english

Championnat du monde Superbike à Valence : victoire de Xaus

Valence : 13, 14 et 15 avril

JOUR DE GLOIRE POUR XAUS

On le savait hyper motivé à l'idée de rouler devant son public et sur un circuit qu'il affectionne tout particulièrement, mais Ruben Xaus avait décidé qu'il en voulait plus aujourd'hui. Au terme d'une première manche de toute beauté à Valence, l'Espagnol au guidon de sa Ducati semi privée s'est offert une superbe victoire au nez et à la barbe des pilotes officiels. Une performance d'autant plus remarquable que les conditions de piste encore très piégeuses ne lui ont pas facilité la tache. Dans la seconde, Xaus échouera au pied du podium du WSBK mais restera comme l'homme fort de ce week-end espagnol sur le circuit de Valence.

WSBK Valence 2007

OBJECTIF ATTEINT POUR TOSELAND

Alors qu'il avait du se résigner en première manche pour la lutte sur le podium, James Toseland (Honda) a remis les pendules à l'heure dans la seconde. Le leader du championnat s'est donné à fond dans une lutte très intense et s'impose au final pour une demie longueur de moto face à son poursuivant direct au championnat Max Biaggi. Le Britannique conforte ainsi sa première place et c'est bien là l'essentiel à ses yeux. « J'avais dit en arrivant ici que je souhaitais repartir de Valence en étant toujours aux commandes du championnat. C'est chose faite et en plus j'augmente mon avance sur mes poursuivants. Le contrat est donc rempli ».

BIAGGI LIMITE LA CASSE

Qualifié en douzième position Max Biaggi pouvait craindre le pire durant ces deux manches. En délicatesse dans la première, le pilote Suzuki ne céder au final que peu de terrain à Toseland. En effet, dans la seconde, les deux hommes se sont retrouvés au coude à coude pour jouer la victoire. Au final de ce quatrième rendez vous, si Biaggi lâche quelques longueurs, il limite les dégâts et reste au contact du britannique avec seulement 13 points de retard, un moindre mal. Comme il aime à le rappeler, l'Italien ne se focalise pas sur le championnat mais prend les courses une par une. « Il est encore beaucoup trop tôt pour se focaliser sur quoique ce soit. »

WSBK Valence 2007

HAGA SE REPLACE

Si l'Italien peut se montrer relativement satisfait de ce week-end, il en est de même pour Noriyuki Haga. Le pilote Yamaha a confirmé le redressement des hommes de la marque aux trois diapasons en montant dans chacune des deux manches sur le podium. Deuxième puis troisième, le Japonais renforce sa troisième place au classement provisoire devant son coéquipier Troy Corser, un peu plus en délicatesse à Valence. Quatrième de la première manche, il a du se contenter de la neuvième place dans la seconde juste derrière Régis Laconi (Kawasaki)

BAYLISS REDRESSE LA TETE

Quant à Troy Bayliss, le champion du monde en titre, ce rendez vous de Valencia ne restera pas comme le meilleur de sa carrière. L'officiel Ducati monte sur la dernière marche du podium dans la première manche, alors qu'il n'a pu faire mieux que sixième dans la seconde alors qu'il partait clairement pour la victoire. « Le week-end a été difficile en raison de la météo. Les réglages étaient délicats et dans la deuxième manche ma moto n'était pas réglée parfaitement. Le résultat est donc un peu décevant. » Si la récolte de points espérée n'a pas été au rendez vous, Bayliss grimpe cependant d'une place dans la hiérarchie. Il est désormais cinquième mais à tout de même 61 points du leader. Voilà qui commence à faire beaucoup.

SOFUOGLU EST INTOUCHABLE

En championnat du monde Supersport, c'est de nouveau le Turc Kenan Sofuoglu (Honda) qui s'est de nouveau imposé. Le leader du championnat du monde a encore une fois profité de circonstances favorables comme il y a deux semaines en Angleterre. Si sur la troisième épreuve du championnat ses principaux adversaires s'étaient blessés aux essais, cette fois ils se sont auto éliminés en course. Parti en tête Sofuoglu voyait revenir sur lui Curtain (Yamaha), Fujiwara (Honda) et Riba (Kawasaki). Les quatre hommes se lançaient alors dans une lutte sans merci. Une passe d'armes qui ne devait hélas pas durer très longtemps. Au terme du 10e tour, Pere Riba tentait une attaque suicidaire sur Curtain et envoyait tout le monde au tapis. Tout le monde sauf Sofuoglu. Débarrassé de ses principaux rivaux, le pilote Honda pouvait alors dérouler jusqu'à la ligne d'arrivée, qu'il franchissait devant son coéquipier d'un jour et remplaçant de Sébastien Charpentier ; Andrew Pitt. Coté français, la meilleure performance a été l'œuvre de Fabien Foret (Kawasaki). Malgré un très mauvais départ, il était pointé 16e au terme du premier tour, le pilote français remontait un à un ses adversaires pour finalement terminer en XXXX position. S'il se montrait quelque peu déçu de ce résultat, le pilote Kawasaki effectue tout de même une très bonne opération dans le cadre du championnat puisqu'il se hisse au deuxième rang du classement provisoire. De son coté Sofuoglu grâce à cette nouvelle victoire s'envole un peu plus au championnat, puisqu'il compte désormais 44 points d'avance sur le Français.

BERGER PREND LES COMMANDES

En championnat Superstock 600 la bonne performance du jour est à mettre à l'actif du jeune français Maxime Berger (Yamaha). Très à l'aise sur la piste piégeuse de Valencia, Berger a remporté la course et du coup passe au commande de la catégorie. En 1000 cm3, c'est l'australien Aitchison sur Suzuki qui s'adjuge la victoire, alors que l'italien Canepa troisième conserve la tête du provisoire.

La prochaine épreuve aura lieu à Assen (Pays-Bas) du 27 au 29 avril 2007

Plus d'infos sur le Championnat du Monde Superbike

Suzuki