english

Dernier Grand Prix de France de motocross pour Pourcel le 9-10 juin

Christophe Pourcel disputera à Saint Jean d'Angely son dernier Grand Prix de France

Vainqueur du Grand Prix du Japon, Christophe Pourcel disputera à Saint Jean d'Angely son dernier Grand Prix de France MX avant son exil aux Etats Unis. De ‘retour aux affaires' au Japon où il a dominé pour la première fois de l' année Antonio Cairoli, le jeune Français aura tout le public derrière lui en Charentes Maritime, là où il avait débuté en mondial il y a maintenant trois ans.

L'espoir renaît dans le clan français

La joie était vraiment totale dans le clan français, quand la Marseillaise a résonné dimanche soir à Sugo, à quelques quatre cent kilomètres au nord-est de Tokyo. Christophe Pourcel s'est même laissé aller à entonner quelques unes des paroles de l'hymne national, tout heureux de renouer enfin avec la victoire. ‘Cela faisait quatre courses que la victoire me fuyait, souvent en raison de quelques chutes malvenues, et il me tardait vraiment de remporter enfin un GP et de mettre la pression sur Cairoli' confiait-il à sa descente du podium Japonais. Auteur d'une remontée ahurissante après sa chute en seconde manche, l'officiel Kawasaki a prouvé que son potentiel était toujours intact en allant gagner le troisième Grand Prix de sa carrière. Il reste loin de Cairoli au championnat, mais pour lui rien n'est perdu. ‘Il reste neuf épreuves au calendrier, et tant que la saison ne sera pas terminée je ne baisserais pas les bras. Cairoli et Rattray ont tous deux chuté au Japon, et je vais continuer à leur mettre la pression dans chacun des grands prix à venir, à commencer par la France. Je mentirais si je disais que c'était mon circuit préféré, mais je sais que je pourrais compter sur le soutien du public qui a toujours été bien avec moi. Ceux qui me connaissent savent que je n'aurais pas plus de pression qu'ailleurs à Saint Jean d'Angely, je sais comment aborder une telle épreuve' poursuivait le jeune français.

Cairoli mène la danse

Si ce succès a relancé l'intérêt d'un championnat MX2 singulièrement écorné compte tenu de l'impitoyable domination exercée jusque là par Antonio Cairoli, chacun sait qu'il sera difficile à Christophe Pourcel de résorber son retard au championnat. Comme Cairoli l'an passé, Christophe a perdu beaucoup de points en début d'année et doit maintenant mettre la pression sur le leader du Mondial pour espérer une défaillance de sa part. Très en confiance jusque là, physiquement affûté dès l'ouverture du mondial, l' Italien vient de resigner un contrat de trois ans avec l'usine Yamaha et aborde donc la suite de la saison parfaitement serein, même s'il sait que le français va lui mettre la pression. ‘Christophe se retrouve aujourd'hui dans la situation dans laquelle j'étais l'an passé, et je sais qu'il va être un redoutable adversaire. Son succès au Japon ne m'a pas surpris, et j'espère que nous allons avoir quelques belles bagarres ensemble dans les courses à venir. C'est un adversaire que j'apprécie sur la piste comme dans le paddock, mais nous ne nous ferons aucun cadeau en course' confiait de son côté le sympathique Italien qui compte lui aussi de nombreux supporters dans l'hexagone.

Cinq vainqueurs en MX1 !

Dominé ces dernières années par Stefan Everts, le championnat du Monde MX1 est cette année plus ouvert que jamais, même si Joshua Coppins est bien installé aux commandes ! Vainqueur de trois Grands Prix et sur le podium des trois autres, l'officiel Yamaha a pris la poudre d'escampette et entrevoit enfin un titre mondial se profiler à l'horizon ! Il tire parfaitement partie de l'irrégularité de ses rivaux, puisque tour à tour Kevin Strijbos (Suzuki), David Philippaerts (KTM) et Billy Mackenzie (Kawasaki) ont remporté une épreuve ! Comme on le pressentait le championnat est plus ouvert que jamais, et on sait que des garçons comme Sébastien Pourcel (Kawasaki), Jonathan Barragan (KTM), Steve Ramon (Suzuki), Mike Brown (Honda), Marc de Reuver (Yamaha), Ken De Dycker (Honda) ou Steve Ramon (Suzuki) sont eux aussi capables de s'imposer demain. Comme l'a prouvé Mackenzie qui avant de s'imposer au Japon n'avait fait mieux que cinquième d 'une manche, tout est cette année possible dans cette catégorie autrefois ‘chasse gardée' du roi Everts !

Les français en force

Christophe et Sébastien Pourcel ne seront bien sûr pas les seuls tricolores en piste à Saint Jean les 9 et 10 juin, ou l'équipe de France aura belle allure ! Sixièmes et septièmes au Japon, Pascal Leuret – sur le podium au Portugal – et Anthony Boissière – qui avait gagné une manche à St Jean en 05 – ont tous deux le potentiel pour monter à nouveau sur un podium dans cette catégorie, tout comme Nicolas Aubin actuel huitième du Mondial. En MX1 on sait que Seb Pourcel a le potentiel pour devenir, après Philippaerts et Mackenzie, le troisième pilote venu du MX2 à s'imposer dans la catégorie ‘reine'. Vainqueur à Brou d'une manche du Mondial MX3, Pierre Alexandre Renet va de son côté arriver ‘boosté' à St Jean ou il retrouvera Thomas Allier – sixième d'une manche au Portugal – ainsi que Cyrille Coulon et Julien Vanni. L'ambiance qui va régner à St Jean, ou drapeaux et cornes de brume ont toujours été là pour encourager les troupes françaises, devrait permettre au pack tricolore de se survolter alors que l'on arrive à la moitié du championnat.

Deux jours de fête

Avec l'accès au paddock gratuit, une visibilité intégrale et un écran géant permettant de ne pas perdre une miette des courses, toutes les conditions sont réunies pour que ce GP de France 07 soit un succès, dans la lignée des précédentes organisations du Moto Club Angérien.

Plus d'infos sur : www.motoclub-angerien.com ou 05.46.59.40.41

Source : Mediacross

Mutuelle