english

Grand Prix Moto de Valence : preview

La finale de la saison 2007 des GP sur le tracé espagnol

La finale du Championnat du Monde MotoGP 2007 se disputera sur le circuit technique espagnol de Valence, qui depuis cinq ans referme le rideau sur la saison MotoGP. Ce Grand Prix se déroule toujours dans une atmosphère festive et accueille plus de 200 000 fans autour de son tracé sinueux et contraignant pour les pneumatiques en dépit des vitesses peu élevées.

Lors du GP précédent en Malaisie, Dani Pedrosa s'était octroyé la pole position et une belle troisième place, à seulement 2,326 secondes du vainqueur. Valentino Rossi, après s'être élancé de la troisième ligne et avoir perdu 3,496 secondes dans le premier tour, avait à l'issue d'une remontée impressionnante franchi le drapeau à damier en cinquième position à seulement 4.773 secondes de la victoire et avait été le plus rapide en piste lors des dernières boucles. Le Champion du Monde MotoGP 2006 Nicky Hayden (Repsol Honda Team RC212V-Michelin) s'était également illustré à Sepang, en signant le quatrième meilleur temps avec le nouveau slick arrière de 16 pouces Michelin, après être sorti de la piste à mi-course.

LE CHALLENGE TECHNIQUE DE VALENCE

Valence est le deuxième circuit le plus lent du calendrier MotoGP après Estoril, avec un tracé unique où l'ensemble du circuit se retrouve compacté en une zone contenue, de sorte que les fans peuvent voir l'ensemble du circuit depuis les immenses gradins. Ce concept favorisant le public concentre 14 virages, de sorte que, sur un tour, les pilotes sont soit sur l'angle ou soit en train de changer de direction, avec pour conséquence des contraintes importantes sur les pneumatiques et sur la maniabilité des machines. Le tracé de Valence est l'un des cinq circuits MotoGP tournant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Il est très asymétrique avec neuf courbes à gauche contre cinq à droite ce qui complique la donne en matière de conception des pneumatiques.

« Valence est assez exigeant pour les pneumatiques, particulièrement sur le côté gauche, » indique Jean-Philippe Weber, responsable de la compétition chez Michelin. « Il s'agit également d'un circuit très serré et sinueux et il est donc important d'avoir un équilibre entre une bonne maniabilité et des enveloppes pouvant encaisser les contraintes, surtout côté gauche. Les différences de gommes entre le côté gauche et le côté droit sont assez importantes, un peu comme à Phillip Island, car il faut une solution assez dure pour l'ensemble des virages à gauche, particulièrement le long gauche rapide qui finit le tour, et une solution plus souple pour le côté droit, avec une bonne mise en température, en raison du faible nombre de courbes à droite. »

« Après les belles performances de nos pilotes de pointe à Sepang, qui ont démontré que nous travaillons dans la bonne direction, nous pensons que nos derniers profils et constructions fonctionneront également bien à Valence. Nous espérons qu'un bon résultat à Valence viendra confirmer nos récents travaux de développement. »

« Les pneus que nous utiliserons à Valence auront les mêmes caractéristiques de base que ceux utilisés lors des quelques dernières courses, ajustées aux exigences particulières de ce circuit. Notre pneu arrière de 16.5 actuel marque la quatrième génération d'une construction utilisée pour la première fois au mois d'avril. Il procure une bonne adhérence sur l'angle et une bonne motricité à l'accélération, deux paramètres particulièrement importants à Valence puisque les pilotes passent beaucoup de temps à négocier les courbes sur l'angle. Nicky a utilisé notre nouveau slick arrière en 16 pouces lors des deux dernières courses et nous entendons poursuivre notre travail sur cette dimension à Valence. »

« Avec autant de changements de direction, Valence se montre également exigeant pour le pneu avant. Actuellement, nous avons trois types de 16 pouces avant, mais nous ne travaillerons qu'avec les deux premières spécifications à Valence. Les pilotes apprécient d'utiliser un pneu avant qu'ils connaissent bien, nous commencerons à travailler avec le troisième avant lors des premiers essais d'après-saison à Valence le mardi qui suivra la course.»

Données sur Valence

Record du tour: Loris Capirossi (Ducati Marlboro Team Desmosedici GP6), 1m 32.924s, 155.159km/h-96.411mph (2006) Pole position 2006: Valentino Rossi (Camel Yamaha YZR-M1-Michelin), 1m 31.002s

*Récents vainqueurs du GP de Valence* 2006 Troy Bayliss (Ducati Marlboro Team Desmosedici GP6), 46m 55.415s 2005 Marco Melandri (Telefonica Movistar Honda RC211V-Michelin), 46m 58.152s 2004 Valentino Rossi (Gauloises Yamaha YZR-M1-Michelin), 47m 16.145s 2003 Valentino Rossi (Repsol Honda RC211V-Michelin), 47m 13.078s 2002 Alex Barros (West Honda Pons RC211V-Michelin), 47m 22.404s 2001 Sete Gibernau (Telefonica Movistar Suzuki RGV500-Michelin), 54m 39.391s (course humide) 2000 Garry McCoy (Red Bull Yamaha WCM YZR500-Michelin), 48m 27.799s 1999 Regis Laconi (Red Bull Yamaha WCM YZR500-Michelin), 53m 23.825s (course humide)

*Pilotes Michelin MotoGP 2007* Carlos Checa (Honda LCR RC212V-Michelin) Colin Edwards (Fiat Yamaha Team YZR-M1-Michelin) Nicky Hayden (Repsol Honda Team RC212V-Michelin) Shinya Nakano (Konica Minolta Honda RC212V-Michelin) Dani Pedrosa (Repsol Honda Team RC212V-Michelin) Kurtis Roberts (Team Roberts KR212V-Michelin) Valentino Rossi (Fiat Yamaha Team YZR-M1-Michelin)

Plus d'infos sur les Grands Prix moto

Ctek