english

Dakar Argentina Chile 2011 : victoire de Marc Coma dans la 8ème étape

Marc Coma remporte à Copiapo sa troisième spéciale cette année

Maitre du jeu dans la bataille à trois pour le titre, Marc Coma consolide sa position de leader de la course.

Dakar 8è étape : Antofogasta CopiapoLa phase de l'écrémage est maintenant dépassée. Sauf en cas d'épidémie de problèmes mécaniques insurmontables, la victoire devrait se jouer entre Marc Coma, Cyril Despres et Francisco Lopez. Les kilomètres qui passent font pour l'instant le jeu de l'Espagnol, qui doit avant tout rester attentif à garder intacte la marge dont il dispose. Entre Antofagasta et Copiapo, il s'est même attaché à la soigner, en profitant habilement de sa position de départ. Troisième pilote convoqué au petit matin, le Catalan a rapidement repris son voisin Andorran, avec qui il a passé le reste de la journée. En fait, c'est même un trio qui s'est constitué avec «Chaleco», le vainqueur de l'étape d'hier n'ayant fait la trace que sur une minuscule partie des 508 kilomètres de spéciale. La cohabitation dans ce ménage impossible à trois a débouché sur un traquenard pour Cyril Despres, contraint à assurer seul la navigation pour le compte du groupe. Pendant ce temps, Coma jouait la stratégie du contrôle, alors que Lopez préférait rouler à la limite de ses possibilités plutôt que de laisser filer ses compagnons de piste. A l'arrivée, le leader du classement général signe le meilleur temps, avec 1'55'' de moins que Despres. Conscient que la situation peut le mener à l'impasse, le tenant du titre a exprimé une certaine irritation : «les suceurs de roue existent en vélo, ils existent aussi en rallye raid».

Dakar 8è étape : victoire de Marc Coma à CopiapoQuatrième du jour, Helder Rodrigues occupe le même rang au classement général, mais à près de 20' du pilote chilien. Le Portugais fait encore un bon candidat au podium, contrairement à son compatriote vainqueur d'étape à Iquique, Paolo Gonçalves, sorti du rallye sur chute avec une clavicule cassée. Frans Verhoeven s'éloigne quant à lui du Top 5, après avoir passé plusieurs heures à « mécaniquer » sur sa BMW en début d'étape. Jonah Street et Jordi Viladoms voient également leur situation se dégrader sur la spéciale du jour. Les nombreux retards enregistrés font en revanche les affaires de Pal-Anders Ullevalseter. Le dauphin de Despres en 2010 commence à s'accoutumer à sa 450cc et signe enfin un temps digne de son statut, en 5ème position à Copiapo. L'hécatombe à laquelle il assiste parmi ses devanciers d'hier devrait lui permettre de se replacer en 7ème position, après avoir commencé le rallye à la 29ème place !

Yamaha Racing France Ipone : Hélder Rodrigues toujours candidat au podium final !

112 motos et 17 quads ont pris le départ de la 8ème étape entre Antofagasta et Copiapo avec au programme 508 km de spéciale. Hélder Rodrigues (Yamaha WR450F-Yamaha Racing France Ipone-TMN Red Bull) a signé une fantastique étape dans la roue des trois leaders du général provisoire : Marc Coma, Cyril Despres et Francisco ’Chaleco’ Lopez. Avec 8’38 de retard à Copiapo et 41’42 au général, le Portugais du Team Yamaha Racing France Ipone est toujours candidat au podium final, d’autant que les prochaines étapes risquent fort d’offrir leur lots de surprises…

Quad : Alejandro Patronelli reprend le commandement !

En remportant une 4ème victoire de l’étape et la 6ème sur un Dakar, Alejandro Patronelli reprend le commandement du Dakar 2011. L’Argentin s’est imposé au terme des 508 km de spéciale avec 8 minutes d’avance sur le Tchèque Josef Machacek et 11 minutes devant le Polonais Lukasz Laskawiec. Conséquences au général, l’aîné des Patronelli reprend la tête du général 58’32 devant son compatriote Sebastian Halpern et 2h41 devant Machacek.

Ils ont dit

Dakar étape 8 : 508 kilomètres de spéciale entre Antofagasta et CopiapoCyril Despres : « Pas facile d'ouvrir la piste »

Plutôt pas trop mal aujourd'hui. Ça fait quelques heures que l'on est parti : 505 kilomètres. Et puis, pas facile d'ouvrir la piste. Alors forcément on s'est fait rattraper. Et Chaleco et moi on a ouvert et on s'est éclaté. Aujourd'hui le jeu était comme ça de rester derrière dans la roue. Il ne prend pas trop de risque, mais bon c'est comme ça. Il n'y a pas grand chose à faire, mais on a quand même collé un paquet de minutes aux autres. Chaleco a ouvert toutes les parties rapides et moi les dunes. La satisfaction finale c'est d'être arrivé à les doubler et d'avoir franchi premier la ligne d'arrivée. C'est pas grand-chose mais c'est une satisfaction dans cette journée. Le problème avec les coups de nave c'est que les suceurs de roues ça existe en cyclisme mais aussi en rallye-raid. Mais ça fait partie du jeu

Marc Coma : « Tout s'est bien passé »

Une étape très dure, très longue, avec beaucoup de kilomètres et de dunes. On s'est regroupés avec Cyril et Chaleco. On a alterné pour ouvrir la piste en maintenant un rythme très rapide. Je suis content du rythme d'aujourd'hui. Une bonne étape après la journée compliquée vécue hier. Mais tout s'est bien passé. Je suis content parce qu'il s'agissait de 500 kilomètres de spéciale. C'est vraiment beaucoup.

Helder Rodrigues : « C'est quand même positif »

Pour moi, ça a été une étape difficile. J'ai fait 508kms seul. Coma et Chaleco m'ont repris rapidement et je n'ai pas réussi à rester dans leurs roues. Après je me suis retrouvé seul et c'est dur. Chaleco me reprend 4 minutes. Ce n'est pas beaucoup. Perdre seulement 4 minutes sur une journée comme celle-là, c'est bon, c'est positif.

Pal-Anders Ullevalseter : « Une bonne opération au général »

C'est mon genre de spéciale. Jusqu'à la moitié je pense avoir été plutôt bon. Puis je me suis perdu à deux reprises. Mais au classement général finalement je réalise une bonne opération et je continue de grimper. C'est très positif et je me réjouis de l'étape de demain..

Prochaine étape

Mardi 11 janvier > Etape 9 : Copiapo - Copiapo - Pelles et plaques
Liaison, 35 km Spéciale, 235 km

Le seul regard sur le kilométrage du jour ferait passer la boucle Copiapo-Copiapo pour une anodine balade dans le désert. Il se peut pourtant que le rallye se joue pour beaucoup dans les dunes majestueuses à dominer sur cette étape. Par endroits, la profondeur des cuvettes formées par les montagnes de sable condamne celui qui s’y égarerait à des manœuvres interminables. Lors d’une journée piégeuse, il y a beaucoup à perdre… mais aussi beaucoup à gagner pour les experts du franchissement. Les conseils les plus élémentaires sur le dégonflage des pneus sont probablement les plus précieux à suivre. Pour ajouter au spectacle, le départ sera donné en ligne pour les motards : par rangs de 10 pour les mieux classés, puis par 20.

Classement Etape 8

Moto

1.   1 COMA (ESP) KTM en 6h05:02
2.   2 DESPRES (FRA) KTM à 1:55
3.   3 LOPEZ CONTARDO (CHL) APRILIA 4:21
4.   4 RODRIGUES (PRT) YAMAHA 8:38
5.   6 ULLEVALSETER (NOR) KTM 25:03
6.   11 FARIA (PRT) KTM 29:06
7.   14 DUCLOS (FRA) APRILIA 36:10
8.   33 AZEVEDO (BRA) KTM 38:41
9.   10 PEDRERO GARCIA (ESP) KTM 42:28
10.   15 CODY (USA) HONDA 43:27
11.   148 GOUËT (CHL) HONDA 45:20
12.   24 STANOVNIK (SVN) KTM 46:11
13.   37 VISSER (NLD) KTM 46:18
14.   28 KNUIMAN (NLD) KTM 47:17
15.   40 PROHENS (CHL) HONDA 50:45
16.   43 JAKES (SVK) YAMAHA 50:51
17.   21 CZACHOR (POL) KTM 52:05
18.   5 CASTEU (FRA) SHERCO 52:48
19.   113 SMITH (AUS) HONDA 55:43
20.   41 PROHENS (CHL) HONDA 59:24
…  56 8 VILADOMS (ESP) YAMAHA 2h16:51 … (85 classés à 23h, heure de Paris)

Quad

1.   252 PATRONELLI (ARG) YAMAHA en 7h57:26
2.   251 MACHACEK (CZE) YAMAHA à 8:02
3.   269 LASKAWIEC (POL) YAMAHA 11:00
4.   273 SANTAMARINA (ARG) HONDA 32:51
5.   255 HALPERN (ARG) YAMAHA 34:50
6.   258 HANSEN (ARG) POLARIS 1h04:57
7.   263 COPETTI (ARG) YAMAHA 1h26:39
8.   253 DECLERCK (FRA) POLARIS 1h27:02
9.   288 SERGIO LA FUENTE (URY) YAMAHA 1h52:31
10.   257 MAZZUCCO (ARG) CAN-AM 2h12:38
… (10 classés à 23h, heure de Paris)

Classement provisoire après l’étape 8

Moto

1.   1 COMA (ESP) KTM en 32h18:52
2.   2 DESPRES (FRA) KTM à 9:19
3.   3 LOPEZ CONTARDO (CHL) APRILIA 22:48
4.   4 RODRIGUES (PRT) YAMAHA 41:42
5.   11 FARIA (PRT) KTM 1h09:59
6.   6 ULLEVALSETER (NOR) KTM 2h02:26
7.   10 PEDRERO GARCIA (ESP) KTM 2h03:01
8.   15 CODY (USA) HONDA 2h31:36
9.   33 AZEVEDO (BRA) KTM 2h40:48
10.   43 JAKES (SVK) YAMAHA 2h55:00
11.   28 KNUIMAN (NLD) KTM 3h33:37
12.   37 VISSER (NLD) KTM 3h33:46
13.   8 VILADOMS (ESP) YAMAHA 3h37:02
14.   21 CZACHOR (POL) KTM 3h51:44
15.   7 STREET (USA) YAMAHA 3h51:52
16.   47 DABROWSKI (POL) KTM 4h15:51
17.   24 STANOVNIK (SVN) KTM 4h40:26
18.   148 GOUËT (CHL) HONDA 4h42:39
19.   40 PROHENS (CHL) HONDA 4h46:16
20.   29 PELLICER (ESP) YAMAHA 4h49:50
… (85 classés à 23h, heure de Paris)

Quad

1.   252 PATRONELLI (ARG) YAMAHA en 39h45:14
2.   255 HALPERN (ARG) YAMAHA à 58:32
3.   251 MACHACEK (CZE) YAMAHA 2h41:48
4.   263 COPETTI (ARG) YAMAHA 4h47:30
5.   253 DECLERCK (FRA) POLARIS 5h25:19
6.   269 LASKAWIEC (POL) YAMAHA 6h18:00
7.   258 HANSEN (ARG) POLARIS 7h37:26
8.   273 SANTAMARINA (ARG) HONDA 8h18:39
9.   257 MAZZUCCO (ARG) CAN-AM 9h15:53
10.   288 SERGIO LA FUENTE (URY) YAMAHA 20:33:06
… (10 classés à 23h, heure de Paris)

Sur le Repaire Des Motards

Plus d'infos sur le Dakar

Metzeler