english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Johnny Cecotto revient pour les Bikers' Classics

Sur piste les 1er, 2 et 3 juillet 2011

Le plus jeune champion du monde en 350cm3 à 19 ans

Johnny Cecotto revient pour les Bikers' ClassicsLes 1er, 2 et 3 juillet, la 9ème édition des Bikers’ Classics vivra un grand moment : le retour en piste de Johnny Cecotto ! Personne n’a oublié le Vénézuélien et son formidable pilotage. Véritable star (sans doute la première dans toute l’acceptation du terme), il amena en Europe nonchalance et joie de vivre typiquement sud américaine.

En 1975, au Grand Prix de France, il créait la sensation en réussissant un doublé en 250 et 350 cc, mais surtout il battait Agostini, roi incontesté de cette dernière catégorie.

Un amour avec la moto qui a commencé très jeune

Le gamin était vraiment doué, mais n’était pas à son coup d’essai. Il est vrai qu’il était tombé « dedans » quand il était petit puisque son père fut champion de son pays en 500cc. Un père qui n’hésite pas à offrir une Honda 750 pour les 15 ans de son fils ! Après la Honda, vient une Kawasaki 750 avec laquelle Johnny remporte ses premières courses. Il n’a que dix-sept ans. Une saison plus tard il est l’incontestable champion du Venezuela et d’Amérique Latine. On ne pouvait pas faire mieux : il remporte les 18 courses auxquelles il participe.

Un carrière qui débute à 19 ans

Promis au plus bel avenir, sa carrière mondiale sera pourtant faite de hauts et de bas. Si, à 19 ans, il devient le plus jeune champion du monde des 350cc, si, ensuite, il remporte des victoires, notamment aux 200 Miles d’Imola et monte souvent sur le podium, ses démêlées avec Yamaha restent historiques. Souvent il préfère les machines semi-usines que son mentor Andres Ippolito, importateur des mécaniques aux trois diapasons au Venezuela et père de l’actuel président de la FIM, lui prépare chez Venemoto.

Un accident met fin à sa carrière

Johnny Cecotto revient pour les Bikers' Classics

Il ajoutera encore un second titre, en 750, à son palmarès avant d’abandonner la moto au début des années 80. Il se consacre alors à la F1 en compagnie d’un certain Ayrton Senna.

Ses talents de metteur au point son reconnu, mais un grave accident met un terme à sa carrière et ce au plus haut niveau. Par la suite, il retrouve pourtant des volants de voitures de Supertourisme et collectionne les titres nationaux. Son fils, âgé aujourd’hui de 22 ans, est l’un des espoirs de la monoplace actuelle.

C’est donc une véritable légende du sport moteur, toujours disponible, toujours souriante, proche de son public qui retrouvera Francorchamps début juillet au guidon d’une mécanique du Yamaha Classic Racing Team.

Plus d'infos sur les Bikers Classics