Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Stéphane Paulus : paraplégique et pilote en moto solo

Le combat d'un pilote hors-normes

Représentant de l'association PSRT

Stéphane Paulus : paraplégique et pilote en moto soloStéphane, 29 ans, originaire du 91, a débuté la moto à l'âge de 10 ans. A 16 ans, il commence à rouler sur circuit et se lance un an plus tard dans le stunt, dont il est l'un des précurseurs.

En 2003, Stéphane est victime d'un tragique accident de la circulation dont il ressort paraplégique. Les quelques années qui suivent lui permettent de reconstruire sa vie personnelle et de vite retrouver ce besoin de liberté.

C'est en 2006 que Stéphane remonte en selle et recommence le stunt, sur quad cette fois-ci. Il participe alors au Stunt Bike Show en 2007,2008 et 2009 et apparaît dans le DVD French Stunt Tour. Une vraie victoire pour Stéphane, qui ressent pourtant rapidement le besoin de remonter sur une moto, en solo. Il achète alors une moto accidentée en 2010 et la repense pour l'adapter à son handicap.

Une Suzuki 1000 GSX-R unique

Pour rendre opérationnelle sa Suzuki GSX-R 1000 et pour pouvoir revalider son permis, Stéphane a dû faire quelques modifications. Le passage de vitesse se fait désormais au guidon gauche et le contacteur se trouve au guidon droit. Pour garder l'équilibre à l'arrêt, un système de béquille centrale commandée par un vérin électrique a été installé. Enfin, des sangles ont été fixées pour maintenir ses pieds.

Grâce à ces modifications techniques et à un entraînement physique régulier, Stéphane réussit à revalider son permis moto en juin 2011 et effectue une session de roulage sur le circuit Carole 2 mois plus tard. Il rejoint l'assocation Para-Side-Racing-Team (PSRT) en octobre 2011 et participe à une autre session de roulage sur le GRT.

Aujourd'hui, Stéphane souhaite obtenir la licence NCA l'autorisant à intégrer la compétition moto solo, jusqu'ici réservée aux pilotes valides. Plus qu'un défi personnel, il espère aussi retrouver l'esprit d'équipe qui anime le milieu de la compétition.

Un grand coup de chapeau à lui pour son courage et sa ténacité.

Nous lui souhaitons une excellente continuation.

Plus d'infos sur l'association PSRT

Les autres récits de pilotes du PSRT