Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Yannick Bouculat et Timothée Monot : la compétition avec un seul bras valide

Handicapés au niveau du bras, ils continuent la course

Représentants du PSRT

YYannick Bouculat et Timothée Monot : la compétition avec un seul bras valideannick et Timothée sont membres de l'association PSRT, que le Repaire des Motards a interviewé au salon de la moto 2011. Ils souffrent tous les deux d'un handicap au niveau du bras droit, ce qui ne les empêche pourtant pas de poursuivre la compétition.

Yannick Bouculat a débuté la moto sur une 125ccm3 à l'âge de 16 ans. Un accident endommage son plexus brachial, qui laisse son bras handicapé. Il décide alors de rouler en side-car de tourisme de 2000 à 2009, avec sa compagne comme passagère (plus couramment appelé "singe" dans le milieu side-car). En 2009, il obtient la licence NCB, qui lui permet de reprendre la compétition sur des courses de promotion. Il participe au rallye des Volcans la même année et termine 5 manches du championnat de France en 2011.

Cette réussite est en partie due aux modifications techniques apportées à son side-car 1300 GSXR. L'accélérateur et les freins ont été transférés au niveau des pieds et le frein de secours a été installé à la main droite.

Pour 2012, Yannick a des ambitions très précises : il souhaite terminer 5ème au championnat de France des rallyes routiers, dans la catégorie side-car. Il participera également à la course de côte du championnat PACA.

Yannick Bouculat et Timothée Monot : la compétition avec un seul bras valideTimothée Monot monte sur une moto pour la première fois à l'âge de 13 ans. Il fait des courses de côte jusqu'en 2006 et remporte notamment le titre de champion de Bretagne dans la catégorie 125cc. En 2009, il termine 1er européen de la course de l'île de Man, cette fois-ci dans la catégorie 600cm3.

En 2010, il est victime d'un accident lui causant une paralysie du plexus brachial. Son bras subit une perte de muscle et reste faible.

Je me sens tout de même chanceux par rapport aux autres membre de l'association. Je ne me sens pas vraiment handicapé. Je suis surtout dans l'association par solidarité

Contrairement aux autres membres du PSRT, Timothée n'a pas eu à faire revalider son permis routier, qu'il n'a d'ailleurs jamais passé. Il ne possède en effet que le permis destiné à la compétition

Je ne préfère pas passer le permis routier. Je me connais : je ferai n'importe quoi. Je préfère rouler sur circuit en toute sécurité (pour moi, comme pour les autres).

Yannick Bouculat et Timothée Monot : la compétition avec un seul bras valideEn 2011, Timothée fait l'acquisition d'une NW 200 à laquelle il apporte certaines modifications. Il remplace l'embrayage à câble d'origine par un hydraulique, fait remonter le guidon et rabaisser la selle. L'amortisseur de direction est modifié pour qu'il soit plus dur et un shifter est installé. Enfin, il pose une bulle de carénage plus grande pour réduire la pression du vent.

Il court ensuite les 24h du mans 125 cm3, les 4 heures d'endurance Ducati Club de France, le Grand Prix de Chimay et la Monster Race.

En 2012, Timothée participera au Tourist Trophy sur l'île de Man, mais également à 2 courses du championnat du monde de course sur route (toujours dans la catégorie 600cm3). Enfin, il sera présent aux courses Chimay et Terlikao et aux 24h du Mans dans la catégorie 125 cm3.

Un programme bien chargé pour nos deux pilotes, à qui nous souhaitons une excellence continuation.

Plus d'infos sur le PSRT

Les autres récits de pilotes du PSRT :