english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

WSBK : 4ème épreuve sur le circuit de Monza

Le tracé le plus rapide du calendrier

Un début de championnat serré entre Biaggi, Checa et Sykes

WSBK : 4ème épreuve sur le circuit de MonzaLe circuit de Monza reste le tracé le plus rapide de la saison sur lequel les pilotes atteignent des vitesses vertigineuses à plus de 200 km/h de moyenne au tour. Avec ses grandes lignes droites, ses longues courbes et ses nombreuses chicanes, ce "Temple de la Vitesse" est résolument favorable aux motos les plus puissantes.

En ce début 2012, le Championnat du Monde Superbike a rarement été aussi ouvert en ce qui concerne la course au titre. Pas une équipe, pas un constructeur et pas un pilote ne domine réellement les autres.

Max Biaggi (Aprilia Racing Team), pourtant en difficulté lors du week-end d’Assen, a pris les commandes du classement général provisoire avec un point d’avance sur Carlos Checa (Althea Racing). Une bonne nouvelle pour l’italien qui sait pertinemment que son Aprilia officielle sera bien plus à son aise que la Ducati de l’espagnol le week-end prochain à Monza.

On devrait d’ailleurs y retrouver en bonne place le coéquipier du Corsaire, Eugene Laverty (Aprilia Racing Team) auteur de son premier podium avec Aprilia (3e) lors de la seconde course à Assen.

Des chances de victoires pour BMW

On sait d’avance que le bicylindre des Ducati n’est pas forcément le moteur le plus adapté face aux puissants quatre-cylindres sur la piste de Monza. Checa tout comme Sylvain Guintoli (Team Effenbert Liberty Racing) et l’ensemble de ses coéquipiers risquent de peiner pour suivre le rythme des autres constructeurs. Et notamment celui de BMW.

Si elle n’a encore jamais remporté la moindre course en championnat du monde Superbike, la S 1000 RR a souvent démontré qu’elle était très rapide à Monza. C’est d’ailleurs sur ce circuit que le retraité australien Troy Corser a offert il y a deux ans son premier podium (une troisième place) au constructeur allemand.

Cette année, Marco Melandri (BMW Motorrad Motorsport) ne cache pas son ambition. L’italien fera tout pour profiter pleinement des aptitudes moteur de sa moto et des nouvelles améliorations châssis dont la BMW bénéficie depuis l'épreuve d'Assen. Et forcément, son expérimenté coéquipier Leon Haslam (BMW Motorrad Motorsport) pourrait être un de ses plus coriaces adversaires.

On s’attend aussi à voir pointer parmi les hommes de tête Michel Fabrizio (BMW Motorrad Italia Goldbet) et son compatriote Ayrton Badovini (BMW Motorrad Italia Goldbet) qui évolueront à domicile sur des machines toujours extrêmement bien préparées.

Les forces en présence

WSBK : 4ème épreuve sur le circuit de MonzaOn ne peut pas non plus oublier les performances de Tom Sykes (Kawasaki Racing Team). On sait que la ZX-10R profite d’un moteur très puissant et le pilote anglais a tout de même remporté les trois premières pole positions de la saison. Kawasaki n’avait pas connu pareil début de saison depuis très longtemps et Sykes a bien l’intention de concrétiser en course.

Interrogation en revanche pour Jonathan Rea (Honda World Superbike Team). Vainqueur à Assen en deuxième course juste devant Guintoli et sur le circuit « maison » de son team Ten Kate, qu’en sera-t-il du reste de sa saison ? Il est pour l’heure et depuis pas mal de temps, le seul pilote capable de performance en course au guidon de la CBR 1000 RR. Son co-équipier Hiroshi Aoyama (Honda World Superbike Team) ne parvenant manifestement pas à s’adapter à la catégorie.

Toujours en grande difficulté malgré des progrès visibles, le team Suzuki avec John Hopkins (Crescent Suzuki) et Leon Camier (Crescent Suzuki) aura lui aussi sa chance de briller à Monza. Un podium serait sans doute la meilleure nouvelle pour le team qui a connu bien des désillusions depuis le début de la saison.

Quant au Français Maxime Berger (Team Effenbert Liberty Racing), on le sait très rapide à Monza. Il l’a encore démontré l’an passé au guidon d’une Ducati privée. Avec cette année une 1098R bien préparée, on peut espérer qu’il chasse avec les meilleurs pilotes en Italie.

Supersport : duel entre Foret et Sofuoglu

C’est la parfaite égalité en tête du championnat du monde Supersport entre Fabien Foret (Kawasaki Intermoto Step) et Kenan Sofuoglu (Kawasaki Deltafin Lorenzini). Une victoire, une seconde place et un abandon chacun depuis le début du championnat, ils comptabilisent donc 45 points chacun.

A Monza, l’explication entre les deux pilotes pourrait tourner au duel Kawasaki, d’autant que le français voudra se racheter d’un week-end pluvieux à Assen achevé en queue de poisson par un abandon pur et simple.

Les Honda seront néanmoins en embuscade. En pilote chevronné, Broc Parkes (Ten Kate Honda) prendra le départ pour accrocher la première victoire de sa saison. Mais il sera talonné par les deux jeunes loups du championnat, Sam Lowes (Bogdanka PTR Honda) et Jules Cluzel (PTR Honda) qui courent eux pour leur première victoire tout court. Si le pilote anglais a déjà évolué sur la piste de Monza, ce sera une complète découverte pour Cluzel qui n’y a jamais posé les roues.

De la même manière, Valentin Debise (SMS Racing) qui pourrait participer le week-end prochain à sa deuxième course du championnat du monde, découvrira lui aussi ce temple de la vitesse. Quant au vainqueur de la course d’Assen, l’italien Lorenzo Lanzi, sa participation à l’épreuve de Monza avec le team ProRace n’a pas encore été confirmée.

On surveillera enfin attentivement les progrès prometteurs de Romain Lanusse (Kawasaki Intermoto Step) particulièrement courageux à Assen et qui voudra poursuivre son évolution au sein du mondial à Monza, piste sur laquelle il a remporté la victoire l’an dernier en catégorie Superstock 600.

Superstock 1000 : le sans faute de Sylvain Barrier

Deux courses, deux victoires, ce début de championnat est un sans faute pour Sylvain Barrier (BMW Motorrad Italia Golbet). Mieux encore, présent lors de la manche du championnat italien CIV à Monza en course préparatoire, le français remporte l’épreuve avec une confortable avance sur ses concurrents. Plus que jamais, Sylvain Barrier partira favoris le week-end prochain à Monza dans la catégorie Superstock 1000.

Lorenzo Savadori (Barni Racing Team) deuxième à Assen et Markus Reiterberger (Team Alpha Racing) feront parti de ses concurrents, mais aussi Lorenzo Baroni (BMW Motorrad Italia Golbet) son coéquipier. L’italien a néanmoins marqué le pas à Monza en terminant quatrième de la course CIV à huit secondes du français. Ce ne sera pas facile pour l’actuel second du championnat.

Eddi La Marra (Barni Racing Team Italia) tentera pourtant d’apporter la première victoire d’une Ducati Panigale en course, mais la concurrence des BMW paraît bien sévère. Dans ce contexte, on peut aussi s’attendre à ce que Loris Baz (MRS) vienne jouer les trouble-fête. Malgré une belle course à Assen qu’il termine en quatrième position, le français a été déclassé pour raison technique. Autant dire que la course de Monza sonne en lui comme une revanche à prendre.

On surveillera Jeremy Guarnoni (Team Pedercini) qui a inscrit ses premiers points de la saison à Assen au terme d’une très belle course qu’il termine à la septième position, tout comme Matthieu Lussiana (Team ASPI) en pleine progression et qui a intégré le top 10 il y a une semaine au Pays-Bas.

Superstock 600

Si Michael Van Der Mark (EAB Ten Kate Junior) a remporté la course d’Assen sur ses propres terres sans jamais être véritablement menacé, l’espagnol Nacho Carlos Perez (Team Trasimeno) a été réellement impressionnant en effectuant une très belle remonté. Irrésistible, l’espagnol a terminé deuxième de la course et occupe ainsi la seconde place du championnat, à un point du pilote néerlandais.

Présent à Monza dès le week-end dernier, Nacho aura pu s’entraîner sur cette piste au tracé spécifique et partira avec un avantage. Tout comme le troisième du championnat, l’Italien Riccardo Russo (Team Italia FMI) qui fera sans doute figure de favoris.

Trois pilotes en tête qui devront sans doute compter sur la concurrence du belge Gauthier Duwelz (Team MTM Racing), du suisse Bastien Cheseaux (EAB Ten Kate Junior Team) et du français Stéphane Egéa (Team Falcone Compétition). On retrouvera aussi côté français Richard de Tournay (FP Racing) et Mathieu Marchal (Garnier Racing Team) qui feront leurs premiers pas à Monza.

Plus d'infos sur le Championnat du Monde WSBK