english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Etape française du championnat du monde de MX

Le championnat du monde de MX fait étape en France les 2 et 3 juin

Les forces en présence : Antonio Cairoli, Christophe Pourcel, Steven Frossard et Gautier Paulin

Etape française du championnat du monde de MX(c) Photo P.Haudiquert / MediacrossDans moins de trois semaines – les 2 et 3 juin prochains – les Championnats du Monde de motocross, de retour d’Amérique du Sud, feront étape en France. Une fois de plus c’est Saint Jean d’Angely qui accueillera les stars du cross, avec au programme de ce Grand Prix de France pas moins de trois catégories.

En instaurant une limite d’âge dans la catégorie MX2, le pouvoir sportif a atteint son objectif qui était de booster la catégorie reine qu’est le MX1 (motos quatre temps, de 350 ou 450cc).

La montée de sang neuf a en effet été bénéfique pour le sport, puisque des garçons comme Steven Frossard ou Gautier Paulin sont venus, dès leurs arrivée en MX1, jouer les trouble fêtes au milieu d’une hiérarchie bien établie.

On se souvient que Steven avait l’an passé gagné une manche dès sa première course dans la catégorie (Bulgarie), Gautier Paulin remportant lui son premier GP dès son coup d’essai (Italie 2011) avant de récidiver il y a quelques semaines en Bulgarie.

Cairoli fait de la résistance

Triple champion du Monde sortant, Antonio Cairoli se réjouit de l’arrivée de nouveaux compétiteurs.

 Ces deux dernières années, quand je ne gagnais pas c’était Desalle ou Frossard qui s’imposait. Cette année il y a plus de vainqueurs différents, ce qui est mieux pour le championnat et pour moi, car les points sont mieux distribués.Et l’arrivée de pilotes comme Christophe Pourcel ou Gautier Paulin me fait plaisir, car ce sont des concurrents loyaux, avec qui les duels sont toujours réglo analyse le patron de la catégorie, qui n’entend pas laisser sa place pour autant.

 

En ce début de saison je n’ai pas gagné autant de courses que je le voudrais, mais je ne me plains pas ; en étant à chaque fois sur le podium je marque de bons points et à la veille du GP du Brésil j’ai une petite avance au Mondial. Mais mon but est toujours le même, gagner » poursuit l’officiel KTM.

Vainqueur du premier GP de l’année aux Pays Bas, Antonio a récidivé au Mexique le week-end passé mais reste l’homme à battre.

Les Français dans le ton

Jamais on n’avait vu autant de pilotes tricolores se battre devant dans cette catégorie MX1 et on peut rêver d’une Marseillaise à St Jean le 3 Juin prochain.

Vainqueur du second GP de la saison et actuel troisième au Mondial derrière Cairoli et Desalle, Gautier Paulin a joué un joker puisqu’un incident technique l’a empêché de prendre le départ de la seconde manche au Mexique. Mais l’officiel Kawasaki va avoir d’autres occasions de briller, au même titre que Christophe Pourcel, vainqueur en Italie avant d’être victime d’une banderole baladeuse sur la piste Mexicaine.

Tous deux peuvent encore contrarier la marche de Cairoli, pour peu qu’ils accrochent rapidement quelques nouveaux succès. Plus dure sera la tâche de Steven Frossard, magnifique vainqueur l’an passé à St Jean ; le Lyonnais s’est blessé au genou en Bulgarie et reste gêné par les séquelles de cette blessure. Quatrième mousquetaire, Xavier Boog fait preuve d’une belle homogénéité en ayant terminé toutes ses manches, avec plusieurs top huit ; l’Alsacien n’a pas encore eu le déclic lui permettant de monter sur le podium, mais le potentiel est là !

Enfin Sébastien Pourcel après deux ans d’absence pour blessure fait un retour assez convaincant, mais manque encore de constance ; le fait de retrouver à St Jean un circuit qui lui a déjà réussi par le passé va peut être l’aider à passer un cap ?
 

Débauche de moyens

Etape française du championnat du monde de MX(c)Photo P.Haudiquert / MediacrossDans cette catégorie MX1, les usines impliquées « mettent le paquet » et c’est une lutte acharnée que se livrent les constructeurs Japonais et l’usine Autrichienne KTM. L’Europe mène actuellement cette bagarre, avec Cairoli qui est aux commandes et qui est bien secondé par Ken de Dycker, actuellement quatrième du championnat.

Suzuki est le mieux place des quatre Japonais, avec Clément Desalle actuel dauphin de Cairoli ; longtemps absent après une double opération aux épaules, le Belge a retrouvé son meilleur niveau et pris un net ascendant sur son équipier Tanel Leok.

Les Kawasaki sont enfin de retour au premier plan, avec Paulin et Pourcel qui ont déjà offert deux succès aux ‘verts’ mais ne doivent surtout pas se laisser distancer au championnat !

Chez Yamaha on fait grise mine avec la blessure de Frossard, mais David Philippaerts semble revenir en forme comme l’atteste son podium Mexicain. Pire est la situation chez Honda, ou le Russe Evgeny Bobryshev cumule les misères (blessure à la main aux Pays Bas, infection virale au Mexique) alors que Rui Gonçalves roule diminué….

 
Le Brésil ce week-end

Après le Mexique le week-end dernier, c’est au Brésil qu’évoluera le Mondial ce week-end. Un tout nouveau circuit a été construit dans le Sud de ce gigantesque pays, pour accueillir le cinquième GP de la saison. Dès lundi tout le monde reprendra l’avion pour l’Europe, les délais étant particulièrement courts pour préparer la suite de la tournée ; St Jean marquera la reprise en Europe, avant que le Mondial n’enchaine avec le Portugal puis la Belgique. Pour tout savoir sur St Jean, n’hésitez pas à visiter le site internet du club.

Plus d'infos sur le MX Mondial