Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Enduro Mondial : GP Radio SuomiPop de Finlande

Trois titres mondiaux en jeu et Nambotin, Meo et Bellino favoris

Les 1er et 2 septembre à Heinola

Enduro Mondial : GP Radio SuomiPop de FinlandeUne semaine seulement après le Grand Prix Husaberg de Suède, le Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro prend la direction de la Finlande et plus précisément d’Heinola pour la 7ème et avant dernière épreuve de la saison.

Sept ans après

Après Riihimäki en 2009 et les ISDE l’an passé, la Finlande retrouve l’EWC sur ses terres et le Suomen Moottoriliitto ry (SML) a décidé, avec l’aval de la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM), de donner l’honneur d’organiser cette étape au Heinolan Moottorikerho ry sept ans après sa première organisation sur l’EWC. En effet, ce Moto Club, présidé par Ville Valve, n’est est pas à sa première organisation d’un Grand Prix de l’EWC ayant organisé l’étape Finlandaise en 2005 à Heinola. Ce club est très expérimenté puisqu’il est aussi à l’origine de multiples manches de Championnat du Monde de Motocross (1992, 1994, 1996, 1998 et 2008).

Enduro Mondial : GP Radio SuomiPop de FinlandeLe Heinola Moottorikerho ry a tracé un parcours de 55 kilomètres que les pilotes devront parcourir à 4 reprises durant les deux journées de course avec deux contrôles horaires à chaque tour. Le paddock sera situé en plein centre d’Heinola. L’Xtreme Test qui devrait faire 3 minutes, l’Enduro Test (11 minutes) ainsi que le KTM Super Test du vendredi soir se dérouleront au Motocross Stadium. La Cross Test (6 minutes), quant à elle sera située à Lusiin. A noter que comme à Karlsborg, la nature du terrain sera très sablonneuse.

Heinola, qui fut fondée en 1776, est localisée dans la région du Päijät-Häme. La ville, d’une superficie de 835,9 kms2 et de 20735 habitants, se trouve sur une moraine qui sépare les lacs Ruotsalainen et Konnivesi et à proximité du point de départ du fleuve Kymijoki. Commune bordée de nombreuses municipalités, elle est aussi frontalière avec la Vallée de la Kymi et la Savonie du Sud. Heinola est mondialement connue pour être la ville organisatrice des Championnats du Monde de résistance au sauna qui se déroulent chaque été depuis 1998 !! Cette ville du centre-sud de la Finlande se trouve à 140 kilomètres au Nord de la capitale, Helsinki.

Enduro 1 : Meo pour la passe de trois ?

Meo peut décrocher son 3ème titre consécutif en finlandeLe contexte est simple en Enduro 1. Avec 46 points d’avance sur son coéquipier Eero Remes (SF – KTM), Antoine Meo (F – KTM) se doit au minimum de gagner une des deux journées puis d’assurer une place dans le Top 5 pour devenir, pour la troisième fois consécutive, Champion du Monde.

Nul doute que ce titre de Champion du Monde sur les terres de son ami Mika Ahola lui tient très à cœur mais la tâche ne sera pas si facile que cela. En effet, le Français devra affronter Remes et Matti Seistola (SF – HVA), tous les deux revanchards sur leurs propres terrains.

Il faudra aussi compter sur Thomas Oldrati (I – KTM) qui a réalisé une excellente étape Suédoise et qui a les moyens de viser le podium final tandis que Rodrig Thain (F – HM Honda) se doit à tout prix de redresser la barre. Il faudra aussi surveiller l’officiel Sherco Fabien Planet (F – Sherco) en plein forme à l’heure actuelle et qui sera boosté par ses bons résultats Suédois mais aussi Antti Hellsten (SF – TM) qui aura à cœur de bien faire dans son pays.

Enduro 2 : Salminen à domicile

Dans la catégorie Enduro 2, c’est une toute autre partition qui est en train de se jouer. En effet, Pierre-Alexandre Renet (F – Husaberg) vient de reprendre le leadership et compte 5 points d’avance sur Cristobal Guerrero (E – KTM) et 14 sur la machine Finlandaise Juha Salminen (HVA). L’intensité et le suspens devraient donc être à leur paroxysme.

L’officiel HVA aura un avantage important étant donné qu’il est le local de l’étape. De son côté, Cristobal Guerrero, en difficulté sur les bords du lac Vattern, devra rapidement se reprendre s’il ne veut pas voir ses chances de titre s’amenuiser alors que Pierre-Alexandre Renet devra faire preuve d’audace et de maîtrise pour cadenasser ses deux poursuivants.

N’oublions pas Ivan Cervantes (E – Gas Gas) et Johnny Aubert (F – KTM), qui, même s’ils n’ont plus rien à jouer ils pourraient bien faire office d’arbitre de luxe dans cette lutte pour le titre. Enfin, l’italien Alex Salvini (I – HVA) devrait pour sa part œuvrer pour son leader Juha Salminen.

Enduro 3 : Nambotin dès le premier jour ?

Un podium suffirait à Nambotin pour être sacré Champion du MondeUne deuxième couronne pourrait être décernée en Finlande, celle de la catégorie Enduro 3. Pour succéder à Mika Ahola, les calculs sont encore plus simples qu’en Enduro 1. Avec 65 points d’avance, Christophe Nambotin (F – KTM) se doit d’assurer au minimum un podium le samedi. Connaissant la volonté du Français, nul doute qu’il ne cherchera qu’une seule chose : la victoire.

Mais un trio aux dents longues essayera à tout prix de l’en priver : Joakim Ljunggren (S – Husaberg), Aigar Leok (EST – TM) et David Knight (GB – KTM). L’officiel TM, en pleine confiance après ses deux belles secondes places la semaine dernière fait office de plus sérieux candidat pour contrer l’officiel KTM mais Ljunggren n’est pas loin et cherchera avant tout à consolider sa place de second au provisoire. Après un difficile GP de Suède, David Knight voudra se rassurer et reste le seul pilote ayant été capable de faire chuter Nambotin cette saison.

N’oublions pas non plus Marko Tarkkala (SF – Beta), lui aussi « à la maison » et qui compte bien signer son premier podium de l’année, Manuel Monni (I – KTM) auteur d’un très bon Grand Prix de Suède ainsi qu’Oriol Mena (E – Husaberg) qui vise un place dans la Top 5 final.

Enduro Junior : Bellino grand favoris pour le titre

Bellino peut lui aussi être titré ce week-endEnfin, en Enduro Junior, le rouquin Mathias Bellino (F – Husaberg) cherchera une nouvelle fois le weekend parfait pour être titré dès le dimanche. Impressionnant à Karlsborg, il ne lui manque plus que quelques points pour que le graal lui appartienne.

Mais Jonathan Manzi (I – KTM) qui est le seul à lui avoir pris des victoires ne s’en laissera pas compter et jettera toute ses forces dans l’optique d’empêcher Bellino d’être titré dès ce weekend. La meute de jeunes loups emmenée par Danny McCanney (GB – Gas Gas), Kevin Benavides (ARG–KTM), Edoardo D’ Ambrosio (I–KTM), Rudy Moroni (I–KTM) et Victor Guerrero (E–KTM) pourrait avoir son mot à dire.

FIM Youth Cup 125 cm3

En FIM Youth Cup 125cm3, Giacomo Redondi (I – KTM), déjà titré, cherchera à s’étalonner face aux pilotes juniors. Pour sa part, Matteo Bresolin (I – Husaberg) voudra assurer la deuxième place du classement provisoire.

Avec tous les contextes qui entourent ce Grand Prix Radio SuomiPop de Finlande, nul doute que cette seconde étape Scandinave devrait être un grand cru où plusieurs sensations devraient se mélanger. Les pilotes devraient connaître pression, suspens mais aussi joie. Un vibrant hommage sera aussi rendu au tragiquement disparu Mika Ahola.

Rendez-vous donc les 1er et 2 Septembre à Heinola pour le 7ème et avant dernier Grand Prix du Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro où un public fervent est attendu en nombre.

Informations pratiques

  • Heinola (Région du Päijät-Häme);
  • 140 kilomètres au Nord d’Helsinki;
  • Vendredi 31 Août : KTM Super Test: 19.00
  • Samedi 1er et Dimanche 2 Septembre : Départ: 9.00 et Arrivée vers 16.00
  • Organisation: Heinola Moottorikerho ry
  • Circuit : 55 km – 4 laps
  • Entrée Gratuite
  • Aéroport : Helsinki (140 kms)

Plus d'infos sur le GP d'Enduro de Finlande