Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

GP Enduro de France : 5 victoires sur 5 pour les français

Renet fait un pas de plus vers le titre

Puy s'impose, Sanz garde les commandes

Le podium de la catégorie E2Comme prévu, les catégories Enduro 2 et Women ont été les plus « excitantes » de la journée et ont connu des scénarios différents. Le nombreux public Français, Italien et Espagnol a assisté à un spectacle de haute voltige offert par toutes les stars de l’Enduro Mondial.

Enduro 2 : Aubert gagne, Renet en profite

La bataille rangée entre Pierre-Alexandre Renet (F – Husaberg), Cristobal Guerrero (E – KTM) et Juha Salminen (SF – HVA) pour le titre Enduro 2 a tenu toutes ses promesses aujourd’hui avec en prime un arbitre de choix en la personne de Johnny Aubert (F – KTM). Ces quatre hommes partaient très forts et à la fin du deuxième tour, l’officiel Husaberg était en tête pour une poignée de centièmes devant la légende Finlandaise tandis que l’Espagnol, affaiblit après sa blessure à l’épaule aux ISDE, perdait de précieuses secondes.

Au terme d’une dernière spéciale époustouflante, Johnny Au’ signe sa seconde victoire de la saison pour seulement 9 centièmes devant son ami Pela !

Johnny Aubert :

Après une année encore difficile, cette victoire fait du bien au moral… Depuis les ISDE, j’avais retrouvé de bonnes sensations et je comptais vraiment bien faire à domicile.

Belle opération aussi pour l’officiel Husaberg à qui il ne manque plus que cinq points pour devenir Champion du Monde. Son plus sérieux rival Cristobal Guerrero (E – KTM), ne prend seulement que les 13 points de la quatrième place au terme d’une course courageuse. De son côté, Juha Salminen est officiellement écarté de la course au titre. En montant sur la 3ème marche du podium, il se retrouve désormais à 26 points de Renet… Ivan Cervantes (E – Gas Gas) accroche le Top 5 tandis que Julien Gauthier (F – Kawa) et Nicolas Deparrois (F – Kawa) accrochent respectivement de belles 6ème et 7ème places devant leur public.

Enduro 3 : Nambotin surclasse la concurrence

Du côté de la catégorie Enduro 3, Christophe Nambotin (F – KTM) a une nouvelle fois écrasé la concurrence. Totalement libéré de toute pression de titre mondial, le Français semblait intouchable et sûr de son sujet. Il relègue ses poursuivants à plus de 2 minutes.

Dans la bataille pour la deuxième place finale entre Joakim Ljunggren (S – Husaberg) et Aigar Leok (EST – TM), l’avantage a tourné du côté de l’officiel Husaberg qui possède 4 points d’avance désormais. Jamais en mesure de l’inquiéter, l’Estonien a préféré assuré les 15 points de la 3ème position et donnera tout demain pour devenir le dauphin de Nambot’.

Auteur d’une course régulière, Manuel Monni (I – KTM) accroche une très encourageante 4ème place tandis que Benoit Fortunato (F – Honda), qui annonçait « des changements avec sa nouvelle moto », a tenu ses promesses et score son meilleur résultat de la saison (5ème). Mention spéciale à Sébastien Bozzo (F – Beta) avec une 6ème position à la clef, alors que la saison galère de David Knight (GB – KTM) continue (9ème)…

Enduro 1 : Meo, comme d'habitude

Déjà Champion, Meo éclipse la concurrenceTotalement décomplexé après son titre assuré en Finlande, Antoine Meo (F – KTM) a offert au nombreux public un magnifique spectacle. Enchaînant les saluts au public de la main et les sauts spectaculaires, l’officiel KTM a semblé être sur une autre planète avec une avance de plus d’une minute vingt sur Rodrig Thain (F – HM Honda).

L’officiel HM Honda qui a pour objectif de finir Vice-Champion 2012 a réalisé une très bonne journée mais aujourd’hui, Meo était tout simplement stratosphérique. « Hot’Rod » conforte tout de même sa deuxième place au provisoire et semble en passe d’atteindre son objectif.

Deux hommes étaient au coude à coude pour grimper sur la dernière marche du podium : Eero Remes (SF – KTM) et Thomas Oldrati (I – Husaberg). Finalement, le bras de fer a tourné à l’avantage du Finlandais pour 5 secondes. Fabien Planet (F – Sherco), sur la lancée de la tournée Scandinave, accroche le Top 5.

Enduro Junior : Bellino récidive

En Enduro Junior, la domination de Mathias Bellino (F – Husaberg) suit son cours. Avec une onzième victoire, le rouquin a encore fait preuve d’une grande facilité. Ni Danny McCanney (GB – Gas Gas), ni Jonathan Manzi (I – KTM), qui finissent respectivement 2ème et 3ème, n’ont pu rivaliser avec le Français.

Pour sa première de la saison en Junior, le Champion du Monde FIM Youth Cup 125cc 2012, Giacomo Redondi (I – KTM) a scoré les 13 points de la quatrième place et prouvé qu’il serait un candidat sérieux pour le titre dès la saison prochaine. Enfin, Alexandre Queyreyre (F – Yam) prend la 5ème place de la catégorie. En FIM Youth Cup 125cc, Jamie Mccanney (GB – Husaberg) remporte son premier Grand Prix de la saison devant Davide Soreca (I – Beta) et le pilote Iron Racing Nicholas Trainini (I – KTM).

Féminine : La démonstration de Lulu

Ludivine Puy s'impose mais reste derrière Laïa SanzEnfin, en catégorie Féminine, le duel entre Ludivine Puy (F – Gas Gas) et Laïa Sanz (E – Gas Gas) n’a jamais eu lieu tant la domination de la Française fut incontestable aujourd’hui. Pourtant plus rapide dans l’Xtreme Test, la Catalane n’a jamais pu reprendre à Lulu le temps perdu à chaque tour dans les trois autres spéciales.

Laïa garde tout de même la tête du Championnat avec 9 points d’avance sur sa rivale et n’aura qu’à terminer dans le Top 5 demain pour remporter son premier titre Mondial en Enduro.

Ludivine Puy :

Je suis toujours obligé de croire au titre ! Mon but c’est de gagner… Je suis chez moi ici, j’ai envie de faire plaisir à mes parents et à mon public aussi.

La Britannique Jane Daniels (Husaberg) complète le podium au terme d’un excellent dernier tour. Audrey Rossat (F – KTM) prend les 13 points de la quatrième place et conforte un peu plus sa troisième place au provisoire tandis que Blandine Dufrene (F – Husaberg) complète le Top 5.

Les compteurs sont à leur maximum pour cette dernière épreuve de l’année qui verra le dénouement des catégories Enduro 2 et Women… Guerrero a-t-il encore les moyens de renverser Renet ? Lulu va-t-elle créer l’exploit devant son public ? Les réponses à ces questions dès demain à partir de 9h00 pour la dernière journée du GP AMV de France !

Plus d'infos sur le GP de France d'Enduro