Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Le Piaggio MP3 plébiscité par les citadins

Les trois-roues motorisés poursuivent leur essor en France

Une étude menée par l'IFOP sur la mobilité urbaine dans les agglomérations

Le Piaggio MP3 plébiscité par les citadinsLancé sur le marché en 2006, le Piaggio MP3 a rapidement su trouver son public et prendre son essor dans les agglomérations françaises avec 67.617 modèles vendus en France et près de 150.000 au niveau Monde. Après 9 ans de commercialisation, le constructeur a mené une étude afin de comprendre les motivations des utilisateurs urbains.

La marque a ainsi confié à l'IFOP le soin de mener une enquête sur la mobilité urbaine dans les villes de plus de 200.000 habitants. Réalisé en mai dernier, le questionnaire autoadministré en ligne a été rempli par un échantillon représentatif de 1.004 personnes.

L'essor des 3-roues dans les grandes agglomérations

Premier constructeur à avoir proposé un scooter à 3-roues, Piaggio a nettement profité de cette situation. A Paris, 51% des personnes qui ont acheté un scooter de plus de 125 cm3 depuis janvier se sont tournées vers le MP3. Des résultats qui ont également été rendus possibles par législation en vigueur qui ne demande qu'une formation de 7h aux titulaires du permis B.

Si l'offre des concurrents arrive progressivement (de Peugeot avec son Metropolis à Yamaha avec le Tricity ou Quadro), le MP3 reste de loin le 3-roues le plus vendus avec 8 utilisateurs sur 10 sur l'ensemble du territoire. Le phénomène est encore accentué dans la capitale où 90% des 3-roues sont des Piaggio. A Marseille, Nantes, Lyon Strasbourg, Nice, Montpellier, Toulouse et Bordeaux cette proportion oscille entre 70 et 90%.

Le Piaggio MP3 plébiscité par les citadins

Interrogés sur le 3-roues en général, 91% des sondés le connaissent. Ils lui attribuent spontanément plus de stabilité (94%), plus de confort (90%), plus de sécurité (84%) ainsi qu'une vraie simplicité de pilotage (74%).

Plus d’un automobiliste sur deux juge les déplacements en ville difficiles

Interrogé dans le cadre de l’étude sur leurs déplacements en ville, plus d’un automobiliste sur deux juge les déplacements plutôt difficiles. Les principales explications sont « les embouteillages » pour 60% d’entre eux et dans une moindre mesure « le manque de places de stationnement » (21%). Ceux qui ont recours à d’autres modes de transports comme les transports en commun, le 2 roues, le vélo et la marche n’ont pas les mêmes difficultés.

Les villes dont les citadins jugent le plus difficile la circulation sont : Marseille, Nice, Bordeaux, Nantes, Montpellier, Toulouse, Strasbourg, Paris, Lyon, Rennes et enfin Lille, dont les habitants jugent à 82% d’entre eux « plutôt facile » de se déplacer.

Le Piaggio MP3 plébiscité par les citadins

Des besoins différents selon les villes

Les comportements des usagers sont bien différents en fonction de chaque ville et répondent aux spécificités de celles-ci. Ainsi, les Parisiens souhaitent avant tout gagner du temps et privilégient la vitesse et le confort du véhicule quand le coût d'achat reste majoritaire dans le reste du pays.

En revanche, c'est bien à Marseille et Nice où l'on retrouve le plus grand nombre d'utilisateurs de 2 et 3-roues. Les conditions climatiques plus favorables sont un point non négligeable de ce comportement. Contrairement à ce qui se fait dans la capitale, Niçois et Marseillais privilégient principalement le coût du véhicule.

Plus d'infos sur les scooters 3-roues