english

Enduro GP Mexique : victoire de Knight

Blazusiak second et Walker troisième

Bellino décroche la victoire en finale 3 au nez et à la barbe de Blazusiak et Knight

Enduro GP Mexique : victoire de KnightPour clore la toute première tournée Latine Américaine de l’histoire du Championnat du Monde FIM Maxxis de SuperEnduro, les stars du SEWC avaient rendez-vous à l’Arena VFG de Guadalajara au Mexique où ils ont assuré le show avec de nombreux rebondissements et des dépassements à couper le souffle devant près de 5.000 spectateurs… Alejandro Ochoa et son agence Grupo Ochoa peuvent être satisfaits, le public local en a eu plein les yeux et espère déjà revoir ce superbe spectacle la saison prochaine…

Remontée fantastique d'Alfredo Gomez

Dans la catégorie Prestige, Taddy Blazusiak sortait d’un Grand Prix du Brésil dominant où il semblait intouchable….De leurs côtés Jonny Walker et Alfredo Gomez étaient venus se mêler au duo de tête que forme le Quadruple Champion du Monde avec David Knight. Nous nous attendions donc à une nouvelle bataille à quatre ce Samedi soir et en fait nous avons eu droit à de belles surprises ! En effet, lors de la première manche, Taddy, quelque peu en difficulté avec ses départs à Belo Horizonte, réalisait le Holeshot parfait tandis que derrière, Knighter, Walker ainsi que Joakim Ljunggren et Kevin Rookstool offraient au public une grosse bagarre pour la deuxième place. Mais très vite, les deux Britanniques se détachaient et partaient à la chasse du pilote KTM… Mais au final, le Quintuple Champion d’Endurocross US ne fut jamais inquiété et s’adjugerait la première manche devant le pilote Sherco, 2ème et son coéquipier de chez KTM, 3ème. De leurs côtés, Ljunggren et Rookstool attendirent le dernier virage pour se départager et se fût finalement l’Américain qui l’emporta. Alfredo Gomez, quatrième larron du quatuor infernal du Mineirinho, réalisait un mauvais départ pour entamer une remontée fantastique mais de trop nombreuses chutes l’obligeaient à se contenter de la 9ème place juste derrière Mathias Bellino dont on reparlera bien plus tard dans la soirée…

Blazusiak distancé

Deuxième manche (départ inversé) et une position peu avantageuse pour les quatre fantastiques. Tandis que Kevin Rookstool faisait une nouvelle fois parler de lui en réalisant le Holeshot au nez et à la barbe de Dani Gibert, Knighter sortait son épingle du jeu en ressortant troisième tandis que Jonny Walker et Taddy Blazusiak restaient à distance, devant se défaire des pilotes locaux et qu’Alfredo Gomez ressortait dernier du premier virage ! Rapidement, le Champion du Monde 2008 ne faisait qu’une bouchée de l’Américain mais voyait les deux officiels KTM revenir sur lui. Tandis que le Polonais restait un peu en retrait, le jeune Britannique originaire de Keswick tentait le tout pour le tout pour renverser son ainé. Mais le pilote Sherco, très solide mentalement ne laissait aucune porte ouverte.

Et finalement, Walker commettait une petite faute qui permettait à Knighter de s’envoler vers la victoire. Blazusiak, de son côté se contentait des 15 points de la troisième place. Derrière ce trio infernal, la bagarre pour la quatrième position fut très intense entre Joakim Ljunggren et Kyle Redmond mais cette fois-ci, le Suédois eu le dernier mot face à l’autre Américain du team KTM RPM/FMF/Maxxis… Après ses déboires de début de manche, Gomez remontait en 7ème position une nouvelle fois derrière son coéquipier Bellino mais perdait encore de précieux point face à son rival au classement provisoire : Jonny Walker tandis que Kevin Rookstool, auteur du Holeshot, chutait à répétition jusqu’à l’arrivée (9ème).

Bellino l'insolent !

Bellino au GP SuperEnduro du MexiqueMais la manche la plus excitante pour les spectateurs Mexicain de l’Arena VFG restera sans aucun doute la finale… La magnifique salle de Guadalajara a bel et bien assistée à un coup de tonnerre dans le monde du SuperEnduro. En effet, dès le départ Mathias Bellino réalisait le Holeshot devant Blazusiak, Knight, Redmond et un surprenant Benoit Fortunato. Mais le Français chutait dans le Firewood et voyait l’incontournable duo Blazusiak – Knight prendre les devants. Jonny Walker, pour sa part, chutait successivement à deux reprises et se retrouvait en 12ème position tandis que Gomez s’en sortait un peu mieux (8ème). Et c’est à ce moment que débuta le Bellino’show… En effet, le pilote Husqvarna commença par attaquer le géant de l’île de Man en réalisant un superbe dépassement à l’intérieur, mais le pilote triple Champion du Monde d’Enduro répondait par un puissant block pass dans le virage suivant…ce à quoi le rouquin répondait dans l’épingle suivante par un block pass autoritaire et sans complexe…

La menace Knight écartée, il était temps pour le Champion du Monde Junior d’Enduro 2012 de s’attaquer au roi Taddy Blazusiak. Et il serait peu dire que le dépassement du français fut du grand art… En effet, Bellino réalisait l’intérieur sur le pilote KTM en sortie de piscine, au même endroit qu’il avait « croqué » Knight devant un public en délire ! Puis après avoir joué des coudes quelque temps avec le pilote Red Bull, l’officiel HVA creusait peu à peu l’écart pour s’offrir sa toute première victoire de manche au nez et à la barbe des deux craks de la discipline. « C’est ma première victoire en SuperEnduro… » confiait l’insolent Bellino « … et la remporter en dépassant coup sur coup David et Taddy, c’est tout simplement énorme ! » Derrière la sensationnelle victoire de Bellino, c’est le pilote Sherco (3ème) qui réalise la bonne opération en remportant le Grand Prix pour un petit point (glané lors de la Super Pole powered by Akrapovic) sur Blazusiak, 2ème. Kyle Redmond montrait toute l’étendue de son talent en scorant la 4ème place à un souffle de Knight tandis que Benoit Fortunato réalisait sa meilleure course de la saison, 5ème. En terminant 3ème du Grand PrIx, Walker déloge l’Espagnol Gomez (6ème) de la troisième place du classement provisoire.

Redondi réalise le grand chelem


Chez les Juniors, Giacomo Redondi a réalisé une tournée parfaite en remportant une nouvelle fois deux victoires clinquantes. Avec ces 40 nouveaux points en poche, l’Italien met une énorme pression sur ses rivaux restés en Europe et qui n’auront pas le droit à l’erreur s’ils veulent encore prétendre au titre. Derrière la nouvelle domination de « red », c’est Didier Goirand et Javier Castrol qui complètent le podium…

Cette première tournée oversea dans l’histoire du SEWC s’achève donc en apothéose avec un Grand Prix du Mexique endiablé qui aura réservé son lot de bagarre, de surprise et de show. Il est maintenant temps pour la caravane du SuperEnduro de retourner en Europe pour la 5ème et avant-dernière épreuve de la saison qui se déroulera dans l’antre mythique du Palau Sant Jordi de Barcelone, le Dimanche 9 Février !

Plus d'infos sur le championnat de SuperEnduro

Motoblouz