Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

La voiture automatique, nouveau danger pour le motard ?

Les voitures sans chauffeur : un progrès industriel ou une menace routière?

Un analyse du bureau de conseil stratégique Coronelli rappelle les enjeux des voitures autonomes

La voiture automatique et la sécuritéCela fait plus de 3 ans que la célèbre marque américaine Google a annoncé avoir développé une voiture capable de se conduire de façon autonome. Ce qui autrefois constituait pour certains un scénario de science-fiction, a été largement diffusé à travers le monde, révolutionnant le futur de l'industrie automobile. Cela a suscité de fortes réactions des industriels historiques de ce marché comme Renault-Nissan, planifiant la sortie d'ici à 2020 de ses propres voitures autonomes. A terme c'est toute cette industrie qui prévoit de construire des autos partiellement ou entièrement automatisées. 

Alors que le monde des automobiles en est encore à la révolution des voitures hybrides ou électriques, les constructeurs ne sortiront pas encore de véhicules autonomes pour demain, mais quelques prévisions émergent déjà.

Dans un premier temps les grandes marques de voiture prévoient de mettre en place l'automatisation lors des phases de conduite jugées ennuyeuses. Cela implique notamment la conduite sur l'autoroute, dans les embouteillages ou les manoeuvres de créneau lors d'un stationnement. Ce sont parfois ces phases pénibles pour le chauffeur qui engendrent un manque d'attention de la part du conducteur dont les faiblesses peuvent mener à des accidents. C'est contre ce type de situations que l'automatisation de la conduite est sensée se battre.

Quid de la sécurité?

A l'heure actuelle cette technologie encore interdite par le droit communautaire européen, doit faire ses preuves. Les constructeurs doivent encore démontrer que la voiture autonome est fiable à 100% d'abord et peut ensuite permettre d'éviter des accidents. La crainte actuelle est plutôt qu'elle puisse être susceptible d'en créer. 

L'autre problème reste à résoudre concernant la commercialisation de ce type de véhicule : la question de la responsabilité en cas d'accident. Pour les assurances, l'existence d'une automobile autonome signifie que la responsabilité passera du conducteur, comme c'est le cas aujourd'hui, au constructeur vendant sa voiture comme un véhicule capable de rouler en toute sécurité de façon automatique. Cette situation pourrait mener les concessionnaires, proposant déjà des prêts à la place des banques, à assurer la voiture. Mais quand on connait le cout des déboires entrainés par les régulateurs, quel constructeur prendra le premier les risques ?

Alors peut-on faire confiance aux constructeurs pour pallier aux lacunes des conducteurs ou n'est-ce qu'une fausse solution pour la sécurité?

Plus d'infos sur les voitures autonomes

Commentaires

Lemyan

Bonjour,
juste un point de detail, il faut preciser qu'il est envisage de concevoir des vehicules autonomes, et non pas des vehicules automatiques. La nuance est importante, car la chaine decisionnelle embarquee est tres differente. Ce type de vehicule est a meme de se passer de toute intervention exterieure au systeme navigant. Il est capital de lever certains verrous technologiques, et legaux, mais on il est vraisemblable d'esperer voir "disparaitre" le coté distrait du conducteur (telephone, somnolence, manque de vigilance, comportement inappropriée, etc.). Voyons les cotes positifs ;) Restera le partage des infrastructures dans un ensemble heterogene, en evolution permanente.

28-03-2014 14:15 
Lemyan

Bonjour,
juste un point de detail, il faut preciser qu'il est envisage de concevoir des vehicules autonomes, et non pas des vehicules automatiques. La nuance est importante, car la chaine decisionnelle embarquee est tres differente. Ce type de vehicule est a meme de se passer de toute intervention exterieure au systeme navigant. Il est capital de lever certains verrous technologiques, et legaux, mais on il est vraisemblable d'esperer voir "disparaitre" le coté distrait du conducteur (telephone, somnolence, manque de vigilance, comportement inappropriée, etc.). Voyons les cotes positifs ;) Restera le partage des infrastructures dans un ensemble heterogene, en evolution permanente.

28-03-2014 15:24 
Kawa futé

Et en cas de bug dans le logiciel ou de panne électronique causant un accident grave, qui est responsable ?

28-03-2014 16:02 
...phobe

comme d'hab... le motardfurax

29-03-2014 10:44 
Panpan_a_moto

Même pas ... On aura été parqués depuis longtemps dans des réserves comme des animaux bizarres vivant en marge de la société.

29-03-2014 23:29 
PeterGab

Il faut juste espérer que le logiciel ne vienne pas de chez Microsoft, comme par exemple Sync sur les Ford. Je le subis depuis janvier et c'est plantages multiples tous les jours.
Il faut lui enlever le fusible régulièrement pour le remettre à zéro, ce qui laisse espérer quelques heures de bon fonctionnement...

30-03-2014 19:35 
Cath

Je ne vois pas pourquoi le motard serait plus exposé que les autres automobilistes et les piétons ou cyclistes...
Et pour info, s'il n'y a pas davantage d'essais, c'est précisément parce que pour le moment il y a un vide juridique (qui est responsable).
Mes nouvelles ne sont pas récentes, mais concernant ces essais, il n'y avait eu qu'un seul accident (d'où des gros titres aux USA) avant que l'analyse de l'accident prouve que c’était une conductrice tout ce qu'il y a de plus classique qui avait emplafonné l'une de ces voitures (elles ne sont pas encore équipées d'un détecteur de cons/connes)
On ne peut pas éternellement reprocher aux conducteurs de ne pas être attentifs et/ou au téléphone et/ou bourrés et/ou intentionnellement dangereux et/ou j’en passe et critiquer un système qui n'en est qu'à son développement. La seule chose dangereuse sur une moto ou dans un véhicule se trouve entre les oreilles du pilote/conducteur.
Quant à la liberté et le plaisir de conduite, il y a belle lurette qu'il est mort, tué par les radars et les contrôles en tous genres.

Deux solutions : soit vous fomentez une révolution mondiale, soit vous suivez le flot...
Il y a suffisamment de raisons valables d'être mécontent qu'il est inutile de chercher des motifs bidons.

31-03-2014 10:47 
Ptit Loup1300

Je suis d'accord sur le fait que les motards (notamment, mais pas seulement) seraient encore plus exposés au danger avec des véhicules autonomes. Les systèmes embarqués, aussi perfectionnés soient-ils, ne pourront pas atteindre le niveau d'un cerveau (fut-il de celui du crétin moyen).

Les machines ainsi constituées ne pourront pas remplacer la promptitude et le discernement humain. Certes, les robots industriels atteignent des niveaux de performance étonnants. Mais la route n'est pas une ligne de production !

D'autre part, je me dis que relier "voiture" et "autonome" est aussi absurde que de pratiquer la copulation virtuelle. Autant prendre le train...

31-03-2014 18:57 
Cath

Citation

Les systèmes embarqués, aussi perfectionnés soient-ils, ne pourront pas atteindre le niveau d'un cerveau (fut-il de celui du crétin moyen).

Ça, ça reste à prouver.
Une machine jamais bourrée, jamais fatiguée, jamais contrariée, jamais énervée, jamais dans le gaz, qui verrait en permanence à 360° dans le noir et sous la pluie, qui resterait dans ses files, qui ne se tromperait pas de chemin, qui connaitrait toutes les signalisations, qui ne s’engueulerait jamais avec les autres conducteurs ni avec son passager, qui serait insensible aux chamailleries des gosses, qui ne jouerait pas à qui pisse le plus loin et qui a la plus grosse et j'en passe, je suis pas certain que ce serait si nul que ça surtout quand on voit le nombre de taches qu'il y a sur la route..

Maintenant, vous affolez pas, avant que cela soit autorisé sur la route, faudra d'abord qu'ils trouvent une autre pompe à fric parce qu'une machine bien faite ne fait jamais d'erreurs et du coup, leurs radars et tout le reste, ils pourraient se les mettre profond.

31-03-2014 19:56 
L'iguane

Surtout les systèmes embarqués pourront bénéficier de capacités dont ne disposeront jamais les humains, tant dans la détection que dans la réaction.

Perso je l'attends avec impatience cette voiture autonome, tailler la route en BAR est devenue une telle purge maintenant...


PS: les sceptiques, j'espère que quand vous montez dans vos voitures (ou sur vos motos) vous désactivez les ABS, ESP, antipatinages et autres suspensions pilotées...

31-03-2014 21:46 
davidles

danger pour le motard en terme de risque d'accident accru : je ne sais pas

mais danger, sans doute, dans le sens où je ne vois pas bien comment, à long terme, des voitures totalement automatiques pourraient cohabiter, sur la route mais surtout dans les esprits, avec un véhicule aussi sensible, justement, à l'interaction avec le "pilote" qu'est la moto, et qui le restera malgré toutes les aides à la conduite qu'elle a déjà fait siennes

déjà que beaucoup d'automobilistes ont du mal à accepter les spécificités des 2RM, qu'en sera-t-il à l'heure de la voiture automatique ?

par ailleurs, les radars ne m'empêchent aucunement de prendre mon pied sur les petites routes à bien moins que 90 km/h la plupart du temps ; mais c'est sûr que je ne suis pas un fou de vitesse pure...
et pas besoin de désactiver ABS ou autres, ma moto n'en possède pas

31-03-2014 22:24 
Cath

Citation

déjà que beaucoup d'automobilistes ont du mal à accepter les spécificités des 2RM, qu'en sera-t-il à l'heure de la voiture automatique ?

Ben, à partir du moment où le couillon moyen qui ne peut pas blairer les motards n'aura rien à dire puisque c'est la voiture qui conduira pour lui et qu'il n'aura plus l'occasion de faire chier les motards, le problème sera résolu.
Maintenant et deja dit, le seul accident en test de ces autos a été une conductrice "normale" qui a emplafonné la bagnole "automatique".
Maintenant, un exemple précis : via une puce GPS, la voiture saura bien avant que tu ne sois visible de qui que ce soit que tu te pointes à droite sur ta pétoire et, en fonction de ta vitesse, saura que tu as l'intention de passer sans t’arrêter. A l'instant où tu deviendras visible, elle aura deja programmé son arrêt pour te laisser passer.
Même plan avec un stop où c'est toi qui doit t’arrêter : elle saura, de par ta vitesse et même si pour le moment tu es parfaitement invisible, que tu n'as vraisemblablement pas vu le stop et que tu ne vas pas t’arrêter. Elle, elle freinera, au contraire de certains trouducs qui se feront un plaisir de t'enquiller dans une même situation.
Sur tes petites routes que tu sembles aimer tant : deux kilomètres avant de te croiser, elle saura deja que t'es là et que t'es en train de te tirer la bourre avec une douzaine de tes petits camarades, et elle saura que si toi tu pilotes pas trop mal, untel et untel de ton groupe ont plutôt des trajectoires aléatoires, et se serrera à droite AVANT même que tu ne te rendes compte qu'elle est là.
T'es vraiment certain que les motards y perdront au change ?

02-04-2014 10:01 
efe

Je comprends pö pourquoi un tel instrument serait plus dangereux pour les motards ? Au contraire j'aurai tendance a dire.
Plus de changement de files alors que t'es a côté de la vitre conducteur.
Respect des distances de sécurité...

Faut pö oublier qu'un ordinateur fait ce qu'on lui demande. Suffit de lui demander de suivre le code de la route et hop hop hop plus d'humain individualiste en mode chui le chef er chui seul sur la route.

02-04-2014 14:27 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous