english

Euro Festival : Kustom Krome Kulture Kulte Harley Davidson à Grimaud

10e anniversaire de l'événement annuel dédiée au culte Harley en France

Vous imaginez l'Euro Festival comme un espace très localisé et une grosse concentre de 15.000 motards féru de Harley ? Vous êtes très loin de la réalité ! Prenez votre respiration, vous allez vivre Harley et kustom kulture de St Tropez à Grimaud et bien au-delà...

Vous n'êtes pas encore arrivé, que les routes se bordent d'orange et noir, parfois simples ballons, mais surtout banderoles qui décorent murs, hôtels, restaurants et bars. Et pourtant, l'Euro-Festival est encore loin de plusieurs dizaines de kilomètres ! Ce n'est plus de la simple kustom kulture, c'est un kulte !

Euro Festival : Kustom Krome Kulture Kulte

Le décor est planté ! Attablés aux bars, vous apercevez des blousons noirs arborant l'aigle. Les parkings sont réservés, badgés motos avec des dizaines de motos parfaitement alignées, du Slim au CVO. La cote d'Azur vit désormais 100% à l'heure américaine et transpire Harley Davidson sous le soleil jusqu'à la très huppée et select Saint Tropez qui va jusqu'à accueillir la grande Parade Harley le samedi. Et tout le monde est au rendez-vous sur le sable et sous les palmiers !

Euro Festival sur la plage et sous les palmiers

Pourtant, de la bouche de ses ambassadeurs, l'Euro Festival n'est pas uniquement un événement Harley avec 10% de marques non américaines. Certes, on peut apercevoir aux abord du village quelques japonaises perdues, voire même des scooters... mais une fois passé les portes d'entrée et la sécurité, toute la zone respire US, mais aussi et surtout HOG (Harley Owner Group), Chapter (les moto clubs liés à une concession particulière) et customs de la marque y compris sous forme de trikes.

Et quand on dit HOG et Chapter, ce n'est pas une figure de style, une impression ou un sentiment invérifiable hormis par un sondage, c'est la réalité des blousons que chacun porte, arborant avec fierté son origine presque ethnique. Car ici, on porte Harley, on respire Harley (il y a des parfums Harley), on échange Harley, on se retrouve entre frères d'un même Chapter pour manger, on achète Harley dans les boutiques, on se fait coudre un énième écusson pour marquer son histoire, comme on colle les autocollants des pays visités sur sa valise de voyage ou on collectionne les visas sur son passeport. Ostentatoire ? Fierté plutôt, sentiment d'appartenance à un groupe à une époque où tout fout le camp, où on échange sur les réseaux sociaux avec des amis que l'on n'a jamais rencontrés et où les racines disparaissent. Car dans un Chapter, vous trouverez aussi bien un plombier qu'un dentiste ou un notaire. Et finalement, quand vous aurez besoin d'un service, vous ferez appel au membre du Chapter que vous connaissez, sans réelle marque de strate sociale. Nos parents avaient le Lion's ou le Rotary, les motards US ont le HOG. Et à ce jeu là, l'aigle survole de très haut toutes les autres marques... de plusieurs dizaines de milliers de pieds d'ailleurs. Le sentiment de communauté, de clan et d'appartenance n'a aucun égal avec ses rassemblements réguliers de membres dans chaque ville, ses festivals annuels réunissant entre 15.000 et 20.000 personnes comme à Grimaud ou Morzine, pour la France ou simplement les meetings des Présidents de Clubs, 50 en France comme le nombre de concessions et de Chapters, pour parler organisation, formation, événements, regroupements. Et l'on ne parle pas de tous les groupes "dissidents", amoureux également de Harley (mais n'ayant pas obligatoirement payé les 73 euros de cotisation annuelle du HOG) plus discrets au milieu de tous les blousons. Des gros durs dont l'image est parfois associée à celle des Hell's ?

Chapter France

Les arrivées se succèdent dans une ambiance bon enfant. Parking, billet et bracelet, les motos tournent dans les allées du camping de luxe et se garent en ordre sur le sable et sous les palmiers qui bordent bungallows et mobile home.

On est loin de certaines concentres ou d'événements motos liés à des courses avec les débordements et les excès. Ici, pas une canette par terre et à fortiori, aucun déchet humain au sol, même après plusieurs jours de fête ou au petit matin. Tout le monde fait la queue sagement pour le sandwich du midi, ou boit son verre à la main en écoutant la musique d'un groupe de rock de jour comme de nuit. Même la plage est calme à minuit, alors que fatigue et alcool viennent souvent de la raison des meilleurs dans ces conditions. Un à priori sur une concentre Harley ? L'Euro Festival se déroule en douceur sur le couple, comme une CVO au ralenti et dans une ambiance conviviale et détendue.

Concert Rock de jour, en attendant la nuit

Après tout s'enchaîne dans le village de vacance... allées d'artisans, achats, concerts, repas, soldes et braderies... avec une attention toute particulière pour les femmes. Celles-ci peuvent entre autre bénéficier d'une coiffure gratuitement ou profiter d'un massage, tout aussi gratuitement. Les plus aventureuses posent leur main sur une toile, vendue le soir au profit d'une association caritative. Laure Manaudou est également passée et a laissé son empreinte, elle aussi.

Empreintes de main sur des toiles vendues aux enchères au bénéfice d'association

Le soir, c'est Bonnie Tyler, Louis Bertignac, OL&B, Eric Burdon, Little Gibbon's Band, Hot Stuff, Destination Woordstock, Kingstone, Road to freedom sur la scène de la plage et d'autres groupes ou DJs dans au moins deux autres emplacements plus éloignés. A chacun son style, sa soirée, ses goûts et toujours sous les lumières des projecteurs et des étoiles. Du coup, le billet à 90 euros permettant de bénéficier de tout pendant les quatre jours du Festival parait presque donné, surtout avec les têtes d'affiches des concerts. Les membres payaient moins cher avant, mais avec moins de qualité et du coup râlaient. Les prix ont augmenté, mais la qualité des concerts et de l'organisation aussi et il parait que tout le monde est heureux. En tout cas, nos voisins et voisines, aussi bien français qu'italiens ou suisses étaient ravis.

Parade à l'Euro Festival dans Saint Tropez

Et comment parler du Festival, sans parler de la Parade, celle qui réunit le maximum de motos et trikes pour une virée dans la campagne et surtout au coeur des rues et du port de Saint Tropez. Vous imaginez possible, vous, une traversée de milliers de motos à Saint Tropez pendant une heure avec des milliers de spectateurs derrières les barrières, aux balcons et sur le bord de la route en amont de la ville ? Ce n'est pas le tour de France, mais il y a un vrai élan de sympathie du public amassé pour ces amoureux de la marque... On aura même vu une BSA, deux scooters et quelques BMW rejoindre le cortège et le tout avec le sourire aux lèvres des deux côtés des barrières : sur les deux roues chromées et côté spectateurs.

Et en dehors du cortège, sur le port, les customs côtoient les yachts.

Harley sur le port de St Tropez

Au-delà, d'une concentration ou d'un Festival, finalement c'est la rencontre entre le monde moto et le monde people, le meilleur des mondes ?

Tentée par le clin d'oeil ? Cette année, c'est déjà fini, mais rendez-vous à nouveau en 2015 sur la plage et le rock...

Sucette à l'anis

Plus d'infos sur l'Euro Festival Harley Davidson

La BécanerieLa BécanerieLa Bécanerie