english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Une campagne de financement participatif pour les radars automatiques

Réparer, entretenir et moderniser le parc existant

"Fais pas le crevard, paye ton radar !"

Un financement participatif pour les radarsAlors que la dette publique a dépassé les 2.000 milliards d'euros en 2014, l'Etat Français s'est vu mettre la pression par Bruxelles et se doit d'améliorer la tendance dès cette année avec l'objectif de faire passer le déficit public sous les 4% du PIB. Austérité, coupes budgétaires... les autorités ont eu beau tenter de noyer le poisson à travers les débats politico-politiques qui ont marqué ces dernières semaines à l'approche des élections, la situation reviendra sous peu sur le devant de la scène médiatique.

Reste que le gouvernement doit maintenant faire des choix dans ses priorités et que certains projets pourraient être laissés de côté provisoirement faute de budget. C'est notamment le cas du volet sécurité routière qui pourrait faire les frais directs de cette régularisation ordonnée par l'Union Européenne.

Avec une mortalité sur les routes en hausse l'année dernière, l'objectif de passer sous la barre des 2.000 décès par ans d'ici 2020 semble de plus en plus compromis. D'autant que les systèmes de verbalisations automatiques sont régulièrement la cible de scandaleuses détériorations et actes de vandalisme. Difficile dans ces conditions de surveiller les comportements inappropriés sur les routes. Mais c'était sans compter sur une idée ingénieses des énarques qui pourrait se révéler payante.

Toujours attentif aux comportements et habitudes des usagers de la route, la Sécurité Routière change donc le ton de son discours pour toucher sa cible comme avec la campagne de prévention contre l'alcool au volant "Si t'as pas de Sam, t'as le Seum" destinée aux jeunes. Cette fois-ci, c'est sur une autre tendance que surfe la DSCR, celle du financement participatif, avec un nouveau slogan-choc : "Fais pas le crevard, paye ton radar !".

C'est en effet par le biais d'une célèbre plateforme de Crowdfunding que vient d'être lancée une grande campagne de financement visant à "réparer, entretenir et moderniser le parc de dispositifs automatisés de verbalisation actuellement déployé sur le territoire". Concrètement, on peut désormais payer pour améliorer les radars qui flasheront demain les délinquants de la route. Toutefois, les dons seront récompensés comme il se doit par diverses contreparties en fonction du montant apporté avec notamment la possibilité de donner son nom à un radar.

Les contreparties du financement des radars

  • Pour 5 € ou plus - Pack citoyen :
    Votre nom inscrit sur un des radars de votre région
  • Pour 100 € ou plus - Pack éco-conducteur :
    Les contreparties précédentes
    + une séance de selfie-flash avec le radar de l'A41 à Saint-Julien-en-Genevois (radar de l'année 2011 !)
  • Pour 500 € ou plus - Pack "Tous Responsables" :
    Les contreparties précédentes
    + un bon essence d'une valeur 50 €
  • Pour 10.000 € ou plus - Pack Aigle de la Route :
    Attention, seulement 1 pack disponible
    Les contreparties précédentes
    + une plaque diplomatique (pause non prise en charge)

Plus d'infos sur le financement participatif

Commentaires

froggyfr99

... et de trois.

01-04-2015 11:44 
RIKAOUETE77

Joli poisson !!!!! menteur

01-04-2015 15:06 
olivierzx

Le crowdfounding est pratiqué depuis longtemps par l'état, ça s'appelle l’Impôt !!!

01-04-2015 17:17 
waboo

>olivierzx

Excellent !! super content

01-04-2015 19:02 
Raven

Bon, un ou deux poissons dans la masse, ok, mais larguer un chalut complet, bof.
Je préfèrerais un poisson de qualité que 20 plus ou moins moisis.

Raven

01-04-2015 19:04 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous