Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Fin des 100 ch : pas d'ABS, pas de débridage

Seules les motos dotées de l'ABS autorisée à la remise en configuration d'origine

Publication d'un futur arrêté du Ministère de l'Ecologie

Fin des 100 ch : pas d'ABS, pas de débridageLa loi des 100 chevaux touche à sa fin puisque son obsolescence a d'ores et déjà été programmée au 1er janvier 2016 par l'Europe. Mais alors que les motos neuves homologuées Euro4 seront vendues dans leur version d'origine, en full, la question des motos d'occasion reste en suspens depuis de trop nombreux mois.

Il se pourrait bien que les pouvoirs publics aient enfin décidé de trancher sur le sujet du rétrofit. C'est en tout cas ce que nous apprennent nos confrères de Moto Magazine qui se sont procurés le brouillon d'un arrêté du Ministère de l'Ecologie relatif à la puissance des deux-roues motorisés.

Norme antipollution ? Millésime de la moto ? Alors que l'on se demandait quels critères seraient pris en compte pour l'autorisation du débridage, le choix semble s'être porté sur... l'ABS. L'antiblocage du freinage devenant obligatoire sur toutes les motos neuves dès l'année prochaine, le Ministère a décrété que ce point était crucial dans la remise en version d'origine. Autrement dit, toutes les motos déjà immatriculées dont la puissance d'origine dépasse 100 chevaux (73,6 kw) pourront être débridée si et seulement si elles sont équipées de l'ABS.

Dommage pour tous ceux qui ont donc choisis d'acheter une moto bridée sans ABS cette année car ces derniers ne pourront pas lui rendre légalement sa pleine puissance. Une décision qui touchera l'ensemble du parc d'occasion où les machines sans ABS risquent fort de voir leur cote chuter si l'arrêté ministériel passait en l'état.

Plus d'infos sur la fin des 100 chevaux

Suzuki