Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

50.000 motards contre l'interdiction des 2-roues en ville

La Ministre de l'Ecologie souhaite "trouver des solutions tous ensemble"

La FFMC demande à être reçu par Ségolène Royal

50.000 motards contre l'interdiction des 2-rouesLa Fédération Française des Motards en Colère avait lancé un appel à manifester samedi 10 octobre contre l'interdiction des deux-roues motorisés en ville. Ce sont ainsi plus de 50.000 personnes qui ont répondu présent et sont venues protester dans les 34 manifestations organisées dans toute la France.

En déplacement dans le Puy-de-Dôme, la Ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a commenté au quotidien La Montagne ces mouvements initiés par la FFMC :

Les motards manifestent un peu partout, oui, mais il ne s’agit pourtant pas de prôner l’extinction des deux-roues. Pour réduire la pollution, tous les moteurs doivent s’améliorer, y compris ceux des deux-roues même s’ils ne sont pas les plus polluants. Au lieu de manifester, il faut sortir de ce problème par le haut et essayer de trouver des solutions tous ensemble.

Une déclaration qui fait la joie des motards en colère qui souhaitent justement rencontrer madame la Ministre à ce sujet depuis le début de l'année. Pourtant, jusqu'à présent les motards n'ont pas été écoutés, les manifestations de ce week-end auront au moins permis cela.

Nathanaël Gagnaire, délégué général de la FFMC :

Bien que les spécificités deux-roues motorisés soient rarement prises en compte dans les plans de déplacement urbain (PDU), nous souhaitons que cela évolue et qu’une réelle concertation ait lieu afin de trouver des solutions pour lutter, avec toutes les parties prenantes, contre les problèmes de pollution dans les villes.

Malgré une demande de rendez-vous envoyée en février dernier, qui a visiblement été ignorée, nous restons prêts à discuter avec Madame Royal afin de trouver une issue positive à ce problème. Si elle le souhaite, nous sommes dès à présent à sa disposition pour convenir d’un rendez-vous.

Si Madame Royal accepte de nous rencontrer […] nous serons vigilants à ce que cette discussion avec la ministre de l’Écologie ne tourne pas au simulacre de concertation, comme celui que nous avons subi ces dernières années avec le ministère de l’Intérieur en matière de sécurité routière.

A bon entendeur, salut !

Plus d'infos sur les motards en colère