english

Stratégie Motoblouz : interview Thomas Thumerelle

"Nous voulons révolutionner la pratique de la moto"

Motoblouz crée Le Lab, un incubateur de start up pour l'innovation

Stratégie Motoblouz : interview Thomas ThumerelleLe Salon de la Moto Porte de Versailles nous a donné l'opportunité de passer 20 minutes en tête à tête avec Thomas Thumerelle, président directeur général de Motoblouz, le leader français de la vente en ligne pour l'équipement du motard et de la moto. L'occasion de faire le point sur l'actualité du groupe et sur ses projets.

Comment se porte Motoblouz ?

"Motoblouz va bien ! En onze ans d'existence, nous sommes devenus leaders sur le marché de la vente en ligne avec 50 % de parts de marché. Nous avons 80 collaborateurs et réalisons 30 millions d'euros de chiffre d'affaire. Nous avons 700 000 clients, ce qui représente quasiment un tiers des motards pratiquants en France. Nous enregistrons 17 millions de visites annuelles sur notre site".

Quels sont vos projets ?

"Justement, nous ne souhaitons pas être seulement vus comme un grossiste et un distributeur de pièces et d'équipements. Nous avons une mission : révolutionner la pratique du deux-roues, pour la rendre plus fun, plus passionnée, plus sûre".

Comment allez-vous faire ?

"Nous n'avons pas la prétention de le faire tout seul. Nous nous appuyons donc sur des start up et nous avons créé Le Lab Motoblouz, qui est un hub de l'innovation. Nous permettons à des jeunes d'éclore grâce à des produits ou des services innovants. Notre légitimité à faire cela, elle vient de la connaissance fine du marché de la moto. En accueillant ces start-up, c'est ainsi la meilleure façon d'innover".

Ces start-up, quelles sont-elles ?

"Nous en avons quatre cette année. Deux start up travaillent sur de nouveaux produits : c'est Moto Display qui met en place un système d'affichage tête haute ainsi que Cosmo Connected, qui crée un feu stop à l'arrière du casque, sans connexion avec le système de freinage de la moto. Sur le service, nous avons le système de consignes Main Lib', qui permet de laisser son casque en sécurité dans des lieux publics tels que les gares, les aéroports, les centres commerciaux, ainsi que MaPool, qui est du co-motorage".

Et l'avenir ?

"Nous continuerons d'accueillir des start up, même si nous n'y avons pas d'avantage commercial direct. Cela nous permet de répondre à notre mission et d'innover. Nous avons également une nouvelle campagne commerciale, où nous mettons en scène de vrais motards qui nous racontent leur histoire. C'est #enjoytheride !".

Plus d'infos sur Motoblouz

Suzuki