english

Code de la route : retrait des questions problématiques

La DSCR fait marche arrière face à l'échec retentissant du nouvel examen

4 mesures pour améliorer le taux de réussite

Code de la route : retrait des questions problématiquesLe 2 mai dernier, l'examen du Code de la Route était revu en profondeur avec l'introduction de 1.000 nouvelles questions. Alors que l'annonce avait été faite mi-février pour une entrée en vigueur en avril, les auto-écoles avaient manifesté leur mécontentement en demandant plus de temps pour préparer les candidats. Le Ministère de l'Intérieur avait ainsi décalé de quelques semaines la mise en application des nouvelles questions.

Ce délai n'avait pas été jugé suffisant selon les professionnels de l'enseignement. Les premiers résultats de l'examen leur ont donné raison avec un taux de réussite d'à peine 16,7 % ! Face à ce constat, la Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières (DSCR) a pris plusieurs mesures correctives pour permettre aux candidats d'approfondir leur formation. La plupart des candidats ont en effet échoué de peu et le plus souvent sur les nouvelles thématiques introduites comme les notions de secourisme ou les nouvelles technologies.

La DSCR a ainsi pris 4 grandes mesures :

  • Retrait provisoire des questions accusant les taux de réussite les plus bas ; elles seront réintroduites progressivement le cas échéant après reformulation au fur et à mesure de la familiarisation des candidats avec la nouvelle approche de l'examen du Code ;
  • Ouverture de places d'examens supplémentaires au cours du mois de mai pour permettre aux candidats ayant échoué de pouvoir repasser rapidement, dès qu'ils seront prêts et toujours gratuitement l'examen ;
  • Appel à l'attention des écoles de conduite et des candidats sur les thématiques qui n'ont manifestement pas été suffisamment révisées ; à cette fin, un courrier sera adressé à l'ensemble des écoles de conduite pour leur faire connaître les éléments résultants de l'analyse des premières épreuves ; il sera également mis en ligne sur le site de la sécurité routière et diffusé sur les réseaux sociaux ;
  • Accompagnement des candidats qui n'auront pas eu accès à une formation adaptée par la diffusion sur site Internet de la Sécurité Routière et ses réseaux sociaux de nouvelles séries de questions typiques de la réforme, au-delà de celles déjà diffusées depuis le 17 février.

La DSCR rappelle que cet examen n'est pas plus difficile, mais différent et recommande également aux formateurs et aux élèves de bien prendre le temps de se former avant de se présenter à cet examen, notamment pour les personnes inscrites sur les prochaines sessions.

Plus d'infos sur le Code de la Route

Commentaires

olivierzx

Comme l'a déjà dit quelqu'un dans la news précédente sur ce sujet :
C'est comme le bac il faut arriver à un certain taux de réussite et on va abaisser le niveau jusqu'à satisfaire le taux.

Il aurait été plus simple d'autoriser un nombre d'erreurs supérieur.
Ça évitait de remettre en place l'ancien code, de refaire le nouveau et de le réintroduire. (le code, pas le candidat ... quoique ...)

11-05-2016 17:51 
Alx-i

Autre solution, il aurait fallut accordé le délai de 4 mois qui était initialement demandé par les autos-écoles pour former les candidats...

11-05-2016 18:24 
tom4

et les autos écoles auraient du ne pas envoyer leurs élèves :).
mais c'est plus facile d'enlever des questions que d'améliorer la formation :)

tom4

11-05-2016 19:43 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

MotoblouzMotoblouzMotoblouz