Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

FSBK : Foray et Perret mènent les essais

Clere domine les qualifications du Supersport à Magny-Cours

Delannoy et Rousseau s'imposent dans la 1ère course de Side Car

FSBK : Foray et Perret mènent les essaisLa 4e étape du Championnat de France Superbike organisée par le MC Nevers et Nièvre et le Circuit de Magny-Cours, sous l’égide de la FFM, marque la mi-saison et s’annonce d’ores et déjà intense, avec une catégorie reine toute chamboulée !

Championnat de France Superbike

Essais chronométrés 1

Dès les premiers instants des essais de la catégorie reine, les leaders David Perret, Grégory Leblanc et David Checa pointent, dans l’ordre, en tête du classement provisoire. Pourtant, le trio est mis en difficulté par le pilote « Wildcard », Jeremy Guarnoni, actuellement 7e de la Coupe du Monde Superstock 1000. Ce dernier est sur le circuit de Magny-Cours pour préparer la manche française de la Coupe du Monde et prend visiblement la chose à cœur… Axel Maurin s’illustre à ses côtés, en haut de la hiérarchie, lors du début de séance avec un temps de 1’41’’333.

Mais c’était sans compter sur Kenny Foray. Parti après tout le monde, le pilote Tecmas revient, lui aussi, aux avant-postes et signe un temps de 1’40’’193 ! David Checa, au second rang à la mi-séance, en 1’40’’712, reste dangereux… Les poursuivants, Guarnoni, Maurin, Leblanc n’ont pas dit leur dernier mot non plus !

En effet, Guarnoni, à l’aise au guidon de sa Kawasaki ZX-10R, signe le second temps en 1’40’’633 et revient sur Foray. Checa ne se laisse pas impressionner pour autant et prend le meilleur sur Guarnoni pour inscrire finalement le second temps en 1’40’’569. La séance se termine avec Kenny Foray en pole position devant David Checa et Jeremy Guarnoni qui n’a pas pu améliorer son temps.

Côté Stock, Julien Millet en 1’41’’941, devance Anthony Dos Santos en 1’42’’014, à la mi-séance, situation qui reste inchangée jusqu’au drapeau à damiers. Après une lutte au coude-à-coude avec Alex Plancassagne, Matthieu Lagrive l’emporte et signe un temps de 1’42’’184.

Essais chronométrés 2

Jeremy Guarnoni s'empare des commandes en 1'41''515 dès les premiers tours. Le pilote du Championnat du monde Superstock ne fait plus de cadeau ! Pourtant, les autres concurrents améliorent leurs temps. Kenny Foray, David Checa, David Perret, Axel Maurin, prennent, chacun à leur tour, la tête du classement provisoire.

Dans la dernière demi-heure, David Checa tire son épingle du jeu avec un temps de 1’40’’739. L’espagnol fera-t-il la pole ? La réponse semble être discutée par Kenny Foray, mais le pilote de la Yamaha YZF-R1 n°94 améliore de nouveau en 1’40’’467 pour conserver la tête jusqu’en fin de séance. Instant que choisit David Perret pour créer la surprise et s’emparer du meilleur temps ! Insatisfait, il améliore même le tour d’après et termine en 1’40’’400. Checa conserve son temps et Foray termine au 3e rang en 1’40’’509.

En Stock, Alex Plancassagne, semble plus à l’aise que le matin et pointe en tête dans les 10 premières minutes avec un temps de 1’41’’830. Il voit revenir Baptiste Guittet, toujours plus rapide, qui s’impose et domine littéralement la catégorie en 1’41’’473. Anthony Dos Santos finit par signer le second temps en 1’41’’780. Alex PLANCASSAGNE, qui conserve son temps, termine finalement au 3e rang.

Supersport

Essais chronométrés 1

C’est sous un ciel gris que les pilotes s’élancent pour décrocher le meilleur temps sur une piste déclarée « dry ». Louis Bulle s’empare d’un très bon temps en début de séance, mais le pilote n°5 se fait voler la vedette par Hugo Clere qui pointe en tête en 1’44’’637. Suite à une chute, la Direction de Course sort le drapeau rouge et paralyse la séance quelques minutes.

La séance reprend avec le n°11, toujours en tête de la hiérarchie, Clere bataille la pole position avec le suisse, Stéphane Frossard et toujours Louis Bulle. Attention au Champion 2015, Cédric Tangre qui semble revenir rapidement…

8 minutes avant la fin, Stéphane Frossard bouscule le classement et pointe au 1er rang en 1’44’’296. Imperturbable, le pilote suisse continue sur sa lancée et améliore de nouveau avec un 1’44’’156 ! Réactif, Hugo Clere prend la balle au bond et signe le meilleur temps dans les 3 dernières minutes en 1’44’’091, juste devant le pilote suisse qui termine finalement au second rang sans améliorer. Alexandre Santo Domingues, signe le 3e temps en 1’44’’841 après avoir pris le meilleur sur Bulle et Tangre.

Côté Trophée Pirelli 600, Félix Peron semble légèrement plus rapide que Sébastien Fraga avec près d’une demi-seconde d’avance dans les premiers tours de roue. Clément Stoll pointe au 3e rang et ne se laisse pas démonter pour autant. À la mi-séance, toujours plus fougueux au guidon de sa Triumph Daytona, Stoll s’empare du meilleur temps en 1’45’’496 ! Il améliore avant la fin et s’empare définitivement de la pole position en 1’45’’389. Félix Peron se classe second en 1’45’’878 et Guillaume Frechet termine 3e en 1’46’’969.

Essais chronométrés 2

Réouverture des débats l’après-midi avec Stéphane Frossard qui retrouve très vite ses marques et installe un premier bon chrono de 1’45’’401. Il bagarre avec Hugo Clere, Alexandre Santo Domingues et Cédric Tangre. La session ne fait que commencer alors qu’Hugo Clere repasse en tête en 1’45’’107 !

À la mi-séance, le Champion 2015, Cédric Tangre reprend les rênes et signe le meilleur temps de 1’44’’147. Mais Clere ne se laisse pas désarçonner si facilement et s’impose en 1’43’’984. Tangre reste second en conservant son chrono. De son côté, Frossard améliore et s’empare du 3e temps en 1’44’’227.

Côté Pirelli 600, Clément Stoll, décidément très à l’aise, signe un chrono de 1’46’’511 qui le place en haut de sa catégorie. Sébastien Fraga se dispute le second rang avec Guillaume Frechet. Stoll améliore son temps dans le dernier quart d’heure et place sa Triumph en 7e position du scratch en 1’45’’555. L’alsacien n’a peur de rien et termine ainsi avec le meilleur temps de sa catégorie suivi de Fraga en 1’46’’222 et Peron en 1’46’’259.

Objectif Grand Prix – Pre Moto3 / Pre Gp

Essais chronométrés 1

Les jeunes se lancent et c’est, comme à son habitude, Clément Rougé, le grand favori de la catégorie, qui se positionne en tête de la hiérarchie en 1’57’’457 dans les premiers instants de la séance. Matthieu Grégorio, reste menaçant en 1’58’’403. Il ne se laissera pas faire !

Peu après la mi-séance, Grégorio reprend d’ailleurs les commandes avec un temps de 1’57’’439. Mais Rougé n’en démord pas pour autant et reprend l’ascendant en 1’57’’257.

La bataille fait rage car à quelques tours de la fin, c’est finalement Matthieu Grégorio qui s’illustre en 1’56’’917 devant Clément Rougé qui conserve son temps. Théo Eisen inscrit un temps de 2’03’’715 qui le positionne au 3e rang.

Essais chronométrés 2

Matthieu Grégorio signe des premiers très bons temps qui l’installent provisoirement en tête du classement. Revanchard, Clément Rougé, laisse parler les chevaux de sa Moriwaki pour pointer en tête en 1’57’’243. Le n°45 garde le meilleur chrono jusqu’au drapeau à damiers, il est suivi de Grégorio qui n’a pas réitéré sa performance du matin et termine en 1’57’’969.

À l’instar des essais matinaux, Théo Eisen est à leurs trousses en 2’03’’950, temps qu’il améliore en 2’02’’373 pour se classer 3ème.

Side Car : Delannoy et Rousseau s'imposent

Les side-cars s’élancent en fin de journée sous un ciel bleu et dégagé ! D’entrée de jeu, Le Bail / Lavorel tient la tête des premiers tours devant la paire multiple Championne de France, Delannoy / Rousseau et Dichamp / Peugot. Les trois sides forment un peloton compact où le grand favori, Delannoy / Rousseau se montre particulièrement agressif !

Dans le 7e tour, l’équipage Champion de France 2015, récolte le fruit des assauts répétés sur le side n°99 et prend la tête de course dans le virage du « Château d’eau ». Un fait de course décisif pour Delannoy / Rousseau qui s’envole et ne sera plus inquiété… La seconde place se joue entre Le Bail / Lavorel et Dichamp / Peugeot qui évoluent désormais entre des pilotes attardés.

L’équipage n°99 sortira finalement victorieux de cette joute au détriment de Dichamp / Peugeot qui monte sur la 3e marche du podium.

Côté F2, Guignard / Poux est à la bataille avec le duo Leblond / Farnier. Dans la mêlée, c’est le side de Guignard / Poux qui sort vainqueur à moins de 2 secondes d’avance sur le duo 100% féminin. Barbier / Crochemore complète le podium.

Vidéo - Résumé des essais chronométrés du FSBK de Magny-Cours

Plus d'infos sur le FSBK à Maggy-Cours