Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

FSBK : Foray et Checa vainqueurs à Pau Arnos

Clere se rapproche du titre en Supersport après un doublé

Delannoy et Rousseau titrés en Side, Car

FSBK : Foray et Checa vainqueurs à Pau ArnosLa 5e étape du Championnat de France Superbike se termine en présence de Jacques Bolle, Président de la FFM. Sous ses yeux et ceux des nombreux spectateurs, les favoris de la compétition caressent l’espoir d’un titre et les autres font le show ce dimanche 14 août !

Superbike

Course 1 : Foray face à son ancien team

La catégorie reine entre en piste et David Checa fait parler sa fougue espagnole pour terminer avec une chrono record sur la piste de Pau Arnos le premier tour à l’avant ! Grégory Leblanc livre bataille avec Kenny Foray pour la seconde place sous la pression du pilote Stock Matthieu Lagrive. Derrière eux, David Perret reste prudent en 5e position juste devant David Muscat.

À la mi-course, après avoir pris le meilleur sur Lagrive, le pilote angevin ouvre les vannes et s’empare de la 3e position jusque-là occupée par « The White ». Dans son élan Perret remonte sur les hommes de tête et colle littéralement à leurs roues ! Le trio Checa – Foray – Perret paraît impossible à suivre pour leurs poursuivants qui ont plus de 9 secondes de retard…

Après un changement dans la hiérarchie de tête à 3 tours du drapeau à damiers et un ultime affrontement dans le dernier tour, Foray s’impose à 93 millièmes de Checa ! La superbe course de David Perret lui permet de s’installer sur la 3e marche du podium.

Côté Stock, Matthieu Lagrive après sa belle bagarre aux côtés des pilotes Evo, maintient sa 4e place au scratch et monte sur la plus haute marche de sa catégorie. Baptiste Guittet, Anthony Dos Santos et Romain Maitre forment un peloton compact à la suite du pilote de la Kawasaki ZX-10R n°76.

Les pilotes du Suzuki LMS s’en sortent avec les honneurs : Guittet et Maitre terminent 2e et 3e à plus de 3 secondes de Dos Santos.

Course 2 : Checa décidé

Auteur d’un superbe départ, Matthieu Lagrive prend les devants et passe le premier tour à la tête de la course. Il doit faire face à la motivation et la détermination de David Checa, David Perret et Grégory Leblanc. Les pilotes Evo ne laissent aucune chance au pilote n°76 et dans le second tour, le pilote espagnol le prouve et s’illustre en position de pointe.

Une chute de David Perret vient ensuite bousculer le classement. Checa, toujours devant, roule désormais à plus de 2 secondes de Leblanc et Foray.

Côté Stock, Baptiste Guittet, derrière Lagrive, pointe au 6e rang du scratch devant des pilotes de la catégorie reine, tels que David Muscat ou Axel Maurin. Il devance Romain Maitre et Alex Plancassagne en pleine bataille dans les premiers tours.

À la mi-course, suite à la chute de Baptiste Guittet, la Direction de Course ordonne la sortie du safety, car, ce qui paralyse la course quelques instants et resserre les écarts entre les concurrents.

Les débats reprennent ensuite avec le pilote du GMT 94 tout à fait décidé à conserver la tête de course ! Foray tente de soutenir le rythme du leader, mais termine avec plus de 5 secondes de retard sur Checa. Le multiple Champion de France, « The white » monte, quant à lui, sur la 3e place du podium.

En stock, Guittet n’étant plus dans la course, le second pilote du Suzuki LMS et le boss du Promosport 2015 débattent pour la seconde place. Romain Maitre, très à l’aise remonte les pilotes Evo entre lui et Matthieu Lagrive. Alex Plancassagne l’accompagne, resserre l’écart et prend finalement l’ascendant sur le pilote Suzuki dans le dernier tour. Lagrive monte donc sur la plus haute marche du podium suivi de Plancassagne et Maitre.

Au classement provisoire, David Checa conserve la tête avec 215 points devant Kenny Foray maintenant second avec 184 points. « The White » pointe pour le moment en 3e position avec 179 points.

Côté Stock, Matthieu Lagrive creuse l’écart avec 232 points, le n°76 est toujours suivi des deux pilotes du team Suzuki LMS, Baptiste Guittet et Romain Maitre.

Supersport

Course 1 : Clere sans conteste

Première course de la journée du dimanche, Hugo Clere s’élance de la pole position et prend un très bon départ qui lui confère les rênes de la course. Cédric Tangre et Hugo Casadesus sont à sa poursuite et roulent dans la même seconde.

Dans le 5e tour, le Champion de France 2015 s’empare de la position de pointe, mais Clere reprend les devants quelques instants plus tard. Les deux pilotes creusent l’écart sur Casadesus pour se livrer duel et offrir un spectacle en tête de course, aux nombreux spectateurs venus assister aux échanges !

Casadesus voit revenir Maximilien Bau comme une flèche. Ce dernier, qui a légèrement retardé la course au départ en raison de soucis techniques, prend le pas sur le pilote de la Honda CBR600RR n°20 pour rejoindre Tangre. Attention tout de même à Stéphane Frossard qui prend, lui aussi, le meilleur sur Casadesus. Le pilote suisse ne parvient pourtant pas à suivre le rythme imposé par Bau.

Sur sa Yamaha R6 n°11, Clere termine la course sans être inquiété et montre sur la première marche du podium. Maximilien Bau fait les freins à la Suzuki GSX-R 600 n°1 de Cédric Tangre à 3 tours du drapeau à damiers. BAU se sépare de Tangre pour aller chercher la 2e place. Dans le dernier tour le pilote de la Suzuki n°1 et Frossard jouent la 3e place. C’est finalement le pilote suisse qui sort vainqueur et se classe 3e devant Tangre.

En Pirelli 600, Clément Stoll, parti depuis la première ligne, évolue en 8e position du scratch dans les premiers tours. Le pilote de la Triumph Daytona n°58, très efficace durant les essais, devance Sébastien Fraga et Félix Peron. Après une course parfaitement gérée, Fraga conserve sa 2e place devant Peron qui complète le podium de la catégorie.

Course 2 : Clere, Clere, Clere !

Quelques secondes après le départ, la Direction de Course sort un drapeau rouge. Plusieurs pilotes sont impliqués dont Yvan Laetzig et Stéphane Frossard. La course reprend quelques instants plus tard avec une procédure de départ simplifiée.

Hugo Clere prend un très bon départ et n’attend personne ! Le pilote n°11 s’envole avec plus d’une seconde d’avance en fin de second tour. Hugo Casadesus lui emboite le pas à distance, mais est rattrapé par Cédric Tangre et Louis Bulle. Le pilote n°5 revient en force pour rouler dans la même demi-seconde que le leader. Tangre se rapproche lui aussi pour former un peloton compact avec ses prédécesseurs.

C’est sous la pression d’un quatuor offensif constitué de Lucien Abellan, Maximilien BAU, Peter Polesso et Hugo Casadesus, que les pilotes de tête tentent de s’échapper.

À la mi-course, Bau accélère et se sépare peu à peu des autres… A-t-il les capacités pour rattraper la tête ? La réponse est positive, mais un fait de course vient bousculer les débats : le pilote de la Yamaha n°108 chute en rattrapant Bulle et l’entraine également au sol. La moto noire et bleue de Polesso passe alors en 3e position. Tangre, qui avait repris l’ascendant sur le pilote n°5, roule quant à lui, seul derrière le leader.

Finalement, sur sa Yamaha n°11, Clere s’impose devant Tangre. Peter Polesso passe la ligne d’arrivée en 3e position avec seulement 2 dixièmes d’avance sur Abellan, le pilote local.

En Pirelli 600, Clément Granzotto devance Clément Stoll en début de course, mais le pilote issu des Coupes de France Promosport ne tient pas longtemps la cadence. Stoll prend le meilleur sur ce dernier et termine 5e au scratch. Granzotto pointe en 7e position au scratch et monte sur la deuxième marche du podium devant Dylan Mille qui l’emporte après une bataille avec Steven Neumann.

Au classement provisoire, Hugo Clere se rapproche du titre avec 218 points devant Peter Polesso qui bataille la seconde place avec Maximilien Bau. À noter que Cédric Tangre se rapproche avec 126 points. En Trophée Pirelli 600, Clément Stoll est toujours leader provisoire avec 223 points suivi de Félix Peron et Steven Neumann.

Objectif Grand Prix – Pré Moto3 / Pré GP

Course 1 : Rougé vainqueur, Grégorio honorable

Leader dans le premier tour, Matthieu Grégorio se fait rattraper par Clément Rougé dès le second tour. Le pilote Sherco, suite à un ennui mécanique dans le 4e tour, redescend malheureusement jusqu’à la 8e place. Il laisse le champ libre à Rougé largement en tête devant ses poursuivants : Joris Ingiulla et Théo Serriere.

Grégorio ne se laisse pourtant pas impressionner par le retard qui le sépare de la seconde place ! Agile et appliqué, il remonte sur Serriere puis Ingiulla et se classe second dans les derniers instants de course. Ingiulla s’offre la 3e place.

Course 2 : Rougé prend son envol

Les jeunes de l’Objectif Grand Prix – Pré Moto 3 / Pré GP reviennent l’après-midi avec Matthieu Grégorio aux avant-postes pour le premier tour. C’est pourtant le grand favori Clément Rougé qui passera la ligne du second tour en tête, mais le pilote n°24 reste à son train, roulant dans la même seconde… Ce qui agace visiblement le pilote n°45, car il finit par s’envoler et infliger une correction à Grégorio avec 12 secondes d’avance.

À leur suite, Théo Serriere est en compétition avec Joris Ingiulla. Malheureusement, le local perd l’avant de sa moto en courbe et chute, délaissant la 3e place au profit d’Ingiulla.

Au classement provisoire, Clément Rougé touche le titre du bout des doigts avec 230 points devant Matthieu Grégorio et Joris Ingiulla.

Side Car

Course 2 : Delannoy / Rousseau titré !

Huet / Lavorel, meilleur aux essais du matin, s’élance depuis la pole position et résiste aux assauts de l’équipage Delannoy / Rousseau. Le side n°1, stratégique, a modéré son moteur pendant les essais pour en tirer pleinement parti pendant la course. Une technique visiblement efficace, car le multiple Champion de France prend la tête ! Malheureusement pour le side n°56, celui-ci part à la faute quelques tours de roues plus tard et descend dans le classement laissant Delannoy / Rousseau, sans menace, s’installer sur la plus haute marche du podium.

La seconde place est toute vue pour Moreau / Gadet qui gère sa course sans être inquiété. C’est pour la 3e place que le duo Vinet et Wyssen / Chabloz font le spectacle ! Finalement, Wyssen / ChablOZ est plus rapide et termine en 3e position.

En F2, le duo féminin Leblond / Farnier, en 5e position du scratch dès le début de course, termine 1er de sa catégorie. Ce dernier est suivi par Carre / Dupuis régulier et efficace, qui monte sur la seconde marche du podium. Derrière eux, Leblond / Picquoin remporte une lutte contre Barbier / Crochemore pour terminer 3e.

Au classement provisoire, Delannoy / Rousseau s'empare d'ores et déjà du titre avec 257 points. Le duo champion est suivi de Moreau / Gadet et Huet / Lelubez.

En F2, Barbier / Crochemore est devant Leblond / Farnier maintenant second avec 164 points devant Causse / Lelubez.

Plus d'infos sur le FSBK à Pau Arnos