Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Dakar : fin des reconnaissances du rallye en Bolivie

Des surprises, une navigation plus compliquée et des étapes longues

39ème édition du rallye raid du 2 au 14 janvier 2017

Dakar : fin des reconnaissances en Bolivie - crédit photo : ASOAprès 27 jours cumulés passés en Bolivie, Marc Coma et les équipes de reconnaissance dévoilent en partie le menu sportif du prochain Dakar. Découverte, franchissement, aventure et inattendu seront à l’honneur sur un parcours relevé.

Le plein de surprises

Un objectif pour le rallye : l’inattendu. Un parcours audacieux et surprenant a été tracé sur les 5 jours de course en Bolivie.

Marc Coma, directeur sportif du Dakar :

Les concurrents seront surpris par les paysages et la difficulté des terrains rencontrés en Bolivie. Nous allons réellement découvrir ensemble un pays que tout le monde pensait connaître après 3 éditions passées dans la région d’Uyuni.

Le Dakar 2017, au total, comprendra 6 jours agrémentés de zones de sable, de dunes et de franchissement, dans un environnement très « Africain » pour la partie Bolivienne. Au-delà du sable, de très nombreuses pistes perdues ou oubliées et de grandes zones de hors-piste feront la part belle à la découverte et aux navigateurs les plus pointus.

Des étapes longues et du marathon

A ce jour, plusieurs étapes de plus de 450km de parcours chronométré ont été tracées, alors qu’une épreuve spéciale de 620 kilomètres sera l’un des temps forts de cette édition 2017 du rallye sud-américain.

La ville d’Uyuni, à 3 200 mètres d’altitude, sera le théâtre d’un bivouac marathon pour toutes les catégories. Privés de leurs assistances, les pilotes et équipages auront la possibilité de s’entraider pour effectuer les éventuelles réparations nécessaires et vérifications d’usage, en mode « parc de travail ».

Lors de la première semaine, un tout nouveau type d’étape Marathon pourrait voir le jour, concernant principalement les premiers de chaque catégorie. Les détails seront révélés lors de la conférence de presse du 23 novembre à Paris.

Rendre la navigation plus pointue

Les traditionnels outils de navigation du Dakar (le GPS) fonctionneront en mode dégradé : certaines fonctions seront supprimées pour pimenter la navigation. Les WPC (Way Point Control), testés avec succès lors du dernier né des Dakar Series, l’Afriquia Merzouga Rally en mai dernier, seront utilisés. Déjà redoutés des navigateurs, leur objectif est de s’assurer du respect de l’itinéraire et rendre la navigation plus pointue.

Plus d'infos sur le Dakar