Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

L'électrique rattrape le thermique au Japon

40.000 points de chargements totalisés sur l'archipel par Nissan

Une étude critiquée pour son manque d'objectivité

L'électrique rattrape le thermique au JaponSi en France le marché du véhicule électrique reste encore marginal, ce n'est pas forcément le cas à travers le monde. La proportion entre véhicules thermiques et électriques devrait même se réduire dans les prochaines années dans certains pays.

C'est notamment le cas du Japon qui, selon une étude récemment menée par Nissan, compte désormais plus de stations de rechargement électrique que de stations-service traditionnelles. L'étude met ainsi en avant la présence de 40.000 points de recharge contre 35.000 stations essence.

Forcément avec une telle infrastructure, l'utilisation des motorisations électriques ne peut être que favorisée, d'autant que le Pays du Soleil Levant compte près de 6.500 prises CHAdeMO de recharge rapide. A titre de comparaison, on ne retrouve que 3.000 de ces prises rapides en Europe et un peu moins de 1.700 aux USA.

Des chiffres gonflés

Pour autant, la situation est peut-être moins évidente que ce que voudrait le laisser entendre Nissan. En effet, le constructeur a pris en compte des prises privées installées dans des garages et qui ne sont donc utilisées que par un seul véhicule. D'autre part, le constructeur compare des prises de rechargement à des stations complètes où l'on retrouve une multitude de pompes à essence. Nissan aurait-il à ce point besoin de vendre des Leaf ?

On est donc loin de voir l'électrique prendre le dessus sur le thermique. Lors d'un rapport publié en début d'année, Bloomberg New Energy Finance estimait que l'électrique représenterait un tiers des ventes d'automobiles d'ici 2040.

Plus d'infos sur les véhicules électriques

Commentaires

Gourmand

Esbroufe statistique exemplaire, il faudrait compter le nombre de pompes par station, avec au mini 4 pompes par station cela fait 35 000 x 4 = 140 000 points de service, à cela il faudrait évaluer le taux de disponibilité d'un point de service, si pour faire le plein il faut 15 mn paiement et café compris en essence, c'est au mini 1h pour 60 à 80% d'autonomie en électrique si on ne compte que 12h/ jour en activité, cela fait 280 000/h x 12 possibilité de faire le plein d'essence contre 40 000x12 pour l'élec à supposé que tous les points soient accessibles au public.
Par contre 30% d'électrique est plus probable en 2040 car la concentration dans les villes de la population couplée aux limitations d'usage dans celles-ci des moteurs thermiques entrainera bien un début de basculement des énergies.

07-12-2016 22:10 
Godzilla

Le Japon.... C'est pas là que les rues ont été vidées de leurs deux-roues au profit des transports en commun...?gnarf

08-12-2016 12:22 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous