Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

SRC : zoom sur le réservoir de la Kawasaki ZX-10R

Jusqu'à 24 litres de carburant

Renforcé, sécurisé, c'est le dernier bloc à être monté sur la moto

SRC : zoom sur le réservoir de la ZX-10RL'avantage d'être en immersion avec le team SRC Kawasaki, c'est qu'il est possible de voir les pièces de la ZX-10R de près. Avant le départ, on s'est penché sur la consommation en carburant de la moto. Impossible d'en parler sans évoquer le réservoir, ce grand buveur qui peut avaler 24 litres de carburant sur la Kawasaki du team SRC.

Un pièce maîtresse, montée en dernier sur la moto. Vu la proximité avec le pilote, qui est rappelons le presque couché dessus, il est important qu'elle soit hyper sécurisée.

Vu de près, on se rend compte de la robustesse de l'accessoire : un bloc hyper lourd et entièrement hermétique.

Le réservoir vu de très près !

En se penchant sur la zone où le tube de ravitaillement vient se connecter, on est forcé de constater que rien ne semble pouvoir sortir. Deux ouvertures, qui peuvent être uniquement ouvertes par le mécanicien chargé de l'apport en essence, évitent les fuites. Une évolution qui a permis de voir disparaître les incendies et le risque pour le pilote de souffrir de graves brûlures. Accompagné par le guide de choix qu'est Pierre Scomo, directeur de la compétition chez Kawasaki, on en apprend un peu plus sur le rôle de cette fermeture hermétique :

Avant, le gravier venait se fixer dans les ouvertures, en provoquant des fuites et par conséquent, des incendies. C'est un standard désormais et on a tous cette valve. On a beau forcer dessus, impossible de l'ouvrir. Pour la sécurité, c'est mieux. On roule plus tranquille.

Avant le départ de la course, le réservoir est la dernière pièce montée sur la moto, à l'exception des pneumatiques, qui peuvent être chaussés au dernier moment.

Il me semble qu'il manque une pièce sur cette ZX-10R...

Plus d'infos sur les 24 Heures Motos