Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

24h Motos : zoom course BMW Motorrad Tecmas

28e à l'arrivée après une chute malgré une vitesse au tour de 1"38 en ligne avec les leaders

Ecurie officielle BMW pour le Championnat du Monde d'Endurance

Team BMW Motorrad Tecmas aux 24hCette année, la BMW officielle engagée en endurance pour la course des 24h motos, c'était la BMW Motorrad Tecmas. Mais au-delà de l'endurance, la BMW officielle est aussi engagée en championnat de France Superbike.

Si la BMW Tecmas termine à la 28e place pour la 40e édition des 24h motos, la course aura été une source utile d'informations, indispensable pour faire progresser la BMW S1000RR. Pourtant partie en quatrième position, la n°9 a été en tête à plusieurs reprises avec Kenny Foray jusqu'à la chute du premier relais de Matthieu Lussiana. Une chute entraîne toujours des complications et des retours au stand multiples. La BMW a ainsi dû changer réservoir, roues, carénage, commandes du guidon, poignées de gaz entre autres choses.

C'est la dure loi de l'endurance et l'équipage n'y a pas échappé. Et si cette chute là n'a entrainé "que" 16 minutes de perdue, on mesure l'écart que cela signifie quand 45 secondes uniquement séparent la 3e marche du podium et le pied du podium après 860 tours comme cela s'est passé cette année.

L'électronique a ensuite fait des siennes, sans oublier une sortie de piste, faisant reculer la moto dans le classement. Pour autant, l'équipe n'a rien lâché et en endurance, passer la ligne d'arrivée est en soi une victoire, ce qu'a fait la BMW après 785 tours.

« En endurance, il est important de ne pas chuter car les conséquences peuvent se faire sentir sur l’ensemble de la course. Au-delà des seize minutes perdues, soit près de douze tours, il a fallu changer [beaucoup de pièces], ce sont surtout les impacts résiduels qui nous ont coûté cher » explique Michel Augizeau, le team manager de Tecmas.

Box BMW Motorrad Tecmas

Camille Hedelin : « On a manqué de chance. On était vraiment très bien partis jusqu’à la chute de Matthieu.On a fait des chronos vraiment exceptionnels et très réguliers, tout le monde est parti très fort, certainement l’influence des pilotes de Grand Prix qui ont donné le rythme. Le partenariat BMW Motorrad et Tecmas est jeune, pour une première, on espérait mieux parce que tout était réuni pour faire quelque chose de bien, mais il était impossible de faire un podium pour une première année, il faut laisser le temps à chacun de s’accorder, être patient et apprendre à travailler ensemble. Michel Augizeau m’a offert l’opportunité d’être pilote officiel au sein du team Tecmas, j’ai vécu un rêve avec cette course. En clair, je me suis régalé au guidon d’une moto vraiment top ! »

Matthieu Lussiana : « J’ai commis une petite erreur en début de course, c’est quelque chose qui peut arriver, l’endurance c’est spécial. Mais j’ai été constant et rapide le reste du temps. J’ai vraiment apprécié la BMW, c’est une moto saine et facile à piloter. De mon côté, j’ai manqué de préparation physique avant la course, ça a été un peu éprouvant les cinq premiers relais et après ça a été. Je suis complètement prêt à continuer avec Tecmas et BMW Motorrad. »

Kenny Foray : « On a rencontré beaucoup de galères sur cette course juste après la sortie de piste. La moto fonctionne pourtant parfaitement mais à partir de là il y a eu un enchainement de problèmes. Après, c’était une première fois, il faut laisser du temps pour que les choses se mettent en place entre un team et un constructeur. En endurance, l’expérience c’est primordial, on ne peut pas s’attendre à gagner une course dès la première ou la deuxième année, ça ne s’est jamais vu ! L’idéal c’est de travailler sur la durée. »

zoom BMW Motorrad Tecmas

On retrouver le team au complet lors du prochain Bol d’Or les 16 et 17 septembre au Castellet.

Plus d'infos sur les 24 Heures Motos