Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Africa Eco Race: Ullevalseter s'impose en gentleman en dépannant le leader Gev Sella

Matthieu Serradori vainqueur en auto sur le rallye

453km en Mauritanie dont 425km de spéciale entre Tiwilit et Azougui

Africa Eco Race: Ullevalseter s'impose en gentlemanCette 8e étape de l'Africa Eco Race entre Tiwilit et Azougui aurait dû être une simple journée de transition, pour permettre aux pilotes de se refaire une santé avant le sprint final vers Dakar. Pourtant, plusieurs incidents de courses ont entrainé la modification des podiums provisoires, aussi bien en moto qu’en auto. Cette 8e étape aura été également marquée par la solidarité de mise sur ce genre de course et plus généralement chez les motards, avec un véritable acte de Fair-play de la part du vainqueur du jour, Pal Anders Ullevalseter.

Point de contrôle 3, vers la fin de l'étape: une KTM s'immobilise sur le côté de la piste. Le jeune Gev Sella, 18 ans et leader de son premier grand rallye tombe en panne sèche de carburant. Coup dur pour celui qui était alors en tête de l'étape. Parti très vite en tête ce matin, le jeune sud-africain a même compté jusque 8 minutes d'avance sur Pal Anders Ullevalseter, alors 3e au général. Passant à côté du pilote, le Norvégien s'arrête pour dépanner Gev Sella et lui permettre de rallier l'arrivée. Obligé de rouler à petite allure, le leader termine avec 13'23 de retard sur le vainqueur du jour, mais conserve sa première place au général.Le Norvégien est revenu sur ce passage après la course:

Je me suis arrêté naturellement, comme je l’ai toujours fait pour aider un motard ayant un problème. Je lui ai donné un peu d’essence. Je voyais bien dans ses yeux qu’il aurait voulu plus, mais ce n’était pas possible, car je devais aussi penser à moi. Il a réussi à terminer, c’est le principal !

Le second du classement moto, Paulo Ceci, aurait pu profiter de la panne d'essence du jeune pilote de 18 ans pour refaire son retard et pourquoi pas prendre la 1re place, s'il n'avait pas été victime lui aussi d'une panne. L’italien a en effet cassé l’embrayage de son Honda Africa Twin juste avant le premier point de contrôle et a du rentrer sur le camion balais. Ses rêves de victoire finale se sont ainsi envolés. Il laisse sa 2e place à Pal Anders Ullevalseter, à 36'24 derrière le leader.

Carte: étape 8

Matthieur Serradori vainqueur en auto/camion

Il y a tout juste deux ans, c’était à Azougui que Mathieu Serradori avait remporté la première spéciale de sa carrière en rallye Tout Terrain. À croire que ce village porte chance au Français, qui s'impose de nouveau sur cette arrivée avec 8'33 sur le second buggy de Patrick Sireyjol. Autant dire qu’il avait le sourire à l’arrivée :

Ayant été retardés hier par le système de gonflage des pneus, nous avions décidé aujourd’hui de nous en passer et donc de jouer le tout pour le tout. Fabian Lurquin, mon navigateur a fait un sans-faute et j’ai attaqué tout au long de la spéciale pour ne pas m’ensabler. Le résultat est là et je suis très heureux de m’imposer ici où j’avais créé la surprise en 2015. C’est pour vivre de tels moments que je fais de la compétition !

La joie du Français contraste avec la détresse de Andrey Cherednikov, 2e au général au départ de l'étape. Après avoir percuté un Buggy cherchant sa route en slalomant dans les dunes, le Ford Raptor du pilote est resté immobilisé pour réparer le radiateur percé dans l’incident. Il perd une heure au classement et cinq places au général. Clap de fin également pour le Français Thierry Magnaldi qui ne gardera pas un bon souvenir de cette édition de l'Africa Éco Race. Le Buggy Ford du pilote a donné de nouveaux signes de faiblesses au niveau du moteur, qui avait déjà été remplacé quelques jours avant. L'équipage a décidé d'en rester là et fait désormais route vers Dakar pour rentrer en Europe.

En camion, Andrey Kargimov au volant de son Kamaz, conforte son avance en haut du classement de la catégorie et signe même la deuxième place du jour au classement combiné auto/camion, à 7’53’’ du vainqueur. Il remonte ainsi sur la 3e marche du général combiné et laisse son poursuivant Jaroslav Valtr à presque deux heures de retard.

Mercredi 11 janvier, la 9e étape conduira les participants à Akjoujt. La spéciale longue de 391 kilomètres devrait être copieuse en navigation et surtout piégeuse compte tenu de la chaleur et du vent présents en ce moment dans cette région de Mauritanie.

Classement général moto à l'issue de la 8e étape

Pos pgr Nat. Pilotes Marque Grp/Pos Cl/Pos Scratch Diff 1er Péna
1 0 128 AFS SELLA Gev teddy KTM 450 / 1 / 1 30:36:56 00h09
2 +1 100 NOR ULLEVALSETER Pal anders KTM 450 / 2 / 2 31:13:20 00:36:24
3 +1 104 SLQ BENKO Martin KTM 450 / 3 / 3 36:30:00 05:53:04 00h20
4 +2 106 ITA PELLONI Stefano Yamaha 450 / 4 / 4 36:57:15 06:20:19 00h06
5 +2 103 SLQ ZATKO Jan KTM +450 / 1 / 1 37:02:26 06:25:30 00h03
6 -1 122 HOL MARTENS Guillaume KTM 450 / 5 / 5 37:25:53 06:48:57 -00h04
7 +1 190 RUS MAKSIMOV Aleksandr Yamaha Q / 1 / 1 38:01:05 07:24:09 00h05
8 +2 130 FRA WEIBEL Laurent KTM 450 / 6 / 6 39:21:59 08:45:03 00h15
9 +3 121 PRT FREDERICO Didier Yamaha 450 / 7 / 7 40:31:21 09:54:25 00h15
10 +3 105 SUE BERGLUND Anders Husaberg 450 / 8 / 8 41:07:53 10:30:57

Classement général auto/camion à l'issue de la 8e étape

Pos pgr Nat. Pilotes Marque Grp/Pos Cl/Pos Scratch Diff 1er Péna
1 0 199 RUS VASILYEV Vladimir
ZHILTSOV Konstantin
Mini T1 / 1 1.2 / 1 25:14:18
2 +1 201 FRA THOMASSE Pascal
LARROQUE Pascal
Optimus MD T1 / 2 1.3 / 1 26:49:00 01:34:42
3 +2 400 RUS KARGINOV Andrey
MOKEEV Andrey
NIKITIN Dmitrii
Kamaz T4 / 1 / 1 26:55:27 01:41:09
4 0 211 FRA HOUSIEAUX Dominique
CRESPO Christophe
Optimus MD T1 / 3 1.3 / 2 27:17:40 02:03:22
5 +1 200 TCH ZAPLETAL Miroslav
SYKORA Marek
Hummer T1 / 4 1.1 / 1 27:30:57 02:16:39
6 +1 209 FRA GOMEZ Guillaume
FAGOT Loic
Optimus MD T1 / 5 1.3 / 3 27:42:39 02:28:21 -00h01
7 -5 207 KAZ CHEREDNIKOV Andrey
TSYRO Dmytro
Ford T1 / 6 1.1 / 2 27:45:41 02:31:23 -00h15
8 0 210 RUS KHOROSHAVTSEV Victor
NIKOLAEV Anton
BMW T1 / 7 1.2 / 2 28:04:26 02:50:08 00h03
9 0 203 FRA SIREYJOL Patrick
BEGUIN Francois-xavier
LCR 30 T1 / 8 1.3 / 4 28:21:50 03:07:32
10 +1 204 FRA SABATIER Jean antoine
RIZZARDI Agostino
Bugga'One T1 / 9 1.3 / 5 28:51:23 03:37:05

Paolo Ceci à l'arrêt

Ullevalseter, seul au monde

Gev Sella connait une journée compliquée mais ne perd pas espoir

Pas de catégorie avion à l'AER !

Plus d'infos sur le rallye Africa Eco Race

Notez cet article : Soyez le 1er à noter cet article

  • Currently 0.00/5
Bridgestone