Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Triumph Street Triple 800

En versions S, R et RS y compris en version permis A2

Jusqu'à 123 chevaux

2017 sera définitivement un grand cru pour Triumph qui dévoile d'un coup 14 modèles entre modèle principal et déclinaisons. Et quand on dit déclinaison, on va encore plus loin pour cette nouvelle Street Triple puisque le millésime 2017 arrive en trois versions avec la R, la S et la RS pour plus de puissance, plus de couple et moins de poids... garantie au final de plus de fun pour une machine déjà addictive dans sa livrée 2007. Tous les détails depuis la présentation officielle internationale depuis Londres où nous sommes en ce moment.

Sketch Triumph Street Triple 800

10 ans et 50.000 modèles vendus dans le monde ! La première Street Triple date de 2007 et a évolué depuis régulièrement mais sans arriver à cette refonte globale de la machine dont la cylindrée grimpe à 800, ou plus exactement 765 cm3. La marque anglaise annonce en effet plus de 80 modifications majeures au sein desquelles on notera après le nouveau moteur, le look général mais aussi l'électronique en plus de l'ABS, la Street arrive avec le traction control et jusqu'à 5 modes de conduite en fonction des différents modèles. Car les modifications entre les 3 déclinaisons vont plus loin que du Brembo à tous les étages ou plus de réglages. Les déclinaisons impliquent également des modifications au niveau des possibilités électroniques, des modes de conduite et même de l'écran digital de 5 pouces. Car oui, le traditionnel compteur fait place à un grand écran digital pour afficher toutes les infos.

Triumph Street Triple R 800

Triumph Street Triple 800 RS

Triumph Street Triple S

Côté mécanique, de la R à la RS en passant par la S, la puissance grimpe en effet de 113 à 123 chevaux en passant par les 118 chevaux à 11.700 tr/min. Les modèles gagnent ainsi plus de 7% de puissance et de couple par rapport aux anciens modèles, pour un poids plus léger de 2 kilos, à 166 kilos. Le rapport poids/puissance s'améliore. Mais pour que cela soit encore plus fin, la première et la seconde sont désormais plus courtes, ce qui devrait donner un caractère encore plus... caractériel, même si le maximum de couple et de puissance sont obtenus hauts. Mais Triumph annonce avoir travaillé également le couple à bas et moyen régime, ce qui fait que le modèle devrait aussi s'améliorer à ce niveau là.

En version « S », la puissance maximale est ainsi améliorée de 6,6 % par rapport à la génération précédente, avec 113 ch à 11 250 tr/min avec un couple maximal augmente de 7,3 % avec 73 Nm à 9 100 tr/min.

En version « R », équipé d'un vilebrequin exclusif au modèle, la puissance maximale est améliorée de 11,3 % par rapport au modèle « R » précédent, avec 118 ch à 12 000 tr/min avec un couple maximal augmenté de 13 % avec 77 Nm à 9 400 tr/min.

En fin en version « RS », la puissance maximale est améliorée de 16 % par rapport au modèle précédent, avec 123 ch à 11 700 tr/min et un couple maximal amélioré de 13 % avec 77 Nm à 10 800 tr/min.

123 chevaux pour la Triumph Street Triple 800 RS

Les modèles R et RS sont aussi équipés d'un nouvel embrayage anti-dribbling.

Tous les modèles sont dotés du ride-by-wire, les fameux modes de conduite liés à l'accélérateur électronique mais étendus en fonction des modèles. Si la S inclut 2 modes de conduite avec les modes Road et Rain, la R offre 4 modes de conduite - Road, Rain, Sport et le mode Rider personnalisable - alors que la RS offre 5 modes de conduite : Road, Rain, Sport mais surtout un mode Rider entièrement personnalisable sans oublier pour la piste le mode Track.

Compteur TFT 5 pouces du Triumph Street Triple

Les Street Triple R et RS sont équipées d'un tout nouveau compteur ou plutôt vrai tableau de bord à écran couleur TFT de 5 pouces, permettant même de régler l'angle de vue. Ce fameux écran offre trois styles d'affichage différents en fonction des modes de conduite. A ceci vient s'ajouter des options de contraste « "Auto" » ou « Élevé » pour s'adapter aux conditions de luminosité.

Au final, le tableau incorpore un compteur de vitesse, un comptetours, une indication du mode de conduite, un indicateur de rapport engagé, une jauge de carburant, un totalisateur, un totalisateur partiel et la distance du trajet, avec en plus sur les « R » et « RS » deux totalisateurs partiels, la consommation de carburant moyenne et instantanée, l'autonomie, la sélection du mode de conduite, le style d'affichage et ses réglages de contraste, les informations d'entretien, la température de refroidissement et les informations d'avertissement. La RS incorpore en plus un chronomètre.

On notera également de nouveaux commodos avec un joystick intuitif à 5 positions sur le guidon.

Attention par contre à la hauteur de selle qui grimper à 810mm voire 825mm pour les R et RS. Heureusement une version rabaissée est également disponible.

Les pneus sont à la hauteur du modèle puisque la Street est livrée d'origine avec des Pirelli Rosso Corsa qui deviennent même Supercorsa SP dans la livrée RS.

Triumph a naturellement soigné également l'acccessoirisation avec déjà plus de 60 options.

Chaque déclinaison bénéficie de ses propres coloris, allant du rouge et du noir en modèle S, à des livrées plus finies argent et blanc et même Argent glacier avec la RS.

Coloris Triumph Street Triple 800

Les trois modèles vont arriver à un mois d'intervalle en concessions, avec la RS à partir de mi-mars, la S mi-avril et la RS mi-mai. On n'oubliera pas la version S A2 pour ceux qui arrivent à la moto ou qui ont perdu leur permis mi-juin.

La S arrive à 8900 euros, suivie par la R à 10.500 euros et enfin la RS qui sera juste en-dessous des 12.000 euros.

L'essai est déjà prévu et on vous invite à revenir rapidement pour l'essai complet.

Triumph Street Triple RS

Disponibilités / Prix

  • A partir de 8.900 euros
  • Disponible à partir de mi-mars

Triumph Street Triple sur route

Triumph Street Triple sur autoroute

Vidéo en direct de Londres

Plus d'infos sur les nouveautés Triumph

Notez cet article : Note actuelle: 5/5 (3 votes)

  • Currently 5.00/5

Commentaires

Le Modérateur

L'article va s'enrichir au fur et à mesure en photos et textes... mais aussi vidéo. Vos premières réactions ?

10-01-2017 20:11 
wideview33

Superbe moto !
ca ne chôme pas chez les anglais...

En revanche, le modèle de base, dont le prix fixé à 8900 euros pour concurrencer les roadsters japonais ( la nouvelle suzuki gsx750 notamment avec un moteur bien rempli partout), ne me semble pas assez armé pour faire une vraie différence, hormis le poids qui reste à un niveau hyper intéressant. Il faut attendre les détails techniques du freinage et de l'abs pour savoir si ce sera une vraie alternative.
Et le tableau de bord, qui selon l'article ne sera pas le même que sur les deux autres versions.
Elle est quand même mieux équipée que la nouvelle Kawa Z900 ( qui n'a même pas d'étriers radiaux...)
Sa grosse concurrente sera bien sûr la Yam' MT09, au même tarif mais qui a un équipement qui va bien ( quickshift et embrayage anti-dribble )

Le modèle intermédiaire va donner du fil à retordre à une MV Brutale 800 et semble être un excellent compromis à ce tarif.

Enfin, la RS sera un peu en retrait face à une 800 RR qui par ailleurs coûtera quand même près de 3000 euros supplémentaires.

Un poil déçu par les valeurs moteur, Triumph ayant fait des bouilleurs 675 aussi puissant et coupleux que ce 800.

En tout cas, hâte d'essayer cet engin dont la roue avant ne doit pas toucher souvent le sol !!!

11-01-2017 11:48 
fift

Citation
wideview33


Un poil déçu par les valeurs moteur, Triumph ayant fait des bouilleurs 675 aussi puissant et coupleux que ce 800.


Il y a fort à parier que les valeurs max de couple et de puissance seront obtenues beaucoup plus bas dans les tours. Ce qui change tout à l'utilisation (à mon goût).

11-01-2017 11:50 
calouf80

Superbe apparemment !!! Comme toujours....mais on perd un peu l esprit roadster anglais à mon goût avec ce nouveau compteur que je n aime pas du tout ! Trop japonais...et trop bon de voir monter l aiguille... Et les optiques bof....à voir devant la bête , souvent plus belle qu en photo

11-01-2017 12:21 
wideview33

Les valeurs maxi ne sont pas bien différentes. Mais à y regarder de plus près,ce moteur est un 765 et pas un 800.
tu as raison fift, il faudra voir les courbes.
La S a le tableau de bord des speed triple. Moins sexy !
Par contre, au niveau du freinage, sur la S c'est un étrier à deux pistons Nissin à l'avant.
Alors que tu as du Brembo M50 sur la RS...
C'est clair que cette dernière va avoir du succès. Je suis même bien tenté moi !
Ils font chier ces constructeurs à nous sortir des bonbons roses comme ça tout le temps... tu sais jamais sur quoi tu vas craquer

11-01-2017 12:23 
olivierzx

Visuellement quasi impossible de faire la différence avec la précédente.
Bon pour les anciens proprios, pas valorisant pour les nouveaux.

Même créneau que la MT, la GSX-S et la Z900 ?
Oui mais chez les japonais on peut négocier les prix alors que chez Triumph ... nada.
Du coup le différentiel financier avoisinera les 1000¤ pour des motos plus puissantes et/ou mieux équipées.

Niveau rendement moteur c'est moins bon que l'ancien bloc 675.

Des M50 sur un roadster de 123 cv??? totalement inutile, du pognon foutu en l'air.
Ou plutôt non, bon pour les concours de quéquettes.

11-01-2017 17:40 
Le Modérateur

Les courbes annoncées sont vraiment différentes... et la nouvelle est esthétiquement plus moderne, plus racée que l'ancienne, donc une vraie différence esthétique.

Après, rendez-vous après l'essai qui est déjà calé dans notre calendrier...

12-01-2017 10:55 
mathieupas

salut, c'est quand l'essai, je commence à m'impatienter.
ce que je voudrais surtout savoir c'est si c'est possible d'enlever la grosse boite noire de 15kg avec le petit zizi argenté sous la moto.
a+

04-02-2017 11:09 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous