english

La France, leader européen du véhicule électrique

27.307 voitures électriques immatriculées en France en 2016

Le 2-roues au point mort avec 814 ventes en 1 an

La France, leader européen du véhicule électriqueLes marchés autos et motos ont connu une année positive en termes de ventes de véhicules neufs. La tendance ne se confirme pas seulement pour les moteurs thermiques, mais aussi pour les véhicules électriques.

En effet, en 2016, le marché de la voiture électrique a atteint les 102.625 immatriculations en Europe, soit une hausse de 4,7% par rapport à 2015. Le parc européen est désormais estimé à 340.000 voitures électriques.

Mais l'information la plus étonnante, c'est que la France détrône cette année la Norvège en devenant le pays européen où l'on achète le plus de véhicules électriques. Avec 27.307 immatriculations, le marché français progresse de 23% quand, dans le même temps, les immatriculations baissent de 8,6% en Norvège. Le pays reste malgré tout très attaché à cette énergie qui représente 12,6% des ventes automobiles.

L'autre bonne nouvelle, c'est qu'en plus d'avoir un marché qui se dynamise, la France fait figure de leader au niveau constructeur puisque c'est la petite Renault Zoe qui domine le marché européen avec 21.735 immatriculations et 21,2% des parts de marché. Elle se classe devant la Nissan Leaf (18.456 ventes) et la très luxueuse Tesla Model S (10.567 ventes).

En revanche, si les voitures électriques progressent dans l'hexagone, c'est loin d'être le cas pour les 2-roues. Toutes marques confondues, seuls 814 scooters et motos électriques ont trouvé preneurs en France en 2016. Et sur ces faibles volumes, BMW domine très largement le marché puisque son scooter C-Evolution représente à lui seul 503 immatriculations. Derrière suivent Zero Motorcycles (104 immatriculations) et Eccity (87 immatriculations).

La mise en place d'une prime pour l'achat d'un deux-roues électrique sera-t-elle suffisante pour booster les ventes ? Seul l'avenir nous le dira, mais un essor du segment passera forcément par le développement des infrastructures de rechargement et celui de l'offre des constructeurs avec notamment des autonomies rallongées.

Plus d'infos sur les véhicules électriques

dafy