Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Bol d'Or : le SRC Kawasaki abandonne sur une casse moteur

Abandon sur casse moteur après seulement une heure de course

Randy de Puniet n'est pas allé au bout de son premier relais d'endurance

Bol d'Or : le SRC Kawasaki jette l'épongeUne petite heure au Bol d'Or et puis s'en va. Dans les stands du SRC Kawasaki, les visages sont graves. Il est quinze heures et la ZX-10R engagée par le team de Gilles Stafler est désormais silencieuse. Après seulement une heure de course sur le circuit Paul Ricard, l'équipe française est obligée d'abandonner sur une casse moteur.

Tout avait pourtant bien commencé le SRC. Impérial aux qualifications, Randy de Puniet avait imposé dés jeudi sa marque sur le tracé français, réalisant le meilleur temps, dés la première séance. La Kawasaki N°11 semblait plus que jamais favorite pour la victoire.

Dimanche, au moment du tour de chauffe, une première alerte se manifeste sur le moteur. Randy de Puniet parvient pourtant à prendre le départ et à prendre jusqu'à 5 secondes d'avance sur les autres motos, avec un rythme impressionnant.

Après trente minutes de course, Randy de Puniet commence à perdre du temps. Peu à peu, la N°5 et la N°7 reviennent sur le Français, qui finit par rentrer au stand, le regard fixé sur l'arrière de sa moto. Le bruit qui se dégage du bloc moteur laisse peu de place au doute. Les mécaniciens se lancent dans une opération de la dernière chance et démontent la moto. Pendant ce temps, De Puniet confirme au micro d'Eurosport que le problème est grave.

Je ne sais pas ce qu'il se passe. Je suis parti très vite après le départ et puis, l'état de la moto est allé en se dégradant. J'ai été obligé de rentrer au stand.

Après une demie heure de travail, les visages deviennent de plus en plus fermés. Certains yeux commencent à se rougir. La sentence tombe : le moteur n'a pas survécu à sa première demie-heure de course. Au micro d'Eurosport, c'est un Gilles Stafler très touché qui a confirmé la nouvelle : le SRC Kawasaki tire le rideau sur cette 81eme édition du Bol.

Pour nous, la course est terminée. On a cassé le moteur.

L'an dernier, le SRC Kawasaki avait terminé deuxième de la course, derrière le SERT, qui avait menée une course parfaite du début à la fin.

Côté piste, après une heure, la Honda N° 5 est en tête, devant le YART et le SERT, qui complète le top 3. Le GMT94 quatrième, à un tour de la moto de tête.

Plus d'infos sur le Bol d'Or