Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Ambiance du Mag : vive la fête nationale !

Le Repaire à la Grande Fête Nationale de la Moto

Vous voila prévenus...La Fête Nationale au Repaire, on la fait à moto, à Trembaly-En-France pour la Grande Fête Nationale de la Moto. Après deux heures de transports en commun à l'aller (petit papa noël, si tu veux de l'inspiration lis ce joli test de la Suzuki GSX-250 R), me voila arrivé au Circuit Carole, à pied, ce qui n'a pas manqué de surprendre les personnes postées à l'entrée chargées du passage du trafic. D'ailleurs, quand je repense à cette voie piétonne vide (comprenez par le petit chemin en bord de route nationale), je comprends mieux pourquoi.

Certains pourraient se demander si le qualificatif de Grande Fête Nationale de la Moto n'est pas un peu pompeux. Un petit passage par le paddock du circuit leur permettra de se rendre compte de l'inverse. Les participants sont très ouverts. Ils posent pour la photo et n'hésitent pas à se pousser ainsi que leur mécaniciens dans leurs garages pour qu'on puisse prendre en photo les machines. (Vous vous imaginez demander ça à Valentino Rossi vous ?)

Et puis comment parler de la Grande Fête Nationale de la Moto sans parler des déguisements ? Les pilotes se parent de leurs plus beaux costumes. Les courses du week-end sont ainsi un des seuls moment où on peut voir le Marsupilami se battre en piste avec un léopard et une chauve-souris...

Détente et bonne humeur, même en bord de piste !

Pas de passe droit... Parce qu'il n'y en a pas besoin !

A mon arrivée sur le circuit, j'ai commencé à me demander où j'allais pouvoir aller. Mon habitude des circuits moto dans les épreuves françaises du MotoGP et du WSBK m'a appris à m'arrêter devant chaque barrière avant de me demander si j'avais le droit d'aller au delà (même avec l'accréditation presse !). La question ne se pose pas : qu'on se le dise, à la Grande Fête Nationale de la Moto, il n'y a pas de barrière.

Accroche toi, Marsu !

Tout est ouvert. Le paddock, le village, la pitlane, les bords de piste. On est bien loin des compétitions internationales aux normes strictes où on vous demandera une chasuble, trois pass et un casque pour passer une grille et aller prendre des photos en bords de piste. Et je vous l'assure, pendant ma visite je n'ai vu aucune personne tenter de courir sur la piste, malgré l'absence de barrières. A croire que moins il y a d'interdictions, moins les spectateurs sont tentés de faire n'importe quoi...

Qu'ils sont disciplinés ces spectateurs !

Vous voulez un dernier argument pour y aller ? Si vous êtes branchés aviation, vous allez en avoir pour votre argent, avec la proximité de l'aéroport, les avions décollent au dessus de la piste !

Et puis si vous n'avez pas de moto, ni moyen de transport, prenez le train (et votre mal en patience...) !

Plus d'infos sur la Grande Fête Nationale de la Moto

Notez cet article : Soyez le 1er à noter cet article

  • Currently 0.00/5