Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Limitation de vitesse à 80 km/h : c'est comme si c'était fait

La DSR briefe les préfets sur l'impopulaire future mesure

Toujours pas de bilan sur l'expérimentation menée depuis 2015

80 km/h : c'est comme ci s'était faitLe Premier ministre s'est voulu rassurant quant à l'abaissement des limitations de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire en précisant que ce sujet serait abordé lors du prochain CISR. Oui, mais voilà, nos confrères de Moto-Net.com et l'association 40 millions d'automobilistes ont pu mettre la main sur un dossier adressé par la Délégation à la Sécurité Routière à la destination des préfets pour leur expliquer le bienfondé de cette mesure.

Tiens donc, c'est étrange, on avait cru comprendre que le sujet serait "débattu" au CISR. Les conclusions de la future réunion auraient-elles été déjà prises à ce niveau...

Une expérimentation sans bilan

Si l'on attend toujours le bilan de l'expérimentation menée depuis le 1er juillet 2015, il faudra se contenter des simples affirmations du dossier qui nous affirme que la diminution des vitesses moyennes est sensible, mais jamais précisée et que cette mesure n'entraîne pas de bouchons supplémentaires.

Alors que les premiers retours montraient l'absence totale d'amélioration en termes de sécurité, la DSR passe ici l'éponge sur le thème de l'accidentalité en précisant que :

La période considérée et le faible nombre de kilomètres concernés sont cependant trop réduits pour pouvoir en tirer des conclusions définitives, cinq années étant le délai scientifique retenu dans ce type d’études.

Pour une fois, il a bon dos le manque de recul... C'est pourquoi à ce titre la DSR préfère s'appuyer sur les estimations faites en 2013 et qui reposait sur une formule mathématique mise au point dans les années 80 pour nous assurer que 200 à 400 décès seraient évités chaque année.

6 mois pour la mise en place

Second point important, ce sont 400.000 km de routes bidirectionnelles sans séparateur central qui sont concernés par cet abaissement de la vitesse. La mise en place de la mesure est estimée à 6 mois par la DSR qui devra changer 20.000 panneaux et en ajouter autant de nouveau, soit un total de 40.000 panneaux dont le montant n'a pas été précisé.

Le dossier précise également que les poids lourds et les jeunes conducteurs ne seraient pas soumis à des réductions de vitesses supplémentaires, ceux-ci étant déjà soumis à un maximum de 80 km/h.

On se consolera en se disant que le nombre de radars automatiques en place ne devrait pas évoluer. Un point qui n'est en tout cas pas - encore - à l'ordre du jour... histoire de faire passer chaque pilule après l'autre ?

Plus d'infos sur l'abaissement des limitations