Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Suisse : les motos autorisées dans les voies de bus

Un test organisé à Genève sur une portion de 1 km

Le gouvernement à l'écoute des revendications de l'association CI Motards

Suisse : les motos autorisées dans les voies de busLa ville de Genève vient d'inaugurer une voie de bus ouverte aux motos. L'association de défense des utilisateurs de deux-roues motorisés CI Motards, équivalent Suisse de notre FFMC et membre de la FEMA, a réussi à obtenir l'ouverture d'une voie de bus aux deux-roues motorisés. L'association avait déposé une requête allant dans ce sens auprès du Conseil d'Etat à l'automne 2014 en présentant une liste des voies qui pouvaient se prêter à l'exercice tout en tenant compte de la sécurité des différentes catégories d'usagers, notamment les cyclistes.

Le gouvernement helvète a répondu favorablement à cette demande en lançant un test grandeur nature le 14 août dernier à Genève. C'est Luc Barthassat, chef du Département de l’environnement, des transports et de l’agriculture qui a officiellement ouvert cette circulation sur une voie de près d'un kilomètre sur la Route des Jeunes.

Jusqu'à présent, cette portion était réservée aux seuls bus et taxis. Désormais, les scooters et motos pourront l'emprunter pendant trois mois. A l'issue de ce test, une analyse permettra de déterminer si oui ou non l'ouverture des voies de bus aux deux-roues pourra se généraliser dans le pays.

Pour accompagner ce dispositif, trois nouveaux panneaux ont été mis en place sur le tronçon pour indiquer aux motards qu'ils peuvent circuler sur la voie et le comportement qu'ils doivent adopter lorsque c'est le cas. Ainsi, ils devront prendre garde à respecter les feux tricolores spécifiques à la voie et à ne pas sortir de cette dernière tant que celle-ci n'est pas terminée. Autrement dit, lorsque l'on s'engage sur la voie de bus, on va jusqu'au bout. Il n'est pas autorisé d'en sortir, pour dépasser un bus à l'arrêt par exemple.

Les trois panneaux intégrés au tronçon

Si l'on attendra voir les résultats du test pour se prononcer sur l'effet positif du dispositif, on ne peut que saluer la coopération opérée entre l'association et l'Etat Suisse. Et on rêve de le voir appliquer également en France.

Plus d'infos sur la circulation des 2-roues