Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Crighton CR700P : le retour du rotatif

Un prototype à moteur à piston rotatif Rotron signé du père de la Norton RCW588

Bi-rotor Rotron RT700, 200ch, 150 Nm, 136 kg à sec

Crighton CR700P : le retour du rotatifNon, le moteur à piston rotatif n'est pas mort. Preuve en est avec la volonté de Crighton Racing de remettre cette motorisation sur la piste à travers son prototype CR700P.

Pour bien comprendre l'histoire de cette machine, il faut remonter à 1990 lorsque Norton lançait sa F1, une machine de course propulsée par le moteur rotatif du modèle de course RCW588. C'est un certain Brian Crighton qui mena le développement de cette motorisation et lança la RCW dans la compétition avec le team JPS Norton en 1989. Les succès ne tardèrent pas à tomber avec deux titres décrochés par Steve Spray dès cette première année puis de nombreux autres acquis sur de prestigieuses compétitions, notamment au Tourist Trophy. Après avoir quitté Norton, l'ingénieur britannique poursuivit son travail sur les moteurs rotatifs puis lança Crighton Racing.

Depuis 2013, la société travaille sur la mise au point d'une nouvelle machine de course à moteur rotatif : la CR700P. Au coeur de la bête, le bi-rotor a été mis au point par Rotron, société spécialisée dans le rotatif et pour laquelle Crighton a travaillé. Ce nouveau moteur de 700 cm3 est en réalité une version réalésée du 588 des années 90. Côté performances, ce dernier est capable de délivrer 200 chevaux et 150 Nm, impressionnant pour un 700 !

Si pour l'heure le prototype n'est destiné qu'à la piste, Crighton a pour objectif de le décliner en version de route à l'avenir. Pour cela, il partira sur une nouvelle base de moteur avec ses propres carters afin d'améliorer l'étanchéité des joints et réduire la consommation en carburant. Le passage des normes d'émissions s'annonce épineux, mais le Britannique reste confiant quant à sa faisabilité. Pour ce qui est de la fiabilité, il assure qu'un des moteurs de test a tourné non-stop pendant 1.000 heures.

Pour le reste de la moto, on retrouve des équipements hauts de gamme taillés pour la piste à l'image des freins Brembo, des suspensions Bitubo ou des jantes en carbone. Au final, la machine n'affiche que 136 kg à sec. Une belle performance pour un proto atteignant les 200 chevaux.

Caractéristiques techniques Crighton CR700P

  • Moteur : bi-rotor Rotron RT700
  • Cylindrée : 700 cm3
  • Puissance : 200 ch à 11.000 tours/minute
  • Couple : 150 Nm à 9.500 tours/minute
  • Allumage : Electrique
  • Alimentation : injection électronique
  • Embrayage : multidisque
  • Boite de vitesse : 6 rapports
  • Transmission finale : chaîne
  • Cadre : cadre et bras oscillant en aluminium
  • Suspension avant : Fourche inversée Bitubo
  • Suspension arrière : monoamortisseur Bitubo
  • Frein avant : Doubles disques de 320 mm, étriers Brembo à 4 pistons
  • Frein arrière : simple disque de 195 mm, étrier AP Racing à 2 pistons
  • Empattement : 1.445 mm
  • Poids à sec : 136 kg
  • Réservoir : 22 litres

Plus d'infos sur Crighton Racing

Notez cet article : Note actuelle: 5/5 (1 vote)

  • Currently 5.00/5

Commentaires

francois

"il assure qu'un des moteurs de test a tourné non-stop pendant 1.000 heures." bas oui c'est justement ça le problème, les moteurs rotatifs posent problèmes lors d’arrêts & changement de régimes fréquents ...

26-04-2017 10:25 
nuno

Moteur à PISTONS rotatifs et pas moteur rotatif!!!

Wankel doit s'en retourner dans sa tombe triste

ceci est un moteur rotatif:

220px-Rotary_engine_-_animation_slower.gif


https://www.youtube.com/watch?v=aS0vSMXT0Eo

et ça un moteur à piston rotatif:

170px-Wankel_Cycle_anim_en.gif


https://www.youtube.com/watch?v=0Kd9VZpnDi0

26-04-2017 13:09 
Le Modérateur

merci Nuno, corrigé

26-04-2017 14:32 
olivierzx

Le moteur des RX (7 ou 8) marchent parfaitement, à part la conso un peu élevée.

Et puis si l'objectif de Crighton est la compétition, 1000 h sont largement suffisantes.

En motoGP ça permettrait de passer facilement les 300 cv au litre.

26-04-2017 17:28 
c@ssoulet

Les moteurs de rx demandent quand même une attention assez particulière pour fonctionner sans soucis. Jamais d'extinction du moteur à froid (toujours 15 min de fonctionnement mini après demarrage), démarrage à chaud parfois capricieux, avec une procédure en plusieurs étapes à respecter si ça commence à foirer sans garantie absolue de ne pas devoir poireauter 20 min avant de redémarrer quand tu fais le plein à la pompe, cas de moteurs remplacés suite à perte de compression par vraiment exceptionnels... Etc...

Si ça ne pose pas vraiment de problème en compétition, on peut avoir des doutes sur la route. Mazda à toujours assuré une garantie top sur ses rotatifs et ne rechignait pas a changer les moteurs si besoin. Sur une petite marque de moto, faudra être joueur.

Quand à la dépollution.... Par définition l'étanchéité d'un rotatif est assurée par un film d'huile. Un rotatif bouffe toujours un peu d'huile car il brule toujours un (tout petit peu) d'huile. Pas facile à dépolluer....

26-04-2017 18:10 
dante

Ouip un de mes potes a une rx8, c'est assez capricieux et nécessite un certain respect du cérémonial ...

27-04-2017 11:16 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous