Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Paris : les voies sur berges resteront piétonnes

Le préfet de Paris valide le choix de la municipalité

Hausses des bouchons et du bruit autour des berges

Paris : les voies sur berges resteront pietonnesLes voies sur berges parisiennes devraient rester piétonnes. La préfecture de police de Paris vient de remettre son rapport sur les huit premiers mois de la piétonnisation de la voie George Pompidou. Celui-ci valide les conclusions du comité technique et confirme la volonté du Préfet de Police Michel Delpuech "d'accompagner la création de cette aire piétonne".

Depuis septembre 2016, cet axe est fermé aux 43.000 automobilistes qui l'empruntaient jusque là, pour une expérimentation de huit mois avec un suivi régulier en comité technique. Leur travail vient de s'achever. La maire de Paris a donc le feu vert du préfet pour poursuivre ce projet.

Des conditions de circulation dégradées sur les axes de report.

Tout n'est pourtant pas rose dans le rapport de Michel Delpuech sur cette fermeture. Une dégradation des conditions de circulation a en effet été constatée sur les axes de report, tout en restant dans les prévisions de l'étude d'impact. La hausse de véhicules est pourtant importante, avec 933 véhicules en plus par heure des quais des Tuileries au point de l'Hôtel de Ville, ce qui correspond à 72% d'utilisateurs en plus sur ces voies. Résultats, ces voies sont désormais quasiment tout le temps bouchées et les temps de circulation se sont allongées, entraînant une pollution plus importante.

Le rapport met également en avant un manque de fluidité dans le trafic pour les bus de la RATP, ainsi qu'une augmentation des nuisances sonores, notamment nocturnes, malgré une amélioration constatée sur la rive opposée. Celle-ci s'élève par endroit à 3,4dB(A).

Le préfet a évacué ces constatations en tablant sur le fonctionnement de la diminution de la circulation automobile :

La politique générale des déplacements à Paris, avec la diminution de la circulation
automobile, la politique de reconquête de la qualité de l’air, avec les possibilités ouvertes par
la création des vignettes Crit’Air et des Zones de Circulation restreinte, l’évolution des
caractéristiques du parc roulant, apporteront, dans la durée, réponse aux deux premières
préoccupations.

Pour le bruit, le rapport recommande un investissement dans les revêtements silencieux, une meilleure gestion des carrefours... et plus de "contrôles automatiques". L'objectif est donc de dégoûter de plus en plus les conducteurs à utiliser leur véhicule dans Paris.

La voie George Pompidou n'est pas prête de revoir une voiture ou un scooter sur sa route !

Plus d'infos sur la piétonnisation des voies sur berges