Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Grande Fête Nationale de la Moto : le circuit Carole version mixte !

Un tracé mixte unique pour des motos sportives

Du bitume, des bosses, du sable et de l'eau !

GFNM : le circuit Carole version mixte !Si vous avez déjà roulé sur le circuit Carole lors de journées pistes, vous seriez surpris en arrivant à la Grande Fête Nationale de la Moto en voyant ce que le tracé habituel devient l'espace d'un week-end. Oubliez les 9 virages sur bitume et les 800 mètres de ligne droite à fond. Les motos empruntent une version alternative où viennent se mêler terre, bosses et chemin sableux.

Les SuperMot' Game : le tracé le plus extrême

Sur leur terrain favori, les supermotards empruntent logiquement le tracé le plus modifié du circuit Carole : cinq bosses attendent les pilotes engagés dans cette catégorie dès les premiers virages, dans une partie de terre qui débute dès la sortie de la voie des stands. La première longue ligne droite du circuit est également coupée en deux par une courte partie de sable, une troisième surface à gérer sur le circuit pour les pilotes. Après un dernier gros saut commun à toutes les catégories, les motards doivent gérer une dernière difficulté qui peut faire la différence dans le dernier tour : un virage humide, arrosé par les commissaires avant les épreuves.

Les bosses du Supermotard se mêlent au tracé classique du circuit Carole

Les X-Roadster et X-treme bikes : un circuit mixte, avec moins de bosses

Cette catégorie réservée aux motos de 500cm3 (X-Roadster) et 600cm3 (X-Treme Bikes) n'emprunte pas le même tracé que les SuperMot' pour des raisons évidentes de sécurité et pour éviter de voir toutes les motos abandonner dès le premier tour. Pourtant, elles aussi ont le droit à un tracé mixte ! C'est l'attraction du week-end : des roadsters et des sportives qui abandonnent le bitume et qui s'envolent !

Dans cette configuration, trois parties hors bitume sont également proposées, mais au lieu des cinq bosses du SuperMot' Games après les stands, les X-Roadster ont droit à une première section sur terre entièrement plate. Le tracé ensuite est identique aux supermotards, avec la fameuse bosse qui fait la célébrité de la course, juste avant la deuxième grande ligne droite.

De la prudence au moment d'entrer sur la partie mouillée

Du répit pour les retraitées !

La catégorie Classic Dream reste épargnée par la compétition mixte imaginée par Alain Brochery, le promoteur de la Grande Fête Nationale de la Moto. La trentaine de motos des années 80 apportées par Franck Bachelet et Gil Michel restent ainsi sur le tracé classique du circuit Carole, le vendredi et le samedi, pour des séances de roulage de vingt minutes. Pas de course à proprement parler, mais les nostalgiques des années 80 apprécieront le spectacle.

Côté mamies, on reste sur la terre !

Plus d'infos sur la Grande Fête Nationale de la Moto