Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Les pneus, un casse-tête simplifié sur le Moto Tour

3.000 km d'épreuve pour les pneumatiques Continental

Le choix de ses pneumatiques représente bien souvent un véritable casse-tête pour tout concurrent du Moto Tour. Quel type de pneus choisir ? Plutôt hypersport pour les spéciales et le circuit ? Sport-GT pour le routier et ne pas en changer avant la fin ? Faut-il prendre des trains de rechange ? Que va-t-il se passer en cas de crevaison ? Quelle pression retenir ?

Les pneus, un casse-tête simplifié sur le Moto Tour

Autant de questions auxquelles Denis Turpin, le responsable deux roues de Continental France et son équipe composée de quatre personnes apportent une réponse. Déjà, le choix de la marque ne pose pas de souci puisque seul Continental, retenu comme le manufacturier officiel et incontournable de ce Moto Tour 2017,(tout comme en 2016), a été retenu par les organisateurs. D’ailleurs, à l’exception d’une seule machine (un Honda X-ADV) pour laquelle il n’existe pas encore de pneus Continental adaptés, tous les concurrents de ce Moto Tour 2017 roulent, chaussés de la marque allemande.

Ensuite, une fois la monte de départ choisie (majoritairement des ContiSportAttack 3 et des RaceAttack Comp pour une bonne partie du plateau, des ContiRoadAttack 3 pour les trails), choisie et achetée, le participant de ce Moto Tour 2017 pouvait ensuite faire une réservation gratuite d’un autre train de pneus. Pneus de rechange donc transportés dans le camion d’assistance Continental et payables uniquement si usage. C’est la raison pour laquelle quelques 400 pneus prennent chaque jour le parcours de l’épreuve dans le camion du manufacturier au cas où…

Des pneumatiques qui peuvent être montés tous les soirs à l’assistance en cas de besoin. Il suffit pour chaque concurrent, ou chaque assistance, d’apporter la ou les roues au camion et l’équipementier se fait un devoir de lui changer les pneumatiques, d’assurer la pression et d’équilibrer les roues avant de les rendre à leur propriétaire.

Ce stress en moins, toute l’équipe Continental est là également pour conseiller, recommander les différentes pressions pour la route, le circuit… Il faut savoir en effet que bon nombre de paramètres entrent en ligne de compte et peuvent ainsi modifier la donne des pressions « standard ». Cela peut-être le modèle de moto, le châssis, le centre de gravité du véhicule voire le poids du pilote ou sa conduite…

Là encore chaque concurrent peut bénéficier d’avis personnalisés. C’est pour aider et soutenir tous ces concurrents que l’équipe Continental et son manager Denis Turpin mettent sur le Moto Tour un semi-remorque (pour le transport des pneus et du matériel de montage), une caravane et un camion assistance pour être au plus près de la course. Tous passionnés de moto et de compétition, ils sont là bien sûr pour aider les concurrents dans le choix et le montage de leurs pneumatiques mais, comme on a pu le constater l’an dernier, pas seulement.

C’est peut-être la raison pour laquelle, rares, très rares, ont été les critiques négatives, tous les concurrents ayant visiblement appréciés le travail de l’équipe, son soutien logistique et, peut-être le plus important, la qualité des pneumatiques proposés, performant et qui plus est endurant.

Le stand du manufacturier Continental

Programme du Moto Tour

  • Jeudi 12 octobre – Issoire – Issoire (250 km, journée circuit vitesse et endurance)
  • Vendredi 13 octobre – Issoire – Toulon (750 km, base chrono, étape marathon)
  • Samedi 14 octobre – Toulon – Toulon (400 km, 4 spéciales)
  • Dimanche 15 octobre – Toulon

Plus d'infos sur le Moto Tour