Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Les trois mousquetaires du Moto Tour

Les secrets de l'organisation du rallye

Depuis plusieurs années maintenant l’organisation du Moto Tour est l’œuvre de trois hommes. Trois hommes et bien entendu de l’équipe qui les entoure. A tout seigneur tout honneur, l’homme sans qui le Moto Tour ne serait pas devenu en 2003 le digne successeur du Tour de France à Moto, le champion du monde d’endurance, Marc Fontan. Et puis il y a aussi le big boss, Sam, Sam Thomas le président de OSE. Et enfin l’homme des parcours inédits, exceptionnels, celui qui toute l’année arpente les plus belles routes de France pour définir les plus beaux parcours du rallye, David Bournisien.

Nous allons d’ailleurs commencé par lui. Inconnu du grand public mais connu de tous les pilotes, adoré ou parfois « détesté » par les concurrents, David Bournisien est donc le directeur technique. C’est à lui que l’on doit ces parcours à nul autre pareil. C’est lui qui au gré de son GPS et de son nez va trouver et mettre en notes ces tracés hors du commun. Cette petite route forestière, parfois recouverte d’herbe et de gravillons, qui serpente entre au milieu de forêts souvent sombres et inquiétantes d’où l’on s’attend à chaque instant à voir surgir un chevreuil ou bien un sanglier. Ou bien alors cette petite départementale qui grimpe à flanc de montagne avant d’offrir, au sommet, un paysage de rêve qui donne presque envie aux concurrents de s’arrêter pour regarder ou bien faire une photo.

David Bournisien

C’est lui, entre autre, qui va au contact des préfectures ou des équipes municipales afin d’obtenir le précieux sésame, l’autorisation de passage. Un travail laborieux où chaque acceptation parfois obtenue au prix de discussions acharnées est considérée par toute l’équipe comme une victoire.

C’est lui qui quelques jours avant le lancement de l’épreuve va refaire tout le parcours, souvent plus de 3000km, pour s’assurer que tout est OK et que des travaux ne bloquent pas le passage ce en quoi il faut alors envisager une déviation.

C’est lui enfin que l’on voit bien souvent au départ des spéciales toujours prêt à apporter ce petit conseil souvent nécessaire auprès des concurrents prêts à se lancer dans l’inconnu. Un conseil souvent accompagné d’une boutade ou d’une mise en boîte sympathique qui font le charme de ce garçon.

Dans l’organisation également, le Boss. Celui qui ne se départit jamais de son sourire ni de sa gentillesse et que l’on croise au fil des étapes et des villages, Sam Thomas. C’est lui qui, à la tête de la chaîne des Balladins à l’époque, avait tout de suite cru à l’avenir de ce Moto Tour apportant un soutien financier non négligeable. C’est encore lui qui, contre vents et marées, a su persuader ses camarades de continuer l’aventure dans la tempête quand certains, à l’extérieur ne donnaient plus très cher de l’avenir du Moto Tour. C’est toujours lui qui, via ses responsabilités au sein de la chaîne Holiday Inn apporte ce petit plus nécessaire pour ne pas dire indispensable quand la situation le nécessite.

Sam Thomas

Enfin le 3eme mousquetaire, le « pilote » et patron du moto club organisateur. Grand frère pour les uns, confident ou tout simplement ami pour les autres, Marc Fontan est incontestablement l’homme qui avec Eric de Seynes (le patron de Yamaha France à l’époque) a su donner dès 2003 toutes ses lettres de noblesse au Moto Tour.

Vainqueur des 24H du Mans moto en 1980 avec Hervé Moineau, champion du monde d’endurance la même année, pilote de Grand Prix de 79 à 83, Marc Fontan n’a pas besoin d’une carte de visite plus sophistiquée pour séduire ses interlocuteurs. Qu’ils soient pilotes, officiels, élus locaux ou fonctionnaires, tous tombent rapidement sous le charme de cet homme qui se faire écouter et convaincre.

Marc Fontan lors de la conférence de presse du Moto Tour

C’est bien simple lorsque l’on parle du Moto Tour à des « profanes » (entendez par là ceux qui ne se risquent pas à parcourir des milliers de kilomètres au guidon d’un deux roues par tous les temps), la réponse est bien souvent la même, « ah l’épreuve organisée par Marc Fontan ».

Et pourtant cela ne suffit plus. En dépit de l’investissement de Marc, du soutien indéfectible de Sam Thomas et de l’engagement sans limite de David Bournisien, ce Moto Tour va s’arrêter, du moins dans sa forme actuelle. Trop de contraintes liées à la sécurité, trop de lourdeurs administratives, de plus en plus de réticences de la part de certaines municipalités. Le Moto Tour va disparaître dans sa forme actuelle mais peut-être pour mieux renaître sous une autre forme…

Marc Fontan avec un participant du MotoTour

Programme du Moto Tour

  • Samedi 14 octobre – Toulon – Toulon (400 km, 4 spéciales)
  • Dimanche 15 octobre – Toulon

Plus d'infos sur le Moto Tour