Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Radars : La délation ça fonctionne !

4 fois moins d'infractions constatées par les entreprises

Radar : La délation ça fonctionne !Le premier janvier dernier, la législation évoluait au niveau du Code de la route afin que les entreprises arrêtent de "couvrir" leurs salariés en infraction et ne soient obligées de les dénoncer.

Avant la mise en place de cette mesure, les autorités estimaient que près de 2 millions de points n'étaient ainsi pas retirés à des usagers qui restaient dans l'ombre de leur société en cas d'infraction.

Le Ministère de l'Intérieur avait alors eu l'idée de contraindre les patrons à dénoncer leurs salariés avec l'objectif affiché d'améliorer la sécurité sur les routes.

Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, s'est confié au Parisien sur un premier bilan de cette mesure :

Tous les DRH que nous avons rencontrés disent que la loi a produit ses effets, car elle a permis de réduire de quatre à cinq fois le nombre de PV gérés par leur société.

Pourtant, un sondage réalisé au printemps par MMA montrait que seule la moitié des entreprises se pliaient à cette règle de désignation des salariés.

En attendant les retours complets et officiels, il semble donc que cette mesure ait porté ses fruits puisqu'elle se traduit, selon les dires du délégué, par une baisse du nombre d'infractions et donc une responsabilisation des usagers dans le cadre professionnel.

Il serait donc possible de faire de la Sécurité Routière sans taper sur le portefeuille des usagers ? Incroyable ! Reste encore le problème des verbalisations abusives envoyées aux travailleurs indépendants que ne s'étaient pas dénoncés en payant pourtant leurs propres amendes, mais ça c'est une autre histoire.

Plus d'infos sur la désignation des conducteurs

Commentaires

froggyfr99

"Maréchal, nous voilàààà ... "

13-10-2017 06:36 
KPOK

Le camarade Staline serait fier de nous.

13-10-2017 07:51 
l'haricot

Non mais arrêtez les mecs. Vous êtes les premiers à hurler à la lune contre ce connard de commercial qui téléphone au volant.

13-10-2017 09:13 
BIG83

salut
Comme déjà dit, chaque employeur à ses motifs de dénoncer ou pas.
Ce qui est sûr, et pour l'avoir constaté à plusieurs reprises, c'est que beaucoup d'employés circulant avec les véhicules de la boîte, se sentent un peu intouchables.
Et s'entendre dire : """ je m'en fiche c'est la boîte qui paye..""" est loin d'être exceptionnel.
Jusqu'à ce qu'ils comprennent qu'il y a interception et donc leur identité et leur PC enregistrés... et ça certains ont du mal paix
V

13-10-2017 10:56 
CLEW

Salut,

Comme je l'ai déjà écrit, le fait d'obliger un employeur à dénoncer le conducteur d'un véhicule de société ne sert qu'à pallier le tout automatique voulu par nos politiciens.

Après, il faut constater que les véhicules de société ont parfois des comportements limite du fait du sentiment d’impunité de leur chauffeur. Reste que si les patrons d'entreprise avaient fait la police dans leur flotte de véhicule sans doute que cette obligation ne serait pas sortie des cartons...

13-10-2017 15:26 
Flakes

Hello,

La délation, c'est moche! Mais faut bien avouer que l'adage "quand tu conduis, méfie-toi en priorité des professionnels de la route" est assez vrai. Ptet ils feront plus gaffe triste

13-10-2017 16:25 
TOM

"Reste que si les patrons d'entreprise avaient fait la police dans leur flotte de véhicule sans doute que cette obligation ne serait pas sortie des cartons... "


Yakafaudrait! C'est un peu facile!

Le patron peut pas être derrière le cul de tous ses employés et souvent le "sentiment d'impunité de certains salariés" c'est aussi du "et j'emmerde mon putain de patron qui m'exploite".

Si on met en place une surveillance GPS sur les bagnoles c'est du flicage, c'est antisocial, c'est la gestapo.....

La lutte des classes a encore de beaux jours, je sais de quoi je parle.

Moi j'ai toujours fait confiance à mes salariés et certains me le rendent bien mais j'ai eu aussi affaire à des tordus de base pour lesquels tu peux faire ce que tu veux, c'est jamais assez et il n'y a jamais de retour. Juste du "c'est pour ma gueule et les autres c'est tous des cons".

13-10-2017 16:31 
tom4

juste en passant, pour rendre service :

délation : Tournée contre un individu ou un groupe d'individus, la délation est faite par un délateur, individu ou groupe de personnes, pour son propre gain (s'enrichir et accaparer les biens d'autrui) ou pour lui nuire de manière malveillante (jalousie, envie, haine).


on en est UN PEU loin

tom4

14-10-2017 19:44 
Flakes

Citation
tom4
juste en passant, pour rendre service :

délation : Tournée contre un individu ou un groupe d'individus, la délation est faite par un délateur, individu ou groupe de personnes, pour son propre gain (s'enrichir et accaparer les biens d'autrui) ou pour lui nuire de manière malveillante (jalousie, envie, haine).


on en est UN PEU loin

tom4

Ben le "propre gain" des entreprises là, c'est d'éviter de se prendre la prune pour non dénonciation :/ Donc on est quand même un peu dedans, même si le terme peut avoir des sonorités péjoratives, je peux comprendre que les patrons aient pas forcément envie de se taper des amendes en plus du montant de l'infraction :/

16-10-2017 08:34 
CLEW

Tom, tu peux ne pas être d'accord avec "Reste que si les patrons d'entreprise avaient fait la police dans leur flotte de véhicule sans doute que cette obligation ne serait pas sortie des cartons... " il n'en demeure pas moins vrai que le patron a les moyens de faire pression sur ses salariés surtout à ce sujet. Je sais qu'il y a des gens réfractaires à toute forme d'autorité pour autant à un moment ou un autre, ils arrivent à comprendre qu'ils n'auront pas gain de cause.
La responsabilité d'un patron peut être recherchée s'il incite ses salariés à rouler trop vite, c'est donc un argument permettant de tenter de tempérer les ardeurs de ceux-ci.
Après la mise en place d'un GPS pour suivre une flotte de véhicule est tout à fait légale. Il ne faut pas cependant que cela tourne au flicage des employés comme certaines boîtes le fond ou l'ont fait.
La lutte des classes est pour moi un terme un peu galvaudé. On peut être jaloux de son patron auquel cas il suffit de le devenir et fini la jalousie (bonjour les em.merdes bien souvent). Je ne jalouse pas les patrons de TPE et PME qui ont un revenu sans commune mesure avec les pontes du CAS40.

Flakes, un mot étant un mot, délation et dénonciation sont des termes distincts.

16-10-2017 12:37 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous