Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Interview Sébastien Lagut, vainqueur du Moto Tour 2017

Une carrière de crossman, de belles places au Moto Tour et une victoire au rallye 2017

Sébastien remporte ce Moto Tour sans le soutien d'un concessionnaire ou d'un importateur

AInterview Sébastien Lagut, vainqueur du Moto Tour 2017 l'opposé d'un Julien Toniutti ou d'un Lionel Richier, il ne s'était pas directement affiché comme un candidat potentiel à la victoire de cette dernière édition du Moto Tour. Et pourtant, Sébastien Lagut l'a marqué de son empreinte, avec une régularité et une pointe de vitesse, sur le circuit d'Issoire comme dans la spéciale défoncée du Mont Faron, qui force le respect. Sébastien Lagut n'est pas un pilote pro, mais un pilote complet et endurant, capable de s'adapter aux différentes situations qui existent sur le Moto Tour.

Sébastien, comment as-tu débuté la moto ?

A 10 ans, je cassais les pieds à mon grand-père, alors il m'a payé une Yamaha 80 YZ et j'ai donc débuté par le cross. J'étais assez brouillon au guidon, mais je me suis rapproché d'un moto club et on a commencé à m'aider pour que je progresse. A l'âge de 18 ans, en 2004, je suis donc inscrit en championnat de France de motocross et je termine 6e en 2005 et 5e en 2006. Ensuite, je me suis concentré sur des projets professionnels et j'ai un peu mis la moto de côté.

Et sur la route ?

Je viens à la route en 2011 et je m'inscris au Moto Tour avec une KTM 690 Duke. Je termine 24e au général et 3e dans ma catégorie, malgré une clavicule cassée. Tout ceci me donne envie de me mettre à la piste. Comme je continue de pratiquer le cross, je reviens en 2013 avec une Yamaha YZF 450 que je fais homologuer et là je fais 3e au général. Cela me donne envie de faire le Tunisian Moto Tour en 2014, que je gagne devant Julien Toniutti, qui était alors champion de France des Rallyes. En 2014, je fais à nouveau 3e au Moto Tour sur une Triumph Daytona et en 2016, je suis second avant de chuter.

Comment as-tu abordé ce Moto Tour 2017 ?

Sans aucune pression, même si j'ai changé mes pneus Continental tous les jours ! (rires) Déjà, je n'ai le soutien d'aucun concessionnaire ni d'un importateur. Je ne dois rien à personne : ma moto, je l'ai achetée et comme je dirige une entreprise de commerce en viandes, je l'ai inscrite sous le nom de "la Charolaise". Je me suis donc décidé pour une R1, car comme ça je pourrai faire de la piste après. J'ai commencé le Moto Tour doucement, dans les spéciales piégeuses et sous la pluie, je me suis pris une poignée de secondes, mais j'ai laissé les autres faire des erreurs. Dès le lundi, deux des prétendants à la victoire étaient déjà éliminés. Je suis monté en effort le mercredi, où j'arrive le matin 3e à 15 secondes de retard et le soir je suis premier avec deux secondes d'avance. En arrivant au Mont Faron, je n'ai que 5 secondes d'avance sur Lionel Richier. Il m'en reprend deux dans la première montée. A la seconde montée, j'améliore mon chrono de 10 secondes et je lui en reprends 4...

Quels pneus as-tu utilisé et quel rôle ont-ils joué dans ce Moto Tour ?

J'ai utilisé les Conti Race Attack Comp en gomme Soft avant et arrière. J'avais prévus des Conti Sport Attack 3 en cas de pluie, mais je ne les ai pas montés. J'ai beaucoup apprécié le soft en spéciale; surtout, j'était le seul à ne pas utiliser de couverture chauffante avant les spéciales sur route. Le Soft monte très vite à bonne température de fonctionnement et m'a mis à l'aise avec ma moto. Ma seule erreur a été de l'utiliser pendant la manche d’endurance à l'arrière, car il s'est détérioré très vite alors qu'un médium aurait était mieux adapté.

Avec cette victoire, tu vas continuer sur le nouveau format du Moto Tour ?

Pas sûr, car je ne suis pas un pilote professionnel. Dans mon entreprise, j'ai 60 personnes à gérer et cela me prend tout mon temps. Ce que j'aime dans le Moto Tour, c'est que pendant une semaine complète, tu ne vis que pour la moto, c'est très intense. Je ne suis pas sûr que le nouveau format me convienne. En ce moment, je suis tenté par le Rallye Raid et et je me verrais bien faire un Dakar.

Plus d'infos sur le Moto Tour