Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Crobard : le tueur de Macao

Mort du pilote Daniel Hegarty après un accident au sixième virage du circuit

Crobard : Daniel Hegarty perd la vie à Macao

La mort a encore frappé à Macao, ponctuant une année particulièrement meurtrière pour les pilotes. Ce samedi, la route a pris un tournant fatal pour Daniel Hegarty, 31 ans, qui pilotait une Honda CBR sur le Grand Prix de Macao. Au sixième virage du sixième tour, le pilote a lourdement chuté. Inconscient, celui qui courrait également sur la meurtrière île de Man depuis près de 5 ans n'a pas pu être ranimé lors de son transport à l'hôpital.

Force est de constater qu'à chaque décès, le choc provoque un effet de surprise, comme si on oubliait les risques qu'on peut prendre à moto, dans des courses aussi célèbres pour leurs tracés que pour leur dangerosité : on ne citera que le TT de l'île de Man, ou encore le GP de Macao.

Comme à chaque fois, les même questions reviennent dans les commentaires : "N'est-ce pas trop dangereux ?","Les pilotes doivent ils continuer à rouler sur ces circuits à ces vitesses folles ?", " le risque en vaut-il la peine ?" Chacun arrive avec son argument : des morts inutiles, un sport trop dangereux, un circuit non adapté... etc.

Les pilotes en sont pleinement conscients. Que ce soit en moto ou en auto, à partir du moment où les feux au dessus de la ligne de départ s'éteignent, le risque est accepté. Sinon, on rentre au stand. Mais est-ce que ces morts ne font pas partie du spectacle, finalement pas si loin des jeux du cirque... les chars s'étant transformés en motos, les gladiateurs en pilotes ?

Et c'est aussi pour cela que chacun est rivé à son poste pour les courses ?

Plus d'infos sur les Crobards