Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Le pneumatique : secret de longévité

12H de Magny-Cours : un pneu avant pour 6 heures chez Dunlop !

Dunlop est présent aux 12 heures de Magny Cours. Spécificité du week-end pour le manufacturier de pneus, l'utilisation de pneus identiques à ceux qu'on trouve dans le commerce, avec des pneus qui peuvent rouler toute une course, soit 6 heures, sans changement !

Le team Dunlop aux 12h de Magny-Cours

Au coeur du paddock, la chaîne de montage de pneumatiques du camion Dunlop fonctionne à plein régime. 8 personnes enchaînent les montages et démontages de pneus, pour l'ensemble des compétitions du week-end. 700 pneus sont apportés par le manufacturier, ce qui est assez peu, comparé aux autres courses, confie Roland Wozniak, responsable du service compétition chez Dunlop :

"Rien qu'à Ochersleben la semaine prochaine, on amènera 1800 pneus pour 19 motos. Aux 24 Heures du Mans, nos gars montent 3000 pneus"

La comparaison avec le Championnat du Monde d'Endurance s'arrête là. Les pilotes engagés aux 12 Heures de Magny Cours roulent uniquement avec des pneus standards, vendus dans le commerce. La raison est simple. Sur les 23 équipes engagées qui roulent en Dunlop à Magny Cours, soit la très grande majorité, certaines équipes roulent avec des pneus achetés auprès de revendeurs et ne bénéficient pas de la fourniture officielle de Dunlop. Ces pneus sont ainsi plus durs et endurants que ceux envoyés en EWC, conçus pour la performance pure explique Roland Wozniak :

"Avec ces pneus, certaines équipes vont rouler 6 Heures avec la même gomme à l'avant et vont uniquement changer de pneu arrière, au bout de 3 heures. Sur les autres courses en Championnat du Monde d'Endurance, certaines catégorie vont tenir le pneu avant 4 Heures grand maximum et d'autres 2 heures."

Pneu Dunlop KR 108

Pour expliquer une telle endurance, il faut regarder à l'intérieur du pneu. La gomme est beaucoup plus dure et plusieurs types sont utilisés. Deux bandes de gommes tendres sont présentes sur le côtés et le composé central est beaucoup plus dur. L'avantage : un pneu beaucoup plus stable à l'usage, selon Roland Wozniak :

"Il n'y a plus de mouvement parasite de la moto quand on change de direction. Avec un pneu avec deux bandes souples et une bande dure au milieu, le pneu est plus stable, car la gomme absorbe mieux les mouvements et glisse moins. Et un pneu qui glisse moins, c'est un pneu qui s'use moins. Un pneu monogomme a tendance à plus bouger à l'accélération."

Pour les équipes, le bénéfice d'un pneu qu'on change moins et qui est vendu dans le commerce est également financier. Comparé à une course de type le Mans, qui coute 7000 euros par équipe en fourniture pneumatique, la facture est réduit à 3500 euros pour la semaine de course sur le circuit de Nevers Magny-Cours.

Usure du pneu en endurance

Malgré cette faible usure et cette grande endurance des pneus, les équipes de Roland Wozniak travaillent tout le week-end. Son équipe de 8 personnes affectées au montage, enchaîne une semaine de 60 heures, avant de repartir sur les autres courses de la saison !

Plus d'infos sur les 12h de Magny-Cours