Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Conflit sur la moto entre les USA et l'Europe

Le secteur moto s'inquiète du conflit commercial avec les USA et d'une potentielle escalade commerciale

L'UE menace de pénaliser Harley-Davidson en répercussion à la hausse des taxes

Le secteur moto s'inquiète du conflit commercial avec les USAL'industrie du deux-roues s'inquiète de plus en plus de l'évolution des relations commerciales entre l'Union Européenne et les Etats-Unis qui pourrait bien pénaliser toute la filière.

Après l'affaire du boeuf aux hormones, pour lequel les USA souhaitaient doubler les taxes d'importations de certains produits européens, dont les motos, l'administration américaine a annoncé qu'elle allait maintenant taxer les importations d'acier et d'aluminium de 25% et 10% en invoquant la sécurité nationale et la protection de ses producteurs nationaux.

Une décision qui a mis le feu aux poudres et déclenché la colère de ses partenaires commerciaux, à commencer par l'Union Européenne qui envisage plusieurs mesures de rétorsion pour contre-attaquer.

Et c'est justement là que se situe le problème, car le marché moto a été pris en exemple pour les mesures de rétorsion, notamment la marque Harley-Davidson.

L’Association des Constructeurs Européens de Motocycles (ACEM), dont le constructeur de Milwaukee est membre, s'inquiète fortement d'être entraînée dans un conflit commercial pour lequel elle a beaucoup à perdre.

Si elle déclare comprendre les raisons qui poussent l'UE à riposter, l'ACEM estime que la hausse des droits de douane sur les exportations américaines nuirait aussi bien aux entreprises US qu'à l'économie et l'emploi européen.

Alors que la filière emploie environ 156.000 personnes en Europe, les exportations de 2-roues vers les USA représentent 483,1 millions d'euros et 29,1% des exportations européennes de motos. Les exportations de pièces et composants de motos vers les USA représentent également 139,6 millions d'euros, faisant du pays le principal partenaire des constructeurs et fabricants européens. Autant dire que personne dans l'industrie du deux-roues ne souhaite voir la situation s'envenimer et déclencher une escalade qui aurait d'importantes répercussions sur le marché.

Stefan Pierer, PDG de KTM AG et Président de l’ACEM :

Les entreprises de motocycles sont des acteurs mondiaux attachés à des accords commerciaux libres et équilibrés. Les États-Unis et l’Union européenne devraient travailler ensemble pour faciliter le commerce international et la convergence réglementaire, pas pour les restreindre en adoptant des mesures unilatérales à motivation politique.

Antonio Perlot, secrétaire général de l’ACEM :

L’Union européenne est un marché clé pour les marques américaines de motocycles. Mais les États-Unis sont également le premier partenaire commercial de l’Europe dans le secteur des motocycles. Nous faisons confiance aux autorités américaines et européennes pour éviter de déclencher une escalade commerciale mondiale qui pourrait être dévastatrice pour l’industrie des motocycles des deux côtés de l’Atlantique.

Plus d'infos sur les taxes sur les exportations de motos