english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Promosport : qui vient à Carole ?

En famille ou entre potes, depuis la Bretagne

"C’est grâce à la moto qu’on s’est connu"

Promosport 2018 : les spectateurs au rendez-vousPour cette première journée du Promosport à Carole, la foule est présente pour assister aux courses de la journée. Familles, couples, groupes d’amis, jeunes ou âgés, on trouve de tout au bord de la piste.

Parmi eux, Jean-Luc, 57 ans, est accompagné de sa femme Nathalie. « J’ai connu le circuit à son ouverture, en 1979 et j’ai connu Rungis avant, on peut dire que je suis un vieux de la vieille » rigole-t-il. « Ça fait 40 ans qu’on fait de la moto avec Nathalie et autant qu’on assiste à des courses. Ça a bien changé depuis, mais on peut dire que je suis comme chez moi ici ».

Il est aussi accompagné par Jérôme, qui lui est là avec sa femme et ses trois enfants. « On vient de Bretagne donc on n'a pas souvent l’occasion d’assister à des compétitions, c’est plus motocross dans la région. Alors pouvoir assister à une compétition de coupe de France, c’est toujours sympa ». L’un des enfants s’est endormi dans les bras des parents, alors cette première visite à Tremblay-en-France est écourtée.

On trouve aussi Léo et Clémence, un couple d’une vingtaine d’années, blouson en cuir sur le dos et casque à la main. « J’habite dans le coin, donc je viens depuis des années. Je vais commencer à faire de la piste pour pouvoir m’inscrire en compétition, assister à ces courses me donne juste envie d’y participer » explique Léo. « Moi c’est la première fois que je viens, c’est assez impressionnant » indique Clémence. Des couples, il y en plein, apparemment tous liés par la passion de la moto.

Le circuit Carole, une petite tradition pour certains

Certains sont venus entre potes, comme Claude, Pierre et Antoine, tous dans la quarantaine. « On roule ensemble au moins une fois par mois et pendant la saison, on essaie de se faire au moins une compétition, c’est une petite tradition entre nous » sourit Pierre, qui reçoit une tape dans le dos de la part d’Antoine, qui rajoute « C’est grâce à la moto qu’on s’est connu et c’est ça qui entretient notre amitié au passage ».

On voit des enfants sur des mini-motos passer entre les spectateurs et les participants, sur les bords de piste qui observent la course sans flancher au passage des motos, des seniors attablés qui discutent évolution moto, des têtes montantes des pilotes… et compétitions passées. Marie sourit en se rappelant le Championnat de France Open de 1985. « Les motos ont bien évolué depuis, c’est toujours plus impressionnant. Mais même après plus de 30 ans, c’est aussi toujours aussi exaltant ». Une audience éclectique, réunie par une même passion.

Plus d'infos sur le Promosport

Nolan