english

Troopy : le scooter 3-roues partagé

Des Yamaha Tricity 125 en libre-service

Lancement le 20 avril à Paris, extension à d'autres villes en 2019

Troopy : le scooter 3-roues partagé - crédit photo : A. FerrantLa mobilité partagée a le vent en poupe dans les grandes agglomérations où se multiplient les offres à ce niveau. Depuis les premiers vélos mis en libre service jusqu'aux automobiles en passant par les scooters électriques, l'offre s'est nettement étendue. Et voilà qu'un nouvel acteur français vient innover en proposant le premier service de scooters 3-roues partagés : Troopy.

Intégrée au groupe Chapat, qui officie depuis 5 générations dans le secteur de l'automobile et de la moto, notamment à travers les enseignes Patrick Pons, la start-up dispose déjà d'un réseau de soutien important d'autant qu'elle a déjà noué des partenariats avec Yamaha Motor Europe et Vulog, spécialiste international du car sharing. Mais ce nouveau projet marque aussi l'évolution du groupe qui ne souhaite plus se contenter de la simple distribution de deux-roues, comme l'explique Axel Vilaseca, CEO de Troopy et directeur général du groupe Chapat :

En tant qu'acteur de la mobilité urbaine, nous vivons une période de profonde transformation. Cette transformation n'est pas synonyme de fin pour les professionnels de la distribution de motocycles situés au coeur des grandes agglomérations. Au contraire, c'est un défi passionnant que nous avons choisi de relever pour offrir de nouvelles solutions de mobilité durable, à la hauteur des attentes et des besoins des usagers.

Troopy propose ainsi aux usagers urbains de prendre place au guidon d'un Yamaha Tricity 125 pour leurs déplacements. A l'inverse des solutions concurrents comme Cityscoot ou Coup, l'utilisation ici d'un 125 cm3 permet d'étendre les possibilités de mobilité puisqu'il devient alors possible d'accéder à tous les types de route, y compris les autoroutes.

Troopy

Comment ça marche ?

Le fonctionnement est on ne peut plus simple puisqu'il suffit de se rendre dans une "zone Troopy", d'ouvrir son application mobile et de trouver son scooter. Ceux-ci sont répertoriés en temps réel grâce à un système de géolocalisation qui indique également le niveau d'autonomie restant. Une fois trouvé, le scooter est réservé pour 15 minutes. Il suffit alors de le rejoindre.

La société promet que les zones permettront d'accéder à un scooter dans un rayon de 5 minutes de marche et de s'y connecter via Bluetooth avec son appli pour pouvoir le démarrer, sans clé.

Pas de clé, le scooter se déverouille par l'application et il suffit de le mettre en marche via ce bouton

Pour pouvoir accéder à ce service, il faudra être âgé de 20 ans et être autorisé à conduire un 125, soit par les différents permis A, soit par le permis B accompagné d'une attestation de formation de 7 heures.

Un casque jet de taille L est fourni sous la selle avec des charlottes. En revanche, il faudra se munir de ses propres gants homologués. Des tarifs avantageux seront proposés aux utilisateurs pour acquérir des gants moto dans les enseignes du groupe. Le scooter est quant à lui largement équipé avec un tablier, un support pour smartphone ainsi qu'un top case. Ce dernier n'est toutefois pas verrouillable.

Les Yamaha Tricity sont équipés d'un support de smartphone

Les scooters sont contrôlés par les équipes Troopy tous les trois jours en ville et passeront également régulièrement en atelier pour des révisions.

Le coût du service

Le Tricity pourra être utilisé un maximum de 48 heures et il suffira de se rendre dans une des zones pour stationner son scooter et mettre fin à l'utilisation. Le service ne nécessite aucun abonnement et la tarification est dégressive en fonction de la durée d'utilisation, il faudra ainsi compter entre 0,015 euro et 0,30 euro la minute. Le tarif est défini pour une certaine distance et il faudra ajouter 30 centimes pour tout kilomètre supplémentaire. Le prix comprend également l'essence et l'assurance.

Durée Coût à la min Forfait kilométrique
1 à 60 min 0.30 € 20 km
61 à 180 min 0.15 € 30 km
181 à 720 min 0.030 € 45 km
721 à 2.880 min 0.015 € 60 km

Les Tricity de Troopy sont utilisables avec un passager

Un développement progressif

Propriétaire intégral de sa société, Troopy a décidé de se lancer à son rythme dans cette aventure en se focalisant dans un premier temps sur Paris. Le service sera lancé ce vendredi 20 avril avec 30 scooters mis en circulation. Une première zone allant de Porte Maillot à la Concorde sera disponible. Le 27 avril, une seconde zone s'ouvrira autour de la Madeleine. L'objectif étant d'ouvrir 5 grandes zones d'ici le mois de septembre avec une flotte qui dépassera la centaine de scooters. En 2019, la flotte devrait atteindre les 300 Tricity et devrait être déployée dans d'autres villes françaises. Enfin, il faudra attendre 2020 pour que le service soit porté vers le reste de l'Europe, notamment grâce aux partenariats noués avec Vulog et Yamaha.

Plus d'infos sur Troopy

Commentaires

Surfeur

Snoopy????

17-04-2018 17:32 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous