Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Felix, le e-scooter avec chauffeur

Déploiement de l'offre à Paris

Association avec CityBird et 1,2 million d'investissement

Felix, le e-scooter avec chauffeurSi les véhicules partagés ont le vent en poupe, la nouvelle mobilité urbaine passe aussi par les services de transport, que ce soit les taxis, les VTC ou même les moto-taxi.

La start-up française Felix compte bien prend une place choix sur le marché français, puis en Europe, avec le déploiement de son service de taxi-scooter. Après plusieurs mois de test, au cours de son incubation chez Via ID, Felix passe la seconde à Paris en s'associant à CityBird, le service de moto-taxi sur les trajets longue distance. Grâce à cette association, les deux parties sont parvenues à lever 1,2 million d'euros d'investissement.

Cette opération va maintenant permettre à Felix de pousser son développement dans la capitale pour proposer un service de scooters électriques avec chauffeur. Le service se spécialisera dans les trajets courte-distance à Paris et dans la petite couronne. La Start-Up entend ici proposer des tarifs proches de ceux des VTC traditionnels tout en évitant les surtaxes et les embouteillages. Plus concrètement, la tarification est établie à 3 euros le kilomètre.

Pour l'heure, la flotte comprend une centaine de véhicules, électriques et thermiques, qui sont utilisés par Felix et Citybird, désormais regroupés sous la même appellation. Ainsi, l'application Felix permet dorénavant de proposer le service pour les courts trajets urbains ainsi que pour les longues distances. Les deux partenaires revendiquent près de 10.000 utilisateurs en Ile-de-France.

La start-up développe son offre à Paris

Thibaut Guerin, cofondateur de Felix :

Le rapprochement avec un acteur établi comme CityBird va nous permettre d’accélérer notre développement et de donner vie à cet ambitieux projet. C’est sur la base de ce projet commun que Via ID, notre investisseur historique, nous a renouvelé sa confiance et nous en sommes heureux. L’utilisation de véhicules électriques nous permet de proposer une offre de taxi-scooter à des tarifs imbattables dans Paris intramuros, tout à fait complémentaire à l’offre proposée par les centrales de moto-taxi. Ce qui nous permet de toucher une clientèle plus large et qui découvre le taxi-scooter.

Cyril Zimmermann, Président de Felix-CityBird :

Nous allons pouvoir développer Felix et les nouveaux usages de mobilité électrique à partir de l’expérience et de la base de clients de CityBird, qu’au fil des années nous avons positionné en leader français du moto-taxi. Grâce à ce rapprochement, le transport à 2 roues avec chauffeur va se démocratiser et proposer une nouvelle expérience utilisateur. Nous sommes très motivés par ce nouveau départ et ces nouveaux horizons.

Plus d'infos sur Felix

Commentaires

Rackham

Pas vraiment en rapport avec Felix, bonne chance à eux.
Mais plus une réflexion sur les véhicules électriques. Il serait peut-être temps de penser à mettre un peu de bruit sur les moteurs. Avec l'augmentation importante du nombre de véhicules à Paris, je trouve que le non bruit est dangereux. J'ai déjà eu un accrochage à pied, plusieurs frayeurs eu moto et la semaine dernière je me suis fait rentrer dedans par derrière en vélo. Je n'ai rien entendu venir, normalement quand j'entends un mariole qui arrive un peu vite derrière moi, je me sers sur le bas côté, mais la rien entendu avant d'être par terre.

13-06-2018 11:33 
CLEW

Plutôt que Félix, ils auraient dû faire appel à François

13-06-2018 14:43 
efe

Ce que soulève Rackham sera pour moi une des questions que posera le tout électrique. La prise en compte des véhicules silencieux. Et surtout qu'il le reste silencieux, y a déjà assez de pollution sonores en ville pour en perdurer une qui disparaît avec des moteurs sans explosion. Un bruit en moins c'est bien, encore faut il adapter le comportement des usagers de la route... y compris les piétons.


Finalement, je suis pour le tout électrique s'il permet de repositionner le piéton dans l'espace du code de la route. C'est devenu une plaie ce bipède dans la circulation moderne, lui qui jouit de règles bienveillantes selon lesquelles c'est souvent The King. Ce principe est beau dans les textes, l'était aussi quand nos parents nous éduquaient en même temps qu'ils nous nourrissaient, quand nous avions un sens du collectif et du vivre ensemble. Alors qu'aujourd'hui, sur la route c'est la jungle, le grand n'importe quoi de tous les acteurs (moto, voiture, cyclo, camion , piétons...) Que le code protège les vulnérables, c'est bien, mais quand 100 kg veulent jouer la "priorité" face à 1000 kg en mouvement. Ca en devient acadabrantesque. Donc, vite vite des véhicules électriques pour se poser des questions sur le piéton. Après il sera trottoir ou trop tard.

13-06-2018 15:29 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous