english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Un trafic de motos démantelé à Toulouse

Des vols pour pièces détachées et machines complètes revendues au Ghana

45% de vols de deux-roues en plus entre 2018 et 2019

Un trafic de motos démantelé à ToulouseEn l'espace d'un an, les motards toulousains commençaient à se faire du soucis pour leurs motos alors que les vols se sont multipliés à une vitesse ahurissante. Depuis le mois d'octobre 2018, les vols de motos ont ainsi bondi de 45 % rien que dans Toulouse.

Des chiffres qui ont alerté les usagers et surtout les enquêteurs, surtout suite à la réception d'un renseignement anonyme en septembre. Les enquêteurs vont ainsi faire évoluer les investigations en découvrant qu'un vaste réseau avait été mis en place.

L'organisation est bien rodée : des équipes parcourent les parkings souterrains à la recherche de grosses cylindrées. Ces dernières étaient alors amenées dans des box pour être démontées ou directement chargées dans des containers à destination de l'Afrique pour être écoulées.

L'enquête aura permis aux policiers d'identifier les zones de chargement et de désossage des motos. Fin novembre, deux containers abritant pas moins de 25 motos et 4 voitures ont été interceptés par Interpol au Ghana et Europol à Barcelone.

La Brigade de répression des atteintes aux biens et la Brigade anti-criminalité ont alors mis en place une opération la semaine dernière qui a permis d'interpeller huit suspects âgés de 17 à 60 ans et de mettre la main sur 55.000 euros en cash, des centaines de pièces détachées, 26 cadres de motos volées et sept motos entières qui se préparaient à partir pour le Ghana. Depuis, les officiers poursuivent les perquisitions et continuent de mettre en lumière ce vaste réseau. Au total ce sont déjà 70 motos et voitures qui ont été retrouvées, sans compter les pièces détachées par centaine.

Cinq suspects ont été mis en examen pour recel de vol en bande organisée, les trois personnes d'origine ghanéenne ont été écroués, deux autres sont sous contrôle judiciaire. Ils risquent tous jusqu'à 10 ans de prison et 750.000 euros d'amende.

Plus d'infos sur les vols de deux-roues

Commentaires

D3n1s57

Et cela quitte la France vers l'Afrique dans des containers sans inquiéter qui que ce soit depuis 2018. Il faut qu'Interpol et Europol s'en occupe de l'étranger. Ils font quoi en France la police des frontières? La grève? sourire

10-12-2019 17:20 
olivierzx

On a déjà du mal à contrôler les importations, alors les exportations ...

10-12-2019 17:49 
c@ssoulet

Les enfoirés !
C'était un peu la parano dans Toulouse ces derniers temps.

10-12-2019 18:19 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous