Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

La charge électrique réversible ou bidirectionnelle à l'essai

Alimenter le réseau en électricité lors des pics de consommation

Une première expérimentation menée en Europe pour récupérer l'électricité des voitures électriques

La charge bidirectionnelle à l'essai - Crédit photo : VanDerVaartfotografieLes pouvoirs publics sont globalement tous d'accord pour dire que l'essor des véhicules électriques au détriment des thermiques permettra de lutter contre les émissions de particules fines et jouer en faveur de la lutte contre les pics de pollutions de l'air.

Mais il ne s'agit malheureusement pas là d'une solution miracle qui répondra à tous les problèmes sans en provoquer d'autres. Une des inquiétudes porte notamment sur l'impact de ces nouveaux moyens de mobilité sur la consommation électrique. Alors que tout le monde souhaite des batteries plus puissantes pour plus d'autonomie et des chargeurs plus rapides, il faut aussi veiller à ne pas surcharger le réseau électrique, notamment lors des pics de consommation, le plus souvent en hiver.

Utiliser les voitures électriques comme source d'électricité

Une des solutions envisageables et envisagée est de profiter des caractéristiques du courant alternatif qui permet de fonctionner dans les deux sens. La charge bidirectionnelle (ou charge réversible) permet de moduler la charge et la décharge de la batterie d'un véhicule en fonction des besoins de l'utilisateur et de l'offre d'électricité disponible sur le réseau. Lorsque l'offre est plus abondante que les besoins, par exemple lors des pics de production d'énergie renouvelable, la charge se fait à son maximum. A l'inverse, durant les pics de consommation les véhicules peuvent injecter de l'électricité dans le réseau et servir d'unité de stockage temporaire.

Ce projet est d'ailleurs soutenu par le Groupe Renault qui vient de lancer une expérimentation à grande échelle autour de la charge électrique réversible. Le constructeur français va ainsi déployer une flotte de 15 Zoé à charge bidirectionnelle dans toute l'Europe cette année et a déjà commencé avec deux premiers lancements à Utrecht aux Pays-Bas et sur l'île de Porto Santo au Portugal.

Le projet mis en place par Renault vise à définir des standards communs qui permettront de réduire les coûts d'infrastructure, mais aussi d'offrir aux conducteurs une consommation électrique plus économique et d'être rémunérés lorsqu'ils approvisionnent le réseau.

Gilles Normand, Directeur du Véhicule Electrique du Groupe Renault :

Avec cette initiative, le Groupe Renault joue pleinement son rôle de leader de la mobilité électrique pour tous et d’acteur de la transition énergétique. La charge bidirectionnelle est un pilier majeur des écosystèmes électriques intelligents développés par le Groupe Renault. Nous avons choisi une technologie embarquée qui permet aussi d’optimiser le coût de la station de recharge et donc de faciliter un développement massif.

Plus d'infos sur la charge électrique réversible ou bidirectionnelle