english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Grèves des pilotes superbike

Château de sable en Argentine

Le WorldSBK chahuté à San Juan

Il faisait beau ce week-end en Argentine du côté de San Juan et même chaud. De quoi ravir les amateurs de sports mécaniques qui avaient fait le déplacement sur le circuit de Villicum pour assister à l'avant dernière manche du Championnat du Monde Superbike. En plus, on nous promettait une piste idéale avec un revêtement tout juste refait.

Seulement voilà le timing aura peut être été un peu short et inquiété les pilotes. Alors que les inspecteurs de la FIM validaient l'homologation de la piste après l'avoir nettoyée du sable et de la poussière accumulée, les pilotes pouvaient s'élancer sereinement vendredi.

Crobard : Grèves des pilotes
Crobard : Grèves des pilotes

Mais la chaleur ambiante a eu un effet néfaste sur l'asphalte, tout juste terminé la semaine précédente, en faisant resurgir de l'huile et rendant la piste glissante aux moments les plus chauds.

Branle-bas de combat dans le paddock. Les pilotes s'inquiètent, une réunion est organisée, la possibilité du report de la course du samedi au dimanche est évoquée mais la FIM assure que tout ira bien et valide le planning après les essais libres avec l'accord d'une majorité de pilotes. Seulement voilà, de nouvelles chutes surviennent pendant la Superpole, notamment celle de Loris Baz qui part à l'hôpital et le tracé se montre glissant. Six pilotes décident alors de ne pas prendre le départ de la course.

Une grève de pilotes, chez Air France on connait bien, mais en WSBK c'est exceptionnel ! La "fronde" n'aura finalement pas duré puisque tout le monde était de retour en piste dimanche, la course du samedi s'étant d'ailleurs déroulée sans chute... mais les pilotes s'étaient montrés très prudents avec des temps au tour 2 secondes plus lents que le reste du week-end... deux secondes, une éternité à ce niveau du Championnat du Monde Superbike.

Plus d'infos sur les grèves en compétition

Commentaires

Le Modérateur

Un coup de chaud ? des pilotes qui s'inquiètent pour un rien ? peut-on être pilote et faire grève et ne pas courir ?

14-10-2019 20:55 
Coolapix

Et pourquoi pas ? C'est très courant dans d'autres professions...

14-10-2019 21:33 
kikou 13

il vaudrait mieux, lorsque la securité des pilotes est en jeu, de parler de droit de retrait.....

14-10-2019 21:40 
cajo

"des pilotes qui s'inquiètent pour un rien ? peut-on être pilote et faire grève et ne pas courir ?"

On se croirait au Balto ou au Bar des Sports, à l'heure de l'apéro ... dans une ambiance Kronik Kpokcienne, où on devine rapidement que c'ui qui cause prendrait virtuellement bien la place de ces *§#!¤§** de pilotes.

Vivement l'prochain (apéro) pour savourer la suite des dialogues, et avoir des réponses à ces questions pertinentes !

t'as eu des soucis dernièrement sur Air France ...?

15-10-2019 07:40 
D3n1s57

J'te foutrais tout ça au trou moi...sourire

15-10-2019 11:06 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous