english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Paris : 50 km/h et des voies en moins

Une convention d'études pour définir l'impact des mesures et mettre en place un calendrier

Création d'une voie dédiée aux transports et véhicules propres, végétalisation, réduction de la vitesse...

Paris : l'avenir du périphérique à l'étudeCette semaine se tient dans la Capitale le dernier conseil de Paris de l'année, celui-ci se montre d'autant plus important que l'avenir du boulevard périphérique y sera abordé avec la présentation du bilan de la mission d'information et d'évaluation qui était en charge d'établir une série de préconisations sur le devenir du périph' afin de "transformer cette autoroute urbaine en boulevard urbain à l'horizon 2030".

La fin du périphérique tel qu'on le connait serait-elle actée ? C'est en tout cas ce que laisse entendre la mairie qui évoque une volonté partagée avec les communes voisines sur la nécessité de revoir le fonctionnement de cet axe routier pour en limiter l'impact sur la pollution atmosphérique, notamment avec la création d'une voie dédiée aux transports et aux véhicules "propres".

Si cet axe est celui qui retient pour l'heure toutes les attentions, d'autres pistes sont également approchées comme plus de végétalisation, des réductions de vitesse, l'interdiction de l'accès aux poids-lourds ou encore des franchissements piétons et cyclables facilités.

Ce mardi, le conseil de Paris a voté une convention d'étude qui va permettre au projet entamé depuis plusieurs mois de passer à l'étape suivante. Comme préconisé par le rapport de la MIE, cette étude aura pour objectif de faire un état des lieux précis du trafic du périphérique en prenant en compte en plus des flux de véhicules, le profil des usagers, mais aussi l'origine à la destination de ces derniers afin de pouvoir définir l'impact de la création de cette fameuse voie dédiée et de mettre en place un calendrier d'action.

Les études seront pilotées par un comité réunissant les trois départements de la petite couronne, la Métropole du Grand Prix, la région Ile-de-France et l'Etat. C'est bien la municipalité qui financera ces études et attribuera également une subvention supplémentaire de 630.000 € à Airparif pour renforcer la surveillance de la qualité de l'air autour du boulevard périphérique.

Plus d'infos sur le périphérique parisien

Commentaires

kernel62

Usager de la voie des donneurs, on n'est pas dans la m.....

10-12-2019 15:33 
max098765

Parisiens, je vous plains.

10-12-2019 16:11 
Picabia

Bon courage pour identifier les véhicules propres mais cela ne réduira pas le nombre d'usagers. A Ljubljana en Slovénie le transport de marchandises intra muros se fait avec des petits camions électriques.
Pour le stockage des marchandises il y a déjà le port de Gennevilliers.
Pour cela il faudrait que la mairie s'entende avec les communes limitrophes.Des bus électriques et camions électriques comme à Ljubljana serait un début de solution.
Et les bateaux mouches encore plus polluants.On fait quoi pour eux?
Le problème est que le périphérique est un noeux routier obligatoire pour aller du sud au nord et de l'ouest à l'est.Dans mon enfance, j'ai connu Paris et sa petite banlieue avec des arbres partout mais on les a coupés

10-12-2019 17:06 
fift

Citation
Picabia
A Ljubljana en Slovénie le transport de marchandises intra muros se fait avec des petits camions électriques.

Rappelle-moi le nombre d’habitants à Ljubljana ? ange

10-12-2019 21:07 
L'iguane

Autant que les 11è et 12è réunis, sur 2,5 fois la surface de Paris.

10-12-2019 21:59 
JOKER5

J'imagine déjà un periph hérissé de feux tricolores tout les 50 mètres et de radars. Le tour du perif ce sera 10 heures, les plus pressés passeront par le centre ville, trajet labyrinthique, et pour rattraper tout le temps perdu, accélérations magistrales la ou les radars ne sont pas. En déplaçant le problème on l'amplifie

10-12-2019 22:21 
Picabia

Perso je prends le périphérique peut être une fois par an et encore, le problème ne me concerne donc pas mais rien n'interdit de s'y intéresser.
Je sais faire la différence entre Paris et Ljubljana mais on peut entrevoir un début de solution sinon dans 10 ans on en reparle. Depuis sa création pratiquement le périphérique est saturé, j'ai mis 4 heures pour me rendre au dernier salon de l'auto, pas en moto mais en voiture (covoiturage) pour faire 120 kilomètres et bien je n'y mettrai plus les pieds de ma vie.Combien un semi prend de place au sol? Combien de camions étrangers empruntent le périphérique guidés par leur GPS alors qu'ils non rien à y faire.Combien de sièges sociaux pourraient se délocaliser avec le télé travail? MICHELIN groupe international est toujours à Clermont que je saches. Tout ça c'est une question de pouvoir et en fait la décentralisation voulue par un certain général on en veut pas.Mon père chef d'entreprise à Puteaux a reçu en 1955 une aide de l'état pour favoriser son installation en province. On attend de l'état et de nos politiques d'organiser et non de désorganiser comme c'est trop souvent le cas.

11-12-2019 08:45 
james_bar

@fift Explique moi pourquoi le modèle de Ljublijana ne serait pas applicable dans n'importe quelle ville ?

11-12-2019 10:31 
AnKoR

La facilité avant tout.

Les transports en commun ne sont pas au niveau & les bus font ce qu'ils peuvent.
Sur la route, ils ont mis les trotinettes inexpérimentées avec les vélos 'fragiles' qui ne s'arrêtent jamais et vont plus vite que les scooters. La réalité : c'est la jungle.

Camions interdits : je croyais que les livraisons en double file à 8h du mat', tous les jours de semaine, étaient interdites ? Pas devant le commissariat du 14ème visiblement.
La seule circulation qui s'est améliorée, c'est celle des piétons avec des trottoirs de 5m de large... mais réduits à 2m un peu plus loin.
Un travail de fond comme certaines villes l'ont fait : trop dur sur un mandat. Si les mesures de pollution sortaient en toute transparence, on pourra nous aussi réfléchir aux bonnes solutions.
Ah oui, Paris en général n'appartient pas aux Parisiens. Quand on garde les entreprises chez soi, on en accepte les employés qui doivent s'y rendre.

Discipliner les Français que nous sommes : illusoire donc cela restera le bordel.
Éviter que ce bordel se concentre dans Paris : perte financière pour la Mairie.

1) Faisons appliquer les règles déjà en place.
Pas de double-file, pas de carrefour auto-bloqué, des piétons prioritaires mais pas suicidaires, des feux synchronisés.
Tu mets des amendes aux livreurs ET aux magasins qui ne leur laisses pas le choix, aux heures de pointe.

2) Mettons les vrais fragiles (piétons) sur les trottoirs,
les 25km/h et vélos sur un réseau indépendant,
les voitures payantes si pas en covoiturage (tu prends l'appli Kapten et c'est fait), aux heures de pointe.
Avec leur surveillance faciale par vidéo, l'équipement est déjà en place.

3) Tu isoles phoniquement le périphérique, le recouvre même. Le RER C le fait.
Et tu trouves une solution pour que le flux du périphérique marche : c'est un anneau, pourquoi il s'arrête de tourner ?! xD

11-12-2019 12:40 
AnKoR

4) pour la pollution de l'air, tu arrêtes de filer des bonus aux 300ch hybrides.

11-12-2019 12:46 
Berny

Citation
JOKER5
J'imagine déjà un periph hérissé de feux tricolores tout les 50 mètres
On a connu, pas tous les 50 m quand même, bon z'étais souvent au vert et quand ils étaient rouges on s’arrêtaient pas.sourire

Citation
AnKoR

3) Tu isoles phoniquement le périphérique, le recouvre même. Le RER C le fait.
Et tu trouves une solution pour que le flux du périphérique marche : c'est un anneau, pourquoi il s'arrête de tourner ?! xD

Oui, là, on parle du perif pas de Paris intra muros.
Le recouvrement, ca ne s'est fait que dans les quartiers dit riches.
Ah si, porte des Lilas, mais pas long.
Et quand il est en passage supérieur, va falloir une sacré dose de solutions techniques pour le couvrir.inquiet

Et pour qu'il tourne, il faut supprimer les entrées.clin d'oeil

11-12-2019 13:22 
Picabia

Le gros SUV à la montagne passe encore mais à Paris, débile mais c'est un marqueur social, un Q7 à Paris pour quoi faire.Un malus sera appliqué mais il est à 80% payé par des sociétés. On parle Paris mais cela s'applique aussi à Lyon ou à Toulouse

11-12-2019 13:24 
fift

Citation
AnKoR


3) Tu isoles phoniquement le périphérique, le recouvre même. Le RER C le fait.


C’est déjà en cours ...
Ainsi d’ailleurs qu’une bonne partie des mesures que tu décris clin d'oeil

James bar> parce que ça ne règle pas le problème de la saturation, parce que pour une ville de la taille de Paris il faut des plates-formes intermodales beaucoup plus grandes (tu les mets où ?), parce que logistiquement ça crée une rupture de charge supplémentaire si les camions électriques ne sont pas de la même taille que les thermiques, etc.
La solution a déjà été étudiée... Rien ne dit qu’elle ne reviendra pas sur le devant de la scène, mais c’est loin d’être aussi facile que cela.

11-12-2019 13:24 
Charlie_41

Citation
Picabia
Le problème est que le périphérique est un n½ud routier obligatoire pour aller du sud au nord et de l'ouest à l'est.
Oui, pour le trafic routier Français (voire Ouest-Européen). Et l'A86 ne réglera jamais le problème, elle est déjà saturée et dégradée...

12-12-2019 08:47 
Charlie_41

[www.lerepairedesmotards.com]

Bien dit !

12-12-2019 09:22 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous